Microbiote: vrai ou faux?

Dernière mise à jour 03/08/18 | Vrai/Faux
PULS_microbiote_vrai-faux
Testez vos connaissances sur le microbiote!

Il y a des bonnes et des mauvaises bactéries

Vrai et Faux. Le caractère nocif d’une bactérie dépend de sa quantité et de son milieu. Une bactérie pathogène ne pose en principe pas de problème du moment qu’elle est minoritaire dans son environnement. En revanche, en cas de déséquilibre (dysbiose), résultant d’une prise d’antibiotiques ou d’un affaiblissement du système immunitaire par exemple, la bactérie pathogène peut proliférer et causer une infection. Mais tout n’est pas noir ou blanc. L’Helicobacter pylori joue, elle, un double jeu par exemple: elle est associée à l’ulcère de l’estomac, mais aussi à une diminution du risque d’asthme.

Trop d’hygiène, ce n’est pas bon pour la santé

Vrai. Le contact avec les animaux et la saleté diminuent le risque d’allergies chez l’enfant. Ceux ayant grandi à la ferme par exemple, dans des conditions d’hygiène moins strictes, sont moins prédisposés que les citadins.

Peut-on influencer son microbiote?

Oui. Chez les souris, une alimentation dépourvue de fibres est associée à une baisse constante de la diversité microbienne au fil des générations et à une prolifération de bactéries pathogènes. A contrario, les souris recevant un régime riche en fibres produisent, par le biais de la digestion, plus d’acides gras à chaînes courtes et sont de ce fait mieux protégées contre les allergies alimentaires et pulmonaires. Chez l’homme aussi, l’ingestion de fibres est bénéfique pour le microbiote et pour la santé. La consommation de prébiotiques (nutriments favorisant la prolifération des «bonnes» bactéries) aurait en revanche une efficacité limitée. De même, il faut, selon les spécialistes, user avec précaution des probiotiques (bactéries vivantes).

________

Article repris du site  pulsations.swiss

A LIRE AUSSI

Microbiote
Il est parfois difficile de distinguer les douleurs de l’intestin de celles de l’estomac

Maux de ventre et ballonnement, ça s’explique

Au plaisir de déguster un bon repas se succèdent parfois des désagréments digestifs tels que des maux...
Lire la suite
Constipation
selles_disent

Les selles et leurs mystères

Aspect, forme, couleur, odeur: nos fèces livrent quantité d’informations sur notre état de santé. Voici...
Lire la suite
Troubles digestifs
pancreas

Le fragile pancréas est une glande essentielle à la digestion

Peu connu, c’est pourtant un organe majeur. On ne le prend en compte qu’à partir de l’apparition des...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Maux de ventre

Les maladies liées à la flore intestinale

La flore intestinale – le microbiote – contribue à nous maintenir en bonne santé. A condition toutefois que les différentes populations bactériennes qui la composent vivent en bon équilibre. Si cet ordonnancement est rompu, diverses maladies peuvent se développer. Quelques exemples.
microbiote_cutane_sauver_peau

Microbiote cutané: des milliards de microbes pour sauver votre peau

Les recherches sur les microbes qui peuplent notre épiderme sont moins avancées que celles sur le microbiote intestinal, mais les bactéries cutanées semblent tout aussi importantes à notre équilibre.
PULS_microbiote

Microbiote(s): vers de nouveaux espoirs thérapeutiques

Les récentes découvertes sur le microbiote –l’ensemble des bactéries vivant dans l’organisme– ont ouvert de nombreuses perspectives. Et si, en modifiant cette flore, on parvenait à prévenir et mieux soigner certaines maladies? Les experts des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et de l’Université de Genève (UNIGE) se font l’écho d’un domaine de recherche en plein essor.
Videos sur le meme sujet

Le lien entre microbiote et immunothérapie

Le microbiote, la flore intestinale, n'en finit pas de faire parler de lui.

Microbiote vaginal, la révolution rose

Une flore vaginale équilibrée est un vrai rempart face aux maladies sexuellement transmissibles. Mais attention, certains gestes quotidiens risquent de dégrader sa qualité.

Trop de propreté, c’est risqué

Notre mode de vie trop aseptisé est-il en train de nuire à notre santé? Sommes-nous en train de rendre la tâche impossible pour notre système immunitaire à force de faire la chasse aux microbes de notre environnement?