Comment limiter les calories

Dernière mise à jour 04/01/12 | Top conseils
Des assiettes
Pour atteindre un poids idéal, il est important de réduire le nombre total de calories. Mais même si les graisses contiennent plus de calories que les sucres, il ne faut pas les remplacer les unes par les autres.
  1. Lire les étiquettes. Examiner le nombre de kcal pour 100 g et, bien sûr, le rapporter à la portion que l’on est en train de manger!
  2. Préparer le repas à la cuisine, le servir ailleurs. Ainsi l’on ne sera plus tenté de picorer dans les plats.
  3. Utiliser des assiettes plus petites. Cela aidera à limiter son apport énergétique et on aura l’impression d’avoir une assiette pleine.
  4. Manger seulement dans une assiette. Quand on grignote un paquet de biscuits ou une plaque de chocolat, on mange davantage de calories que l’on ne pense. Il est préférable de préparer une portion dans une assiette ou un bol et de ranger le paquet de biscuits.
  5. Mangez len-te-ment. Prendre du plaisir à manger et à déguster les saveurs et les goûts. Il faut 15 à 20 minutes au cerveau pour lancer les premiers signes de satiété. Il faut donc mastiquer lentement et n’avoir aucune autre activité en parallèle. Et prendre conscience du plaisir que cela procure!
  6. Faire attention aux portions. Au cinéma, un carton de pop-corn pour enfant contient environ 150 kcal, le grand format pour adulte, lui, contient 1000 kcal! Un petit soda de 200 ml contient 100 kcal, le litre en contient cinq fois plus!
  7. Manger un maximum de légumes et de fruits. Ils remplissent l’estomac, ne nécessitent plus de mastication (fibres) et sont très peu caloriques (entre 20 et 50 kcal par 100g).
  8. N’écouter que ses sensations de faim et de satiété. En respectant  ses sensations de faim et de satiété, on ne mangera jamais en excès. Cela garantit un poids normal pour autant que l’on arrive à distinguer entre faim et envie ou besoin de manger.
  9. Ne pas ouvrir la porte du frigo à chaque émotion. Apprendre plutôt à décoder ses émotions et y répondre avec adéquation.
  10. Limiter sa consommation d’alcool. Attention, l'alcool est très calorique. II contient 7 kcal par gramme. Donc plus le taux d'alcool est élevé, plus la boisson est calorique. Un verre de vin standard apporte environ 100 kcal. Une bière classique contient 150 kcal environ. De plus, on combine souvent l'alcool avec des aliments riches en énergie (chips, cacahuètes, etc.).

_________

Extrait de «Alimentation et surpoids à l’adolescence, Manuel de prévention et ateliers pratiques», Dr Dominique Durrer et Yves Schutz, Médecine et Hygiène, 2010.

Articles sur le meme sujet
LMD_nourriture_drogue

Obésité: quand la nourriture devient une drogue

Chez certaines personnes, manger peut se transformer en addiction avec, comme conséquence, le surpoids ou l’obésité et leurs complications. Un problème dont l’origine est en partie biologique, mais qui a aussi d’autres composantes.
LMD_manger_super_proteine

Manger super protéiné: est-ce une bonne idée?

L’industrie alimentaire, pourvoyeuse d’aliments ultra-sucrés et gras, sait aussi jouer sur la vague santé. Ainsi, les produits enrichis en protéines, d’abord réservés aux sportifs, ont désormais leur place dans les supermarchés. Ont-ils un intérêt? Le point avec deux diététiciennes.
MV_fev24_inegalites_assiette

Les inégalités sont aussi dans l’assiette

Manger équilibré permet de rester en bonne santé. Malheureusement, le niveau socio-économique ne permet pas à tout le monde de s’alimenter correctement.
Videos sur le meme sujet

Révolution dans la lutte contre l'obésité: découverte de nouvelles cellules adipeuses

Des chercheurs suisses de l'EPFL, de l'Institut de Bioinformatique, du CHUV et de l'Université de Lausanne ont identifié un nouveau type de cellules adipeuses qui pourraient expliquer pourquoi certaines personnes accumulent de la graisse autour de la taille, augmentant le risque d'obésité.

Saholy Razafinarivo Schoreiz, une spécialiste de l'obésité infantile

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

Obésité, un gros problème

On le sait peu, mais la Suisse a un des taux de personnes en surpoids ou souffrant dʹobésité parmi les plus hauts au monde.
Maladies sur le meme sujet
fiche_maladie_obesite

Obésité

L’obésité est une maladie qui augmente le risque de survenue d’autres maladies et réduit l’espérance et la qualité de vie. Les patients atteints de cette accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle nécessitent une prise en charge individualisée et à long terme, diététique et comportementale.