Remarcher après une paralysie?

Dernière mise à jour 31/10/18 | Vidéo
On ne guérit pas d’une paralysie. En revanche, on pourrait imaginer la court-circuiter en passant par-dessus la lésion pour reconnecter les parties en amont et en aval de la moelle épinière. C’est l’idée que le chercheur de l’EPFL Grégoire Courtine poursuit depuis de nombreuses années: 36,9° l’a suivi dans cette quête passionnante.

Juin 2012, la nouvelle fait le tour du monde: «Des chercheurs de l’EPFL ont fait remarcher des rats paraplégiques, en attendant de tester leurs nouveaux traitements sur l’être humain». A la tête de cette avancée majeure, il y a Grégoire Courtine, l'un des chercheurs les plus prometteurs en neuroréhabilitation. Son rêve: permettre aux paralysés de (re)marcher. Publiées dans la revue Science en juin 2012, ses recherches ont agité la communauté scientifique, médusé les médias, et rendu de l'espoir aux milliers de personnes immobilisées chaque année à la suite d'une lésion de la moelle épinière. Son protocole hors norme, à base de stimulation pharmacologique, électrique et d'entraînement assisté de robot, a été testé sur le rat.

Une émission 36.9 - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Recherche et nouveaux traitements

Un espoir de traitement pour la maladie de Huntington

La maladie de Huntington est une pathologie héréditaire qui entraine la dégénérescence des neurones au niveau moteur et cognitif.
Lire la suite
Santé des people
Recherche anticancer

Le rôle de l'inflammation dans le cancer

Lʹinflammation est impliquée à plusieurs niveaux dans le cancer.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
LMD_comment_ARNm_histoire

Comment l’ARN messager va changer l’histoire de la médecine

La pandémie de Covid-19 aura permis un bond de géant dans la recherche en vaccinologie. La technologie de l’ARN messager (ARNm) s’est révélée être un outil performant pour combattre le virus et marque un tournant en médecine.
Videos sur le meme sujet

Rencontre avec Angèle Gayet-Ageron, une spécialiste de la méthodologie médicale

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

Se relever malgré une maladie neurodégénérative

Des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) ont testé un implant électronique capable de réactiver la moelle épinière dʹune personne souffrant dʹhypotension orthostatique.

Un labo pour lʹingénierie des véhicules pour personnes à mobilité réduite

Un nouveau laboratoire vient dʹouvrir à la Haute école spécialisée bernoise consacré aux véhicules pour personnes lésées de la moelle épinière.