Une application pour personnes psychotiques

Dernière mise à jour 28/10/21 | Audio
Loading the player ...
LʹUniversité de Genève (UNIGE) a développé une application sur smartphone pour les personnes à risque de psychose.

Lʹidée est de suivre la fréquence et lʹintensité des symptômes afin dʹadapter le suivi médical au mieux. Cela pourrait même permettre de déterminer la cause de lʹapparition de ces symptômes.
Pour en parler, Maude Schneider, professeure assistante au sein de la faculté de psychologie et des sciences de lʹéducation à lʹUNIGE. Un sujet de Silvio Dolzan.

Une application pour suivre les personnes à risque de psychose (PDF)

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Recherche anticancer

Des maths pour mieux soigner le cancer

Les mathématiques à lʹassaut des cellules cancéreuses, cʹest une approche assez inédite proposée par des chercheurs de lʹUniversité de Genève (Unige).
Lire la suite
Santé des people

Méconnue et douloureuse : la maladie des jambes poteaux

Le lipoedème, ou maladie des grosses jambes, est une pathologie méconnue qui cause de graves souffrances physiques et psychologiques.
Lire la suite
Recherche anticancer

Le rôle de l'inflammation dans le cancer

Lʹinflammation est impliquée à plusieurs niveaux dans le cancer.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
MV_bouger_connecte

Bouger connecté: véritable avantage ou simple gadget?

Le sportif moderne est connecté. Cardiofréquencemètre, podomètre, GPS: toutes ces fonctions peuvent être intégrées dans des montres-bracelets, des lunettes ou des chaussures, par exemple. Explications.
BV_lunettes_3D

Lunettes 3D: au cinéma, mais pas seulement…

Très prisées au cinéma ou dans les jeux vidéo, les lunettes 3D commencent à trouver leur utilité en médecine.
bv_dossier_ophtalmologie_2.0

Ophtalmologie 2.0: ces innovations en passe de transformer les soins de demain

Depuis une vingtaine d’années, les progrès que connaît l’ophtalmologie sont incessants. Lasers, injections oculaires, premiers implants ont révolutionné la prise en charge de pathologies comme la myopie ou la cataracte. La suite, elle, s’annonce spectaculaire. Intelligence artificielle, implants rétiniens high-tech ou encore thérapie génique se préparent. Coup de projecteur sur ce qui nous attend avec les équipes de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin.
Videos sur le meme sujet

Une interface ordinateur-cerveau pour faire parler des personnes enfermées en elles-mêmes

Un patient touché par la sclérose latérale amyotrophique (SLA), qui enferme la personne consciente dans un corps totalement paralysé, est parvenu à retrouver une forme de communication.

Contrôler un robot par la pensée

Stéphane Délétroz s'intéresse à une recherche de lʹEcole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) qui va faciliter la vie des tétraplégiques.

Réalité augmentée en médecine

Utiliser la réalité virtuelle en médecine pour améliorer les opérations délicates au cerveau ou pour apprendre à sauver un maximum de vie en simulant des situations de catastrophes et de chaos.