Stop aux régimes

Dernière mise à jour 19/01/15 | Questions/Réponses
Stop aux régimes
Le succès des régimes ne faiblit pas dans la population, pourtant ils n’ont plus la cote chez les spécialistes. Interview de Vittorio Giusti, directeur du Centre cardio-métabolique de l’Hôpital intercantonal de la Broye.

         

Les régimes sont désormais pointés du doigt par les médecins. Pourquoi?

A long terme, tout régime est efficace pour grossir! On observe d’ailleurs que la majorité des personnes qui ont un problème d’obésité ont fait leur premier régime lorsque leur poids était normal.

Pourtant, dans un premier temps, ça marche. Quelle est la raison de cet échec sur le long terme?

Les régimes, par définition, imposent une restriction alimentaire amenant des frustrations qui, elles-mêmes, peuvent favoriser les troubles du comportement alimentaire. C’est pourquoi il faut envisager un changement sur le long terme qui vise le comportement alimentaire et non la restriction diététique. Par ailleurs, les régimes ne sont pas efficaces car ils sont suivis sur un court terme, alors que l’obésité est une maladie chronique.

Finalement, dans ces cas, le patient en vient tout de même à diminuer son apport alimentaire. Quelle différence avec un régime?

Un régime suit un schéma fixe et rigide, imposé. Le changement de comportement alimentaire consiste, lui, en des modifications réalisées par le patient lui-même sur les conseils d’un spécialiste. Une fois informé, le patient décide des changements auxquels il veut procéder. Il est l’acteur de ces changements, et c’est essentiel. 

Articles sur le meme sujet
LMD_nourriture_drogue

Obésité: quand la nourriture devient une drogue

Chez certaines personnes, manger peut se transformer en addiction avec, comme conséquence, le surpoids ou l’obésité et leurs complications. Un problème dont l’origine est en partie biologique, mais qui a aussi d’autres composantes.
LMD_obésité_infantile_publicité

Obésité infantile: la publicité mise en cause

Alors que l’obésité infantile ne cesse d’augmenter, certains pays réglementent la promotion de la malbouffe. La Suisse est à la traîne. Faut-il légiférer comme pour les produits du tabac?

Manger mieux et bouger plus ne suffit pas toujours pour perdre du poids

Alors que l’OMS tire la sonnette d’alarme face à l’épidémie mondiale d’obésité, les personnes concernées peinent souvent à maigrir sans être aidées. Une prise en charge multidisciplinaire est indispensable.
Videos sur le meme sujet

Révolution dans la lutte contre l'obésité: découverte de nouvelles cellules adipeuses

Des chercheurs suisses de l'EPFL, de l'Institut de Bioinformatique, du CHUV et de l'Université de Lausanne ont identifié un nouveau type de cellules adipeuses qui pourraient expliquer pourquoi certaines personnes accumulent de la graisse autour de la taille, augmentant le risque d'obésité.

36.9°: Lʹimplant cardiaque qui rend fou et une cure détox

Isabelle Moncada, productrice de lʹémission 36.9°, nous présente deux nouveaux reportages disponibles sur le Play RTS dès le 3 avril 2024.

Cure détox

La cure détox est à la mode et s’érige en remède miracle pour purifier l’organisme.
Maladies sur le meme sujet
fiche_maladie_obesite

Obésité

L’obésité est une maladie qui augmente le risque de survenue d’autres maladies et réduit l’espérance et la qualité de vie. Les patients atteints de cette accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle nécessitent une prise en charge individualisée et à long terme, diététique et comportementale.