Excès de graisse et prise de poids

Dernière mise à jour 04/01/12 | Le saviez-vouz
De l'huile d'olive
Les graisses, aussi appelées lipides, contiennent plus du double de calories que les autres macronutriments.

Une diminution de l’apport de graisses, cachées et visibles, entraînera une perte de poids. La difficulté de l’alimentation moderne est de fournir suffisamment de bonnes graisses (Oméga 3 + monoinsaturés), sans en consommer en excès!

Deux approches sont possibles:

  • Sélectionner les graisses riches en Oméga 3 et monoinsaturés (poissons gras, huile de colza, noix, noisettes, huile d’olive, etc.).
  • Augmenter la combustion des graisses en élevant son activité physique d’endurance (sportive –marche rapide, course, natation– ou quotidienne –marche–).

Un excès chronique de graisses saturées en général (viandes, pâtisseries, charcuterie, fromage gras, glaces à la crème, etc.) constitue une menace pour la ligne!

Les graisses, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, sont toutes très facilement stockées dans le tissu adipeux dès qu’elles sont consommées en excès.

Ce qu’il faut retenir

Les graisses cachées associées aux sucres favorisent la prise de poids: le sucre stimule une hormone de stockage importante pour le poids corporel (l’insuline). Ce signal donne l’ordre au corps de stocker les graisses directement dans le tissu adipeux, plutôt que de les brûler.

Consommées en excès, toutes les graisses font prendre du poids!

_________

Extrait de «Alimentation et surpoids à l’adolescence, Manuel de prévention et ateliers pratiques», Dr Dominique Durrer et Yves Schutz, Médecine et Hygiène, 2010

A LIRE AUSSI

Troubles digestifs
pancreas

Le fragile pancréas est une glande essentielle à la digestion

Peu connu, c’est pourtant un organe majeur. On ne le prend en compte qu’à partir de l’apparition des...
Lire la suite
Microbiote
Il est parfois difficile de distinguer les douleurs de l’intestin de celles de l’estomac

Maux de ventre et ballonnement, ça s’explique

Au plaisir de déguster un bon repas se succèdent parfois des désagréments digestifs tels que des maux...
Lire la suite
Constipation
constipation_hemorroides_lies

Constipation et hémorroïdes: des phénomènes parfois liés

Les hémorroïdes sont plus fréquentes qu’on ne le pense. Dans certains cas, elles peuvent être prévenues...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
LMD_assiette_sportif

Bienvenue dans l'assiette du sportif

Ça y est, la machine est lancée: reprise du sport et motivation au sommet sont au programme. Faut-il pour autant changer son alimentation? Pas forcément et, si oui, pas n’importe comment. Plongée dans une problématique bien plus subtile qu’elle n’en a l’air.
GEN20_Importance_protéines

L’importance des protéines

Essentielles à la vitalité musculaire et osseuse (entre autres), les protéines ont une place de choix dans l’alimentation. Comment s’assurer des apports optimaux? Les conseils de Sandrine Lasserre, diététicienne au cabinet Alpha Nutrition et membre de l’Antenne des diététiciens genevois, et du Dr Dimitrios Samaras*, médecin consultant au sein de l’Unité de nutrition des Hôpitaux universitaires de Genève.
LMD_Nutrition_oeufs_abuser

Les œufs, faut pas abuser d’eux

Tour à tour craints ou plébiscités, l’œuf a des qualités nutritives incontestables. Pourtant, sa réputation est régulièrement entachée de soupçons quant à son innocuité sur notre santé. Et l’étau semble se resserrer. Explications.
Videos sur le meme sujet

Le problème de l'obésité en Suisse

Le 5 mars marque la journée mondiale contre lʹobésité…

J’aimerais manger moins de sucre, pourquoi est-ce si difficile?

Très présent dans notre alimentation, le sucre peut être néfaste pour notre santé. En consommer moins peut toutefois s’avérer compliqué, pourquoi?

Nutrition et santé cardio-vasculaire

Végétarisme, flexitarisme, régime omnivore… comment les différentes manières de s'alimenter influencent-elles les risques cardio-vasculaires?
Maladies sur le meme sujet
fiche_maladie_obesite

Obésité

L’obésité est une maladie qui augmente le risque de survenue d’autres maladies et réduit l’espérance et la qualité de vie. Les patients atteints de cette accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle nécessitent une prise en charge individualisée et à long terme, diététique et comportementale.