L’acupuncture auriculaire semble aider à perdre du ventre

Dernière mise à jour 09/01/14 | Article
L’acupuncture auriculaire semble aider à perdre du ventre
Un petit essai contre placebo mis en œuvre à Séoul sur une centaine de personnes en surpoids le laisse penser. A confirmer.

L’auriculothérapie est un synonyme d’acupuncture, mais d’une acupuncture d’un genre un peu particulier: le siège des «points» et des «aiguilles» se limite aux pavillons des oreilles. Contrairement à ce que l’on pourrait supposer, ce n’est pas une technique développée dans le lointain Orient. C’est un procédé mis au point dans les années 1950 par un médecin lyonnais, le Dr Paul Nogier. Initialement très peu développée en Chine, ce n’est qu’après cette mise au point que l'acupuncture auriculaire a commencé à être pratiquée et diffusée.

Fœtus inversé

Les hypothèses qui sous-tendent cette pratique sont très généralement contestées dans les milieux de la médecine officielle hospitalo-universitaire. Ses promoteurs postulent que l’on peut construire des représentations cutanées des différents organes du corps sur le pavillon de l’oreille. Ce dernier reconstituerait selon eux (grossièrement) l’image d’un fœtus inversé. A un organe lésé ou en souffrance correspondraient, sur l’oreille, des zones douloureuses à la pression –ainsi que des anomalies biophysiologiques.

La perte de poids est l’une des indications fréquemment évoquées par les professionnels de l’auriculothérapie ou par les sites vantant les mérites de cette technique. Qu’en est-il précisément? Si l’on en croit les résultats récemment publiés d’une étude coréenne de petite taille, l'auriculothérapie pourrait effectivement être utilisée pour aider les personnes à perdre du poids. Et ce surtout au niveau de la taille et du ventre. Ces résultats restent à confirmer dans le cadre d'une étude plus importante.

Aiguilles pendant huit semaines

Ce travail vient d’être publié sur le site d’Acupuncture in Medicine (1). Il a été mené par des scientifiques de l'université Kyung Hee de Séoul auprès de 16 hommes et 75 femmes ayant un Index de Masse Corporelle (IMC) supérieur ou égal à 23 et qui n'avaient reçu aucun traitement de perte de poids durant les six derniers mois. Les chercheurs ont divisé les participants volontaires en trois groupes.

Dans le premier groupe 31 personnes ont reçu un traitement d'acupuncture sur cinq «points» différents de l'oreille externe. Les chercheurs inséraient des aiguilles sur 2 mm et les fixaient avec un adhésif pour qu'elles ne bougent pas pendant une semaine. Le même traitement était ensuite délivré sur l'autre oreille. Et on alternait droite-gauche pendant huit semaines.

Placebo

Dans le deuxième groupe, les 30 participants recevaient un traitement avec une seule aiguille appliquée sur un seul «point» (dit «Hunger») de l'oreille, pendant la même période. Un placebo était administré au troisième groupe, les aiguilles étant aussitôt enlevées après avoir été placées.

Tout au long de l'expérience, on demanda aux participants de suivre un régime réduit en calories et d'éviter de faire de l'exercice. Chez tous les participants l’IMC, le tour de taille, le poids corporel, la masse grasse corporelle, le pourcentage de graisse corporelle et la pression artérielle étaient systématiquement mesurés au début de l’étude, puis 4 et 8 semaines après la fin de l’essai.

Au final, vingt-quatre personnes ont abandonné avant la fin des huit semaines de l’essai. Parmi elles quinze étaient dans le troisième groupe.

Moins 6% d’IMC

Pour le reste les chercheurs ont observé que les personnes du premier groupe avaient un IMC inférieur de 6%. Celles du groupe traité avec une seule aiguille avaient perdu 5,7%. Ils précisent que les personnes qui ont enregistré la plus grosse perte de poids au niveau de la taille provenaient du premier groupe, elles avaient reçu le «traitement maximal» (avec poses alternées de cinq aiguilles).

Ce résultat est encourageant. Il doit toutefois être relativisé car il faut compter avec le faible nombre de participants, les abandons dans le groupe témoin et la durée limitée du suivi. Pour autant l'absence quasi-totale d'effets secondaires liés à la technique de l’auriculothérapie ne saurait être passée sous silence.  

(1) Un résumé (en anglais) de cette étude est disponible ici.

A LIRE AUSSI

Microbiote
Il est parfois difficile de distinguer les douleurs de l’intestin de celles de l’estomac

Maux de ventre et ballonnement, ça s’explique

Au plaisir de déguster un bon repas se succèdent parfois des désagréments digestifs tels que des maux...
Lire la suite
Anémie
Femme fatiguée

Le manque de fer touche surtout les femmes

Lors de grosses fatigues, on oublie souvent de chercher du côté d'une carence en fer. Or, ce phénomène...
Lire la suite
Anémie
Et si c’était un manque de fer?

Et si c’était un manque de fer?

Perte de cheveux, ongles fragilisés et fatigue sont les signes d’une carence, souvent féminine, qui se...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
nouvelles_perspectives_cholesterol

Nouvelles perspectives pour le «bon» cholestérol

Une toute nouvelle façon d'envisager les bienfaits du «bon» cholestérol ouvre des perspectives excitantes dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Certains régimes méditerranéens pourraient y contribuer encore plus.
 pauline_seiterle_interview

«L’énergie des gens nous a nourris» | Interview de Pauline Seiterle

Elle est l’une des voix d’Option musique (RTS), et dorénavant de la Première. Les auditeurs ont découvert son visage en décembre dernier, lors de l’opération de solidarité de la RTS «Cœur à cœur». Rencontre.
Des poignées de terre

Anémie des géophages : la terre peut nourrir ou affaiblir

La géophagie (le fait de manger de la terre) est très répandue dans certaines cultures africaines et sud américaines. La terre prend différents noms comme «mabele» ou encore craie africaine, kaolin, Kalaba, calabash chalk, calabash stone, argile ou Nzu. Voici quelques précisons sur cette pratique déjà décrite par Hippocrate au IVe siècle avant J-C.
Videos sur le meme sujet

Comment maigrir et stabiliser son poids?

Est-il possible de maigrir sans regrossir?

Le piège des régimes

Longtemps on a pensé que les régimes hypocaloriques étaient le seul moyen de perdre du poids.

Les effets des régimes hyperprotéiques

Huma Khamis se penche sur les effets des régimes hyperprotéiques.