La thyroïde

Dernière mise à jour 09/01/19 | Article
PULS_organe_thyroide
Située à la base du cou, la thyroïde est une glande en forme de papillon. Essentielle pour l’organisme, elle produit des hormones impliquées dans la régulation du métabolisme et de la température corporelle. Elle donne lieu à l’apparition de plusieurs symptômes quand elle se dérègle. Explications.

95%

La proportion des nodules qui sont bénins

30

En grammes, le poids moyen de la thyroïde

20-50%

La proportion de la population qui développe un nodule au niveau de la thyroïde

1%

La proportion de la population qui souffre d’hyperthyroïdie

5%

La proportion de la population qui souffre d’hypothyroïdie

De l’iode pour des hormones

La thyroïde sécrète dans la circulation sanguine deux hormones appelées T4 et T3. Elles assurent la croissance et régulent le rythme cardiaque ainsi que les dépenses énergétiques corporelles. Pour les fabriquer, la thyroïde a besoin d’iode. Récupéré dans la circulation sanguine, celui-ci est ensuite transformé en hormones qui, elles, sont stockées dans la thyroïde. L’hypophyse, une autre glande située dans le cerveau, se charge de dire à la thyroïde quand et à quel rythme elle doit diffuser dans la circulation sanguine ces hormones.

Hypo- et hyperthyroïdie

Comme toute glande, la thyroïde peut dysfonctionner en produisant soit trop (hyperthyroïdie), soit pas assez d’hormones (hypothyroïdie). En cas d’hyperthyroïdie, des symptômes tels qu’une perte de poids, des bouffées de chaleur, de la nervosité ou des palpitations peuvent apparaître. En cas d’hypothyroïdie, on constate – entre autres – de la constipation, de la fatigue, de la frilosité ou encore une prise de poids.

Nodules et cancer thyroïdien

Les nodules thyroïdiens sont des formations tumorales arrondies, bénignes dans leur majorité. Très fréquents dans la population générale, ils sont détectés par une simple palpation ou par échographie. Selon les caractéristiques échographiques du nodule (taille, délimitation, etc.), une cytoponction peut être réalisée afin d’en clarifier sa nature. A l’aide d’une aiguille fine, des cellules du nodule en question sont prélevées et analysées au microscope. Cette analyse cytologique permet de sélectionner les nodules malins ou suspects. Dans la majorité des cas, le nodule s’avère bénin et le médecin ne fait rien d’autre que de surveiller son évolution par échographie. Pour les nodules malins ou suspects à la cytoponction, une prise en charge chirurgicale est organisée. En cas de cancer thyroïdien, l’ablation totale de la thyroïde est indiquée et un traitement complémentaire par iode radioactif est souvent proposé. La plupart des cas de cancer thyroïdien évoluent en général très lentement et se soignent bien sans qu’il y ait de récidive.

Substitution hormonale

L’être humain ne peut pas vivre sans thyroïde. Lorsque celle-ci doit être retirée ou qu’elle ne produit pas assez d’hormones (hypothyroïdie), une substitution est mise en place. Il s’agit de prendre un comprimé, contenant des hormones (essentiellement la T4), qui remplace la thyroïde dans son rôle. Ce traitement doit être pris de façon régulière et à vie. Des bilans, parfois fréquents, sont nécessaires lorsqu’une substitution est mise en place afin d’identifier le bon dosage. Par la suite, et à l’exception d’importantes variations pondérales ou d’une grossesse, l’examen sanguin peut être fait seulement une fois par année.

________

Article repris du site  pulsations.swiss

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Arthrose
Genou douloureux: ses causes et ses traitements

Genou douloureux: ses causes et ses traitements

Avoir mal aux genoux est fréquent. Cette articulation est en effet particulièrement sujette aux traumatismes,...
Lire la suite
Allergies (autres)
reactions_allergiques_localisees

Réactions allergiques: reconnaître les manifestations localisées

Dans la majorité des cas, les manifestations de l’allergie se limitent au site d’agression de l’allergène...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
reactions_allergiques_localisees

Réactions allergiques: reconnaître les manifestations localisées

Dans la majorité des cas, les manifestations de l’allergie se limitent au site d’agression de l’allergène (nez, yeux, poumons, peau) et ne mettent pas la vie en danger. Mais parfois, elles peuvent nécessiter une prise en charge.
PULS_envant_psy_grave

Mon enfant va chez le psy, est-ce grave?

L’équilibre de l’enfant est une préoccupation majeure chez les parents, si bien que consulter un «pédopsy» n’est plus une exception aujourd’hui. Les experts du Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent nous dévoilent comment venir en aide à ceux qui sont en souffrance.
hygiene_cuisine_reflexes

Hygiène en cuisine: avez-vous les bons réflexes?

Ce sont chaque année plus de 10’000 cas d’infections (liées à un germe) ou d’intoxications (liées à des toxines) alimentaires qui sont recensés en Suisse. Pour éviter que Campylobacter, Listeria, Salmonella, Taenia ou le virus de l’hépatite E ne colonisent votre assiette et votre organisme, voici un petit rappel des règles d’hygiène à respecter.
Videos sur le meme sujet

Thyroïde: cancer, traitements et surtraitement

La thyroïde est une petite glande souvent méconnue qui régule tout le métabolisme.

Traitement inefficace contre l'hypothyroïdie

La baisse de la fonction de la glande thyroïde est commune chez les personnes âgées.

Gros plan sur l’hypothyroïdie

Anne Baecher se penche sur une maladie qui touche beaucoup plus les femmes que les hommes: l’hypothyroïdie.