Un rein artificiel transplantable ?

Dernière mise à jour 31/08/23 | Audio
Loading the player ...
Dans le journal "Nature Communications", on peut lire que des chercheurs de l'Université de Californie viennent de développer un concept novateur pour traiter l'insuffisance rénale.

Plutôt que d'opter pour une greffe traditionnelle de rein nécessitant des immunosuppresseurs, ils ont créé un dispositif implantable de la taille d'une boîte de sardines. Ce dispositif contient un matériau biocompatible abritant un bioréacteur, connecté à des vaisseaux sanguins et il remplacerait les fonctions rénales.

Des tests sur des porcs ont montré des résultats prometteurs. Cependant, il s'agit d'un prototype limité à certains types de cellules rénales et sa mise en œuvre complète pourrait nécessiter plusieurs années.

Huma Khamis s'entretient avec Sophie de Seigneux, professeure et cheffe de service de néphrologie et hypertension aux HUG, afin d'en savoir plus.

"Feasibility of an implantable bioreactor for renal cell therapy using silicon nanopore membranes" - Nature Communications

Une émission CQFD - RTS La Première

Articles sur le meme sujet
LMD_ameliorer_vue_genes

Améliorer la vue grâce à des injections de gènes

La thérapie génique oculaire a le vent en poupe et pourrait traiter certaines pathologies altérant gravement la vision. Explications.
LMD_traitements_mucoviscidose

Les nouveaux traitements redonnent du souffle aux personnes atteintes de mucoviscidose

Cette maladie génétique, qui touche un millier de personnes en Suisse, se manifeste notamment par un épaississement des sécrétions respiratoires. Elle est due à un dysfonctionnement de la protéine CFTR. Une nouvelle trithérapie donne des résultats «spectaculaires». Explications.
BV_oeil_allie_depistage

L’œil, témoin des maladies neurologiques

L’observation de l’œil permet de distinguer les signes précoces d’une pathologie neurodégénérative, telle que la maladie d’Alzheimer. Pourra-t-on, à l’avenir, diagnostiquer ces pathologies par un simple examen oculaire? Réponse avec la Prof. Aki Kawasaki, médecin associée, responsable de l’unité de neuro-ophtalmologie de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin.
Videos sur le meme sujet

Aux Etats-Unis, un rein de porc a été transplanté pour la première fois chez un patient vivant

Le 16 mars 2024, une équipe de médecins de lʹHôpital du Massachussetts General Hospital (MGH) à Boston aux Etats-Unis ont greffé un rein de cochon génétiquement modifié chez un patient vivant.

Une IA pour aider à diminuer le nombre de morts après une morsure de serpent

Chaque année, près de 120'000 personnes meurent des suites dʹune morsure de serpent venimeux.

Améliorer la vision des souris

Un nouveau traitement a été développé par une équipe de l'hôpital ophtalmique Jules-Gonin.