Dépendances: les proches souffrent aussi

Dernière mise à jour 06/10/11 | Vidéo
Partager le quotidien d'une personne dépendante, l'aimer, supporter sa maladie n'est pas toujours facile. De nombreux proches d'alcooliques, de consommateurs de drogues, mais aussi de joueurs excessifs souffrent gravement de l'addiction de leur conjoint ou ami. L'antidote fait le point.

Partager le quotidien d'une personne dépendante ne doit pas être vécue comme une fatalité. Il est en effet possible de trouver un équilibre, de mener une vie heureuse après avoir pris conscience du problème. Mais pour y parvenir il est nécessaire de modifier son comportement, de reprendre sa vie en main, de décider pour soi-même et plus uniquement en fonction du partenaire dépendant. Ces changements peuvent être douloureux et difficiles à envisager mais le bénéfice peut être énorme, et la perspective d'une nouvelle vie, avec ou sans le conjoint, peut être à nouveau envisagée. Avec Georges-Alain Claret, intervenant au Centre d'aide et de prévention de la Ligue valaisanne contre les toxicomanies à Sierre.

A LIRE AUSSI

Cannabis

Cannabis, du côté lumineux à la face obscure

La libéralisation du cannabis a occupé la scène médiatique ces dernier temps et ses effets sur la santé restent controversés.
Lire la suite
Alcool

Alcool festif: gérer les risques

Toutes les générations ressentent du plaisir à partager un verre. Mais derrière cette image sympathique se cache une réalité plus sombre. Cette vidéo s'intéresse...
Lire la suite
Drogues

10 minutes pour décrocher de la coke

L’addiction à la cocaïne se soigne.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
abus_ecrans_effets_nefastes

L’abus d’écran a de multiples effets néfastes sur la santé

Les études ne sortent qu’au compte-gouttes, mais ne laissent pas de place au doute: les écrans ont potentiellement un réel pouvoir de nuisance sur l’état physique et psychologique.

Comment l’addiction modifie le cerveau

Neuroscientifique à l’Université de Genève, Christian Lüscher a élucidé les mécanismes cérébraux qui conduisent à l’addiction et a trouvé le moyen de les neutraliser chez les souris. Le chercheur a reçu le prix Théodore Ott 2017 pour ses travaux qui pourraient avoir d’importantes implications cliniques.
oktoberfest

Les excès d’alcool provoquent des arythmies cardiaques

Même ponctuelle, l’alcoolisation massive est délétère pour le cœur. Elle expose des personnes jeunes à des arythmies cardiaques, c’est-à-dire des troubles qui touchent avant tout les personnes âgées.
Videos sur le meme sujet

Drogues festives: défonce et dérives

Cocaïne, ecstasy, MDMA, les drogues dites "récréatives" qui circulent dans les soirées sont banalisées par les consommateurs et diabolisées par les parents qui s’inquiètent.

Quand le jeu rend accro

Le jeu accompagne les enfants, mais également les adultes, depuis l’aube de l’humanité.

Le rôle du glutamate dans le mécanisme de l'addiction

Face aux dépendances, nous ne sommes pas égaux!
Maladies sur le meme sujet
Foie

Cirrhose

La cirrhose et une maladie chronique du foie. Les cellules normales sont progressivement remplacées par une grande quantité de tissu cicatriciel, ce qui conduit à une diminution du fonctionnement de cet organe.