Les vertus du chocolat pour la santé

Dernière mise à jour 08/08/16 | Audio
Loading the player ...
Les Suisses sont parmi les plus grands mangeurs de chocolat au monde et nombreux sont ceux qui culpabilisent d’aimer cette gourmandise.

Pourtant, ce plaisir gourmand a d’importantes propriétés nutritives et des effets très positifs et très sérieux sur la santé.

Les détails avec Hervé Robert, médecin nutritionniste qui a enseigné pendant vingt-cinq ans à la Faculté de Médecine Paris XIII. Un sujet d'Anouck Merz.

En nouvelle diffusion.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Jeûne

Une nouvelle étude sur le jeûne intermittent

Et si nous arrêtions de manger matin, midi et soir ?
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
cafe_jour_reduit_mortalite

Consommer 3 à 5 tasses de café par jour réduit la mortalité

Le petit noir est bon pour le cœur et les artères. Il protège aussi contre le diabète, la dépression, voire la maladie d’Alzheimer et, globalement, il augmente l’espérance de vie.
PULS_chocolat_ami_sante

Chocolat: préférez-le amer

Avec 10,5 kg par personne et par an, les Suisses comptent parmi les plus gros consommateurs de chocolat au monde. Une aubaine pour leur santé? Le Dr Dimitrios Samaras*, médecin consultant de l’Unité endocrinologie et nutrition des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), nous dit tout.
Le café, bon pour la santé?

Le café, bon pour la santé?

Les études décrivant les bénéfices du petit noir sur la santé se multiplient. Les médecins des Hôpitaux universitaires de Genève discutent les résultats les plus récents sur le sujet.
Videos sur le meme sujet

La maladie du foie gras pourrait affecter le cerveau

La maladie dite "du foie gras" pourrait augmenter les risques de développer des troubles neurologiques comme la démence.

Saholy Razafinarivo Schoreiz, une spécialiste de l'obésité infantile

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

Tout sur la mastication

Comment est-ce que la mastication, la manière dont nous mâchons nos aliments, a influencé lʹévolution humaine ?