Hôpitaux et EMS: soigner c’est aussi bien nourrir!

Dernière mise à jour 24/01/18 | Vidéo
Hôpital ne rime pas avec gastronomie. En 2006, l'OFSP affirmait qu'un tiers des patients souffraient de dénutrition et en subissaient les conséquences.

Cela sonne comme une évidence: la nourriture et l’hôpital ne font pas forcément bon ménage. Il y a dix ans, un rapport de l'OFSP avait montré que les conséquences sanitaires et financières de la mauvaise alimentation des malades pouvaient être dramatiques. Depuis, le monde hospitalier a entamé sa mue. Comment améliorer les goûts et les textures, la fraîcheur et la variété des menus, le service et tout l’environnement des repas, à l'hôpital et en EMS, pour que la nourriture joue enfin son rôle dans le bien-être des patients? 36.9° s’invite en cuisine!

Une émission 36.9 - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Troubles digestifs

Le nerf vague sous la loupe

Grand pacificateur de notre organisme, le nerf vague connaît un intérêt croissant. Ses propriétés anti-inflammatoires pourraient notamment soulager des...
Lire la suite
Jeûne

L'intérêt de jeûner avant une opération chirurgicale

Cécile Guérin s'intéresse à la préparation avant une opération chirurgicale, notamment d’un point de vue nutritionnel.
Lire la suite