Hôpitaux et EMS: soigner c’est aussi bien nourrir!

Dernière mise à jour 24/01/18 | Vidéo
Hôpital ne rime pas avec gastronomie. En 2006, l'OFSP affirmait qu'un tiers des patients souffraient de dénutrition et en subissaient les conséquences.

Cela sonne comme une évidence: la nourriture et l’hôpital ne font pas forcément bon ménage. Il y a dix ans, un rapport de l'OFSP avait montré que les conséquences sanitaires et financières de la mauvaise alimentation des malades pouvaient être dramatiques. Depuis, le monde hospitalier a entamé sa mue. Comment améliorer les goûts et les textures, la fraîcheur et la variété des menus, le service et tout l’environnement des repas, à l'hôpital et en EMS, pour que la nourriture joue enfin son rôle dans le bien-être des patients? 36.9° s’invite en cuisine!

Une émission 36.9 - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Jeûne

Une nouvelle étude sur le jeûne intermittent

Et si nous arrêtions de manger matin, midi et soir ?
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PULS_vrai_faux_balance

La balance: vrai ou faux?

Cet objet est présent dans presque tous les foyers. Les explications du Pr Zoltan Pataky, responsable de l’Unité d’éducation thérapeutique du patient et de la Consultation d’obésité adulte des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), pour une utilisation intelligente et sensée pour la santé.