La balance: vrai ou faux?

Dernière mise à jour 12/04/22 | Vrai/Faux
Cet objet est présent dans presque tous les foyers. Les explications du Pr Zoltan Pataky, responsable de l’Unité d’éducation thérapeutique du patient et de la Consultation d’obésité adulte des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), pour une utilisation intelligente et sensée pour la santé.

Il est important de connaître son poids

Vrai. Le poids est un indicateur de santé, mais il doit être interprété avec nuances. À lui seul, il ne reflète pas la composition corporelle et ne dit rien de la répartition de la masse grasse. Il convient pour cela de mesurer le tour de taille – où peut se concentrer la graisse abdominale –, prédictif des maladies cardiovasculaires et métaboliques. L’indice de masse corporelle (IMC*), qui met en rapport la taille et le poids, est aussi à prendre en compte.

Le poids dans lequel on se sent bien n’est pas forcément le poids idéal du point de vue de la santé

Vrai. La question de l’image du corps et de l’acceptation de soi est importante. Le bon poids, même s’il est un peu supérieur ou inférieur aux recommandations (IMC), est celui avec lequel on se sent bien, à condition de ne pas avoir d’autres problèmes de santé (diabète, etc.).

Un écart de 500 grammes entre deux mesures n’est pas significatif

Vrai. Les petits écarts reflètent la physiologie du corps et sont d’autant plus visibles si une personne se pèse trop souvent. Le poids varie en fonction du transit, des boissons et repas ingérés, etc. En période de règles chez la femme, des différences de 2 à 3 kg peuvent même être observées, en raison de la rétention d’eau ou de l’augmentation de l’appétit. 

Il faut se peser chaque semaine

Vrai et faux. Lorsqu’on a un poids sain, se peser une fois par mois suffit et permet de dégager une tendance et de suivre son évolution. En cas de surpoids, mais aussi de maigreur, il est toutefois conseillé de le faire une fois par semaine. Après une perte de poids, il est prouvé que monter sur la balance régulièrement favorise le maintien du poids à long terme. Des pesées trop fréquentes peuvent en revanche déclencher des troubles du comportement alimentaire. Enfin, il convient de se peser toujours dans les mêmes conditions, de préférence le matin à jeun et en sous-vêtements. 

Connaître sa masse grasse et maigre est utile

Vrai et faux. Ce n’est pas pertinent chez les personnes avec un poids sain. En cas de dénutrition en revanche, surveiller sa masse maigre (les muscles) peut être utile en vue d’adapter l’alimentation. À savoir également, la précision n’est généralement pas au rendez-vous avec les balances proposées dans le commerce. Elles ne remplacent en aucun cas la surveillance d’un ou une professionnelle de santé disposant d’appareils fiables.

______

* IMC = poids (kg) / taille (m)2

Article repris du site  pulsations.swiss

A LIRE AUSSI

Troubles digestifs
pancreas

Le fragile pancréas est une glande essentielle à la digestion

Peu connu, c’est pourtant un organe majeur. On ne le prend en compte qu’à partir de l’apparition des...
Lire la suite
Régimes
LMD_citron_cafe_tendance

Du citron dans le café: la nouvelle tendance pour maigrir fonctionne-t-elle?

Ananas, thé vert, concombre… nombreux sont les aliments vantés pour leurs vertus amincissantes. Certains...
Lire la suite
Constipation
constipation_hemorroides_lies

Constipation et hémorroïdes: des phénomènes parfois liés

Les hémorroïdes sont plus fréquentes qu’on ne le pense. Dans certains cas, elles peuvent être prévenues...
Lire la suite
Videos sur le meme sujet

Obésité, un gros problème

On le sait peu, mais la Suisse a un des taux de personnes en surpoids ou souffrant dʹobésité parmi les plus hauts au monde.

Obésité : un gros problème

On le sait peu, mais la Suisse a un des taux de personnes en surpoids ou souffrant d’obésité parmi les plus hauts au monde.

Le point sur lʹaddiction alimentaire

Alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) parle aujourdʹhui dʹépidémie mondiale dʹobésité, Adrien Zerbini aborde une question en lien direct avec cette problématique: existe-t-il une addiction à lʹalimentation?
Maladies sur le meme sujet
fiche_maladie_obesite

Obésité

L’obésité est une maladie qui augmente le risque de survenue d’autres maladies et réduit l’espérance et la qualité de vie. Les patients atteints de cette accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle nécessitent une prise en charge individualisée et à long terme, diététique et comportementale.