Hépatite E, une maladie oubliée

Dernière mise à jour 15/08/12 | Article
Douleurs abdominales
Moins fréquente et connue que ses acolytes A, B et C, l’hépatite E est souvent laissée de côté. Qui est-elle? Peut-elle être grave?

Répartition selon le niveau sanitaire

L’hépatite E se transmet par un virus (virus de l’hépatite E, HEV). Sa fréquence n’est pas la même dans tous les pays car elle dépend du niveau d’hygiène. Dans les pays à faibles ressources (Afrique, Asie, Amérique du Sud), elle se transmet par l’eau et les aliments contaminés. Endémique, elle concerne 20 à 60% de la population.

Dans les pays à haut niveau sanitaire, c’est une maladie qui concerne les animaux, particulièrement le porc. Elle toucherait seulement 1 à 4% de la population. Les personnes concernées la contractent le plus souvent lors de voyage dans des zones à risque (surtout en Inde, au Pakistan et au Bengladesh).

Comment se manifeste-t-elle?

Le terme «hépatite» signifie «inflammation du foie». Elle peut être de diverses origines (infections, alcool ou médicaments principalement). Dans le cas de l’hépatite E, il s’agit d’un virus. Celui-ci a besoin de 3 à 5 semaines entre le moment où il infecte et le moment où les symptômes apparaissent (ce qu’on appelle la « période d’incubation »), ce qui signifie que la maladie peut apparaitre de retour chez soi. Les symptômes peuvent ressembler à une grippe accompagnée d’une perte d’appétit, de douleurs abdominales et d’une jaunisse (dans 75% des cas). Ils durent entre 3 et 5 semaines.

Le virus se détecte par une prise de sang ou un prélèvement de selles.

Dans certains cas, la maladie devient chronique. Ces cas rares sont plus fréquents chez les immunosupprimés, surtout les personnes ayant subi une greffe d’organe.

Un risque mortel plus important chez les femmes enceintes

Dans la population générale, le risque de développer une hépatite fulminante (hépatite grave et mortelle) après une hépatite E est de 1 à 4%. Chez les femmes enceintes, le risque augmente jusqu’à 40%. Ce risque est de 70% chez les personnes souffrant de maladie du foie avant l’infection.

Morale: se protéger

Le seul moyen de se protéger est de prendre des précautions alimentaires lors des voyages dans des pays à faible niveau d’hygiène. Ses mesures consistent à ne pas boire l’eau courante (la faire bouillir, utiliser des filtres ou des pastilles pour la purifier, boire de l’eau en bouteille), manger les aliments bien cuits et se laver les mains régulièrement (surtout avant de manger!). Les femmes enceintes, les personnes souffrant de maladie du foie ou ayant reçu une greffe d’organes devraient redoubler de vigilance, ou mieux, ne pas s’exposer au risque.

Références
  1. Adapté de «Hépatite oubliée: l’hépatite E», Dr J.-P.  Bru, Service des maladies infectieuses et tropicales du Centre hospitalier de la région d’Annecy, France, in Revue médicale suisse 2012; 8: 986-8, en collaboration avec les auteurs.
  2. Site de la médecine des voyages des HUG, conseils santé, nourriture et eau potable: www.safetravel.ch/safetravel2/servlet/ch.ofac.wv.wv204j.pages.Wv204ConseilsSanteListeCtrl?action=afficheDetail&elementCourant=2

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Arthrose
Genou douloureux: ses causes et ses traitements

Genou douloureux: ses causes et ses traitements

Avoir mal aux genoux est fréquent. Cette articulation est en effet particulièrement sujette aux traumatismes,...
Lire la suite
Allergies (autres)
reactions_allergiques_localisees

Réactions allergiques: reconnaître les manifestations localisées

Dans la majorité des cas, les manifestations de l’allergie se limitent au site d’agression de l’allergène...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Infections qui influencent la vie sexuelle

Infections qui influencent la vie sexuelle

Le VIH-SIDA est l’infection sexuellement transmissible (IST) la plus connue à l’heure actuelle. Est-elle la seule à craindre? Quelles sont les maladies qui se transmettent par voie sexuelle en Suisse?
Hépatite B: les ruses du virus

Hépatite B: les ruses du virus

Lorsqu’il est menacé par notre système immunitaire, le virus de l’hépatite B contre-attaque pour parvenir à se multiplier dans nos cellules. Une équipe internationale, menée par des chercheurs genevois, a élucidé une de ses parades, ouvrant la voie à de nouveaux traitements contre cette infection du foie.
Les hépatites virales, portrait de famille

Les hépatites virales, portrait de famille

A, B, C, D, E. Qui est qui dans le groupe des hépatites, ces virus qui touchent le foie?
Videos sur le meme sujet

Un virus de lʹhépatite "made in Swiss"

La Suisse est porteuse d'une souche unique du virus de l'hépatite E.

Un nouveau vaccin contre l'hépatite C

Pour la première fois en Suisse une personne a été vaccinée contre cette forme très sévère d’hépatite, cela c’est passé le 21 juillet 2015 à l’Hôpital Cantonal de Saint-Gall.

Hépatite C : le prix de la guérison

Selon les chiffres de l’OMS, l’hépatite C touche entre 130 et 150 millions de personnes dans le monde.
Maladies sur le meme sujet
Les hépatites virales

Hépatites B et D

Les hépatites virales sont des maladies inflammatoires du foie causées par différents virus, dont les virus de l’hépatite A, B, C, D ou E

Les hépatites virales

Hépatite C

Les hépatites virales sont des maladies inflammatoires du foie causées par différents virus, dont les virus de l’hépatite A, B, C, D ou E

Les hépatites virales

Hépatites A et E

Les hépatites virales sont des maladies inflammatoires du foie causées par différents virus, dont les virus de l’hépatite A, B, C, D ou E