DMLA: des compléments alimentaires pour ralentir sa progression

Dernière mise à jour 28/10/20 | Article
DMLA_complements_progression
La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est un déficit visuel fréquent après 65 ans. Certains compléments alimentaires pourraient aider à ralentir la progression de la maladie.

Dans les pays industrialisés, la dégénérescence maculaire liée à l’âge(DMLA) touche une personne sur dix après 65 ans et une sur quatre après 75 ans. Ne produisant pas de symptômes durant les premières années, la maladie détruit les cellules de la macula, zone située au centre de la rétine. Elle provoque ainsi une perte progressive du champ visuel central, ce qui empêche à terme de reconnaître les visages en face de soi ou simplement de lire. Dans certains cas, la DMLA peut également mener à la cécité.

De nombreuses recherches ont été menées ces dernières années sur cette maladie. Elles ont permis de mieux comprendre les mécanismes impliqués dans son apparition et des traitements sont désormais disponibles pour la forme dite «humide» de la maladie, celle qui progresse le plus rapidement. Pour la forme «sèche», des essais cliniques ont fourni des résultats préliminaires prometteurs qui ne se sont malheureusement pas concrétisés dans les phases de test ultérieures. A l’heure actuelle, il n’existe donc pas de traitement pour cette forme de DMLA, de progression plus lente.

Depuis plusieurs années, différents cocktails vitaminiques promettent de prévenir la dégénérescence cellulaire et maculaire. Ces allégations sont-elles fondées? «L’intérêt de certains compléments antioxydants a été évalué scientifiquement et un organisme indépendant (la Cochrane Library, ndlr) a publié en 2017 une analyse des études disponibles, explique le Pr Pierre-Yves Rodondi, Directeur de l’institut de médecine de famille de l’Université de Fribourg. La conclusion est qu’il est "possible que certaines vitamines antioxydantes puissent aider à protéger la macula contre la détérioration et la perte de vision". En termes plus simples, disons que ces compléments sont probablement utiles et que le rapport bénéfices-risques semble favorable.»

Mais le spécialiste tient à souligner quelques bémols, le principal étant qu’aucun de ces compléments alimentaires n’est efficace pour prévenir la DMLA. Les vitamines C, E, bêtacarotène, lutéine, zéaxanthine et zinc qui sont habituellement contenus dans les compléments pour la vision peuvent, au mieux, ralentir la progression de la maladie. Il semble par ailleurs nécessaire de consommer des associations de ces molécules. «Les vitamines ou la lutéine ne sont a priori pas efficaces prises isolément», relève le Pr Rodondi. Enfin, comme pour tout complément alimentaire, il est primordial de respecter la posologie: « Les compléments contiennent des principes actifs qui peuvent s’avérer dangereux pour l’organisme », insiste le médecin. C’est notamment le cas pour la vitamine E, dont il a été démontré qu’elle pouvait devenir toxique au-delà de 400 unités par jour. Quant au bêtacarotène, des études ont montré qu’il pouvait augmenter le risque de cancer chez les fumeurs. Les personnes qui seraient intéressées par ces compléments ont donc tout intérêt à en discuter au préalable avec leur ophtalmologue.

_____________

Paru dans Générations, Hors-série « Se soigner autrement – Gros plan sur la médecine intégrative », Octobre 2019.

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Calculs rénaux et biliaires
Quand faire pipi pose problème

Quand faire pipi pose problème

Vous ressentez des brûlures ou des douleurs en urinant? Vous faites une pause pipi toutes les 10 minutes?...
Lire la suite
Allergies (autres)
reactions_allergiques_localisees

Réactions allergiques: reconnaître les manifestations localisées

Dans la majorité des cas, les manifestations de l’allergie se limitent au site d’agression de l’allergène...
Lire la suite
Videos sur le meme sujet

Du nouveau dans la détection de la DMLA

LʹEcole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a mis au point une nouvelle technique pour détecter la dégénérescence maculaire liée à lʹâge (DMLA).

Une nouvelle rétine artificielle pour lutter contre la DMLA

Une nouvelle rétine artificielle pour lutter contre la DMLA

Gros plan sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la cause la plus fréquente de handicap sévère de la vue pour les plus de 50 ans.
Maladies sur le meme sujet
Macula

Dégénérescence maculaire liée à l'âge

La dégénérescence maculaire (DMLA) touche la rétine. Elle se manifeste par des difficultés pour lire, une vision déformée ou une tache noire au centre de la vision.

Symptômes sur le meme sujet
Une bibliothèque

Vision déformée

Je vois tordu