Le robot qui distribue les médicaments

Dernière mise à jour 06/06/13 | Article
Les boîtes de médicaments en vrac avancent sur un tapis pour être scannées et rangées dans le robot
Depuis plus d’un an, les collaborateurs de la pharmacie de l’Hôpital de Genève sont assistés par un robot. Celui-ci, tout à la fois, range les médicaments, les stocke et les sort pour les commandes des différents services. Résultat: une distribution plus fiable et plus efficace.
Pr Bonnabry

A l’intérieur du robot, le     Pr Bonnabry. Derrière lui, le plateau mobile qui déplace les boîtes de médicaments

Boss. Hugot Boss. C’est le nom du robot de distribution des médicaments des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Il turbine depuis 2011 dans la pharmacie de l’hôpital. Il est le premier de son genre à avoir été installé dans un hôpital suisse. Le professeur Pascal Bonnabry nous en fait une visite guidée.

La fonction d’Hugot Boss? Automatiser le rangement et la distribution des médicaments. Dans les unités de soins, les infirmiers préparent les médicaments pour les traitements des patients. Si des préparations viennent à manquer, ils les commandent à la pharmacie centrale. Le robot fournit les médicaments qu’il a en stock, le reste est complété par des humains. Il détient deux tiers des deux mille références de la pharmacie.

Selon quel critère les médicaments sontils gérés par la machine? «La boîte doit être carrée, pour pouvoir rentrer dans les étagères, et munie d’un code-barres pour qu’elle puisse être reconnue par le robot», assène le pharmacien-chef Pascal Bonnabry. On n’y range donc pas les boîtes rondes, celles qui sont trop lourdes, ainsi que les préparations qui doivent être gardées au frais et les stupéfiants.

Les bénéfices du robot sont doubles: il est plus efficace – on estime qu’il réalise le travail de trois personnes – et permet aux collaborateurs de la pharmacie de passer moins de temps à se déplacer dans les rayons. Et il est plus fiable. La distribution effectuée par des humains connaît 1% d’erreur, avec Hugot, ce taux descend à 0,25%. N’est-il pas parfait? Non, car il arrive encore, dans de rares cas, qu’une porte de la gare de distribution se ferme mal et qu’une boîte de médicaments tombe dans la mauvaise caisse.

Pour la visite guidée, consultez notre galerie photo «Le robot pharmacien».

A LIRE AUSSI

Recherche et nouveaux traitements
L’électroencéphalographie (EEG) mesure l’activité électrique du cerveau par l’intermédiaire d’électrodes collées sur le crâne

Comment le cerveau se réorganise après une attaque cérébrale

En étudiant la manière dont les neurones réagissent après un accident vasculaire cérébral (AVC), des...
Lire la suite
Santé des people
Robin Williams aurait souffert de la démence à corps de Lewy

Robin Williams aurait souffert de la démence à corps de Lewy

Cette maladie dégénérative du cerveau ressemble à la fois à la maladie de Parkinson et à celle d’Alzheimer....
Lire la suite
Technologie
La radio du dos, version 2.0

La radio du dos, version 2.0

En vingt secondes, l’EOS, un nouvel appareil d’imagerie, prend deux radios hyperprécises de toute votre...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
bv_dossier_ophtalmologie_2.0

Ophtalmologie 2.0: ces innovations en passe de transformer les soins de demain

Depuis une vingtaine d’années, les progrès que connaît l’ophtalmologie sont incessants. Lasers, injections oculaires, premiers implants ont révolutionné la prise en charge de pathologies comme la myopie ou la cataracte. La suite, elle, s’annonce spectaculaire. Intelligence artificielle, implants rétiniens high-tech ou encore thérapie génique se préparent. Coup de projecteur sur ce qui nous attend avec les équipes de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin.
PMS_psychiatrie_2.0

La psychiatrie 2.0: comment ça marche?

Les technologies se sont insinuées aujourd’hui dans tous les pans de l’activité humaine. Tout ou presque est connecté, les appareils digitaux sont omniprésents et nombre d’algorithmes orientent nos activités et nos choix. Existe-t-il encore des domaines hors d’atteinte des technologies? Qu’en est-il de la psychiatrie?
Videos sur le meme sujet

Une application pour personnes psychotiques

LʹUniversité de Genève (UNIGE) a développé une application sur smartphone pour les personnes à risque de psychose.

L'intelligence artificielle dans un documentaire

"Cinq nouvelles du cerveau", cʹest le titre du dernier film du réalisateur Jean-Stéphane Bron qui sort le 1er septembre 2021 dans les salles de cinéma de Suisse romande.

Rencontre avec Julie Grollier, une spécialiste des nano-neurones

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.