Jeûner pour soulager les articulations

Dernière mise à jour 07/05/12 | Article
Fourchette et cuillère formant une croix
Quand on parle de jeûne thérapeutique, l’une des affections pour lesquelles les patients se mettent à la diète pure et simple, ce sont celles qui touchent les articulations, comme les rhumatismes ou l’arthrose. L’avis d’un rhumatologue.

Des anti-inflammatoires à haute dose, c’est se confronter à des effets secondaires parfois bien désagréables. Voilà pourquoi certains patients préfèrent se mettre régulièrement à l’eau ou à la soupe une semaine ou deux. Et diminuer ainsi la prise de médicaments.

Pour le Dr Christophe Deluze, rhumatologue et allergologue à Genève, le jeûne thérapeutique peut certes  apporter un répit, mais il n’est que momentané: «Je l’ai observé moi-même chez certains patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde en poussées, la plus fréquente des diverses formes de rhumatismes inflammatoires chroniques. D’une manière inexpliquée et spectaculaire, il est vrai que si le patient jeûne, cela  jugule les poussées.»

Il existe donc certainement un lien entre système digestif et système immunitaire car rappelons que les rhumatismes sont une forme de maladie auto-immune, puisque des cellules du système immunitaire s'attaquent aux articulations. «Mais le problème est double, poursuit le spécialiste: on ne peut tout simplement pas rester à jeun pour toujours, d’une part, et, d’autre part, même si on prolonge le jeûne, l’activité rhumatismale revient, après dix jours environ. La récidive est même assez méchante. Donc oui, le jeûne a un effet positif sur le système immunitaire, mais uniquement momentané. Ce n’est qu’un soulagement temporaire. Des naturopathes recommandent cette technique mais elle ne prévient pas les rechutes. Et attention aux thérapeutes qui vous promettent le remède miracle qui consiste à se mettre à l’eau et à arrêter de manger, c’est un peu limité.

Cependant je ne nie pas qu’il est vrai que si l’on met le système digestif au repos, cela a un effet sur le reste du corps. C’est peut-être pour cela que les yogi jeûnent régulièrement. Quant à l’asthme ou aux allergies, vu que je suis également allergologue, je n’ai jamais rien observé chez mes patients en lien avec le jeûne.»

A LIRE AUSSI

Microbiote
Il est parfois difficile de distinguer les douleurs de l’intestin de celles de l’estomac

Maux de ventre et ballonnement, ça s’explique

Au plaisir de déguster un bon repas se succèdent parfois des désagréments digestifs tels que des maux...
Lire la suite
Anémie
Femme fatiguée

Le manque de fer touche surtout les femmes

Lors de grosses fatigues, on oublie souvent de chercher du côté d'une carence en fer. Or, ce phénomène...
Lire la suite
Anémie
Et si c’était un manque de fer?

Et si c’était un manque de fer?

Perte de cheveux, ongles fragilisés et fatigue sont les signes d’une carence, souvent féminine, qui se...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Fourchette avec un petit-pois

Le vrai-faux du bien manger

L’alimentation connaît son lot d’idées reçues. Faisons le point sur certaines d’entre elles avec deux spécialistes de la nutrition, Dr Dominique Durrer et Yves Schutz.
Maladies sur le meme sujet
Epicondylite

Epicondylite

Connue sous le terme de « tennis elbow » (coude du joueur de tennis), l’épicondylite est redoutée des joueurs de tennis, mais elle existe bien au-delà des terrains sportifs.