Grippe: le paracétamol n’est pas la solution

Dernière mise à jour 13/01/16 | Article
Grippe: le paracétamol n’est pas la solution
Des médecins néozélandais viennent de démontrer que le célèbre paracétamol n’est guère efficace sur les désagréables symptômes de l’infection grippale.

Qui dit grippe, dit bien souvent paracétamol. En effet, nous avons tendance à tout mettre en œuvre pour lutter contre les principaux symptômes (fièvre, fatigue, courbatures, céphalées) de cette infection virale saisonnière. Omniprésent dans les armoires à pharmacie, le paracétamol est, pour beaucoup d’entre nous, une solution immédiate. Toutefois, celui-ci est-il réellement efficace?

Des spécialistes de l'Institut de recherche médicale de Nouvelle-Zélande et de l'Université d'Otago ont voulu en avoir le cœur net. Ils viennent de publier leurs résultats dans la revue Respirology1. Ceux-ci n’enchanteront pas les fabricants de paracétamol (ou acétaminophène), que l’on retrouve comme substance active dans de nombreux médicaments antalgiques et destinés à lutter contre la fièvre.

Dirigés par Sarah Jefferies (Medical Research Institute of New Zealand, Wellington), les auteurs ont mené leur expérience auprès de 80 participants volontaires et atteints de la grippe. Après tirage au sort, ceux-ci prenaient, à l’aveugle et durant cinq jours, soit du paracétamol (1g 4x/jour), soit un placebo. Tous les participants, âgés de 18 à 65 ans, présentaient les symptômes de la grippe. Ils avaient des antécédents de fièvre et/ou une température supérieure à 37,8°C et au moins un symptôme (toux, mal de gorge, nez qui coule, maux de tête, douleurs musculaires, fatigue générale) depuis au moins 48 heures.

Les chercheurs ont évalué quelle était la charge virale des patients. Ils ont régulièrement pris leur température corporelle et tenu compte de l’évolution de leurs symptômes. Tous les participants ont également reçu un antiviral (oseltamivir 75 mg par jour durant cinq jours) ainsi que des analgésiques supplémentaires (codéine) en cas de besoin. Le principal critère d’efficacité de l’étude était la charge virale grippale mesurée à 24 heures, 48 heures et 120 heures. Les critères d’évaluation secondaires étaient l’évolution de la fièvre et des autres symptômes de la grippe.

Résultats et conclusion

Au final, les chercheurs n’observent aucune distinction entre les deux groupes et ce, quel que soit le critère d'évaluation. En effet, la charge virale à cinq jours n'a pas été significativement différente entre les deux groupes, pas plus que l’évolution de la température et des symptômes cliniques. Le temps de récupération, l’état de santé général ou encore le soulagement de la douleur lié à la codéine lorsqu’elle était réclamée étaient également similaires dans les deux groupes.

Pour résumer, la prise régulière de paracétamol en cas de grippe n'a aucun effet sur la charge virale, la température ou les symptômes cliniques. Ainsi, les chercheurs qualifient «d’insuffisantes» les preuves pour l'utilisation du paracétamol dans le traitement de l'infection grippale. Il faut le répéter: le paracétamol est un médicament destiné à traiter la fièvre et les douleurs légères à modérées et non pas à guérir une infection, surtout lorsqu’elle est d’origine virale.

________

1. Un résumé (en anglais) de la publication de la revue Respirology est disponible ici: «Randomized controlled trial of the effect of regular paracetamol on influenza infection». La version intégrale de la publication est disponible ici.

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Calculs rénaux et biliaires
Quand faire pipi pose problème

Quand faire pipi pose problème

Vous ressentez des brûlures ou des douleurs en urinant? Vous faites une pause pipi toutes les 10 minutes?...
Lire la suite
Traumatisme crânien
La sortie du coma passe par la stimulation des sens

La sortie du coma passe par la stimulation des sens

Le coma peut survenir après un accident ou une infection. Ou être provoqué par les médecins pour mettre...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
GEN20_hygiène_vie_maladies_hivernales

Une bonne hygiène de vie: le meilleur remède contre les maladies hivernales?

Cure de vitamines, remèdes homéopathiques et autres compléments alimentaires n’ont pas démontré leur efficacité pour stimuler l’immunité avant la saison froide. Manger sainement, bouger et garder le moral suffisent.
GEN20_savoir_vaccin_grippe

Tout savoir sur le vaccin contre la grippe

Très fréquente entre décembre et mars, la grippe est souvent redoutée, en particulier chez les populations fragiles. Il est conseillé, dans certains cas, de se faire vacciner. Comment le vaccin agit-il ? Est-il toujours efficace? Quelles sont les populations à risque ? Le point sur la grippe et son vaccin avec la Dre Anne Iten, médecin interniste infectiologue aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).
GEN20_Barrage_virus

Barrage contre les virus

Traverser l’hiver sans être malade est le souhait de tous. Comment prévenir et guérir? Conseils.
Videos sur le meme sujet

Les cauchemars de la fièvre

Comme si ça ne suffisait pas dʹêtre mal fichu, fiévreux avec le nez qui coule et des frissons, les nuits des personnes grippées sont souvent accompagnées de rêves bizarres et très intenses qui poursuivent le ou la malade bien après son sommeil.

Le microbiote contre les surinfections bactériennes de la grippe

Les perturbations du microbiote intestinal engendrées par le virus de la grippe favorisent les surinfections bactériennes secondaires.
Symptômes sur le meme sujet
thermomètre digital

Fièvre

J’ai de la fièvre