Le jetlag des cellules favoriserait l’apparition du diabète

Dernière mise à jour 21/03/17 | Audio
Loading the player ...
A trop jouer avec nos horloges biologiques, nous risquons de dérégler la sécrétion d’hormones qui régulent notre taux de sucre dans le sang.

Selon une étude de l'Université de Genève (Unige), ce comportement pourrait expliquer en partie l'apparition de maladies comme le diabète de type 2.

Les détails avec Charna Dibner, biologiste, à la tête de ce groupe de recherche, interrogée par Anne Baecher.

Le communiqué de l'Unige

Consultez le dossier sur le diabète de RTS Découverte

Charna Dibner (Unige)Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Covid-19

Le covid chez les enfants

Depuis le début de la pandémie, les connaissances concernant le Covid chez les enfants ont beaucoup évolué.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
LMD_diabète_inégalités

Diabète: les inégalités sociales se creusent

Les maladies chroniques sont plus fréquentes dans les couches défavorisées de la population. Une réalité que les politiques de santé ne prennent pas suffisamment en compte, comme le souligne une récente étude menée dans le canton de Genève.
LMD_horloges_diabète

Régler nos horloges biologiques pour soigner le diabète

Des chercheurs de l’Université et des Hôpitaux universitaires de Genève ont montré un lien entre les horloges circadiennes des cellules qui contrôlent le niveau de sucre dans le sang et le diabète de type 2. Avec de nouvelles pistes thérapeutiques à la clé. Découverte.
Videos sur le meme sujet

Le diabète de type 2 ne serait pas quʹune histoire dʹinsuline

En démontrant que le foie peut produire du glucose de manière autonome, des chercheurs de lʹUniversité de Genève (Unige) expliquent comment le diabète de type 2 peut se développer chez les personnes en surpoids même sans résistance à lʹinsuline.

Pourquoi peut-on avoir trop de sucre dans le sang?

Une voiture a besoin d'essence pour rouler. Eh bien, notre corps aussi a besoin d'énergie pour fonctionner.

Boire, boire, boire: diabète ou polydipsie primaire?

L'envie irrépressible de boire beaucoup, encore et encore, maladivement, peut être le signe d'une forme de diabète.
Maladies sur le meme sujet
Diabete

Diabète

Le diabète est une anomalie de l’utilisation du sucre (glucose) en raison d'un manque d'insuline ou d'une moins grande sensibilité de l'organisme à l'insuline.

Symptômes sur le meme sujet
J'urine beaucoup et souvent

Polyurie

J’urine beaucoup et souvent