Le traitement de la dernière chance pour les défaillances cardiaques

Dernière mise à jour 31/03/16 | Article
Le traitement de la dernière chance pour les défaillances cardiaques
Première mondiale, un procédé thérapeutique permettant de traiter une valve cardiaque endommagée a été mis sur le marché. Ce dispositif concerne les personnes qui courent un risque élevé à supporter une chirurgie classique à cœur ouvert.

La chirurgie cardiaque ne cesse d’évoluer. Les techniques sont de moins en moins invasives. Dernière avancée en la matière, celle de médecins du King’s College Hospital à Londres, qui ont annoncé avoir pratiqué une mini-chirurgie cardiaque – la pose d’un ballon – sur un patient ne pouvant pas subir une chirurgie lourde.

Pionnier et guéri

Premier à bénéficier de cette thérapeutique, Richard Reach, un ouvrier britannique de 59 ans. Ce dernier s’est retrouvé avec une valve endommagée après une crise cardiaque. L’estimant trop fragile pour bénéficier d’une chirurgie à cœur ouvert, les médecins ont obtenu l’autorisation d’essayer sur lui un nouveau système: la pose d’un ballon. Cinq mois après sa mise en place, le cœur du patient avait suffisamment récupéré pour pouvoir enfin être opéré.

Une approche originale et simple

Afin de stopper le refoulement sanguin du malade, un ballon, de la taille d’un petit piment, est inséré par laparoscopie (chirurgie mini-invasive), à l’endroit où la valve est endommagée. Connecté à un port sous la peau, il peut être gonflé pour arrêter le reflux de sang et dégonflé en fonction de l’état du patient. «En utilisant un ballon ajustable pour réduire la quantité de sang qui fuit à travers la vanne, le cœur a une chance de récupérer suffisamment pour résister à une chirurgie de la valve classique», précise le Professeur Olaf Wendler, chef de l’équipe chirurgicale. D’après lui, cette technique pourrait s’appliquer plus largement: «L’insuffisance cardiaque concernant 1,5% de la population du Royaume Uni, 5 à 10% de ces patients pourraient en bénéficier.» Des études devront néanmoins être menées pour établir quel type de patients pourra bénéficier de cette technique.

_________

Références

Adapté de «Balloon “last chance treatment” for heart failure», Smitha Mundasad, BBC News–Health, janvier 2016.

 

 

 

A LIRE AUSSI

Recherche et nouveaux traitements
L’électroencéphalographie (EEG) mesure l’activité électrique du cerveau par l’intermédiaire d’électrodes collées sur le crâne

Comment le cerveau se réorganise après une attaque cérébrale

En étudiant la manière dont les neurones réagissent après un accident vasculaire cérébral (AVC), des...
Lire la suite
Santé des people
Robin Williams aurait souffert de la démence à corps de Lewy

Robin Williams aurait souffert de la démence à corps de Lewy

Cette maladie dégénérative du cerveau ressemble à la fois à la maladie de Parkinson et à celle d’Alzheimer....
Lire la suite
Recherche et nouveaux traitements
LMD_quoi_neuf_2023

Quoi de neuf Docteur… en 2023?

Elles ciblent l’obésité, les mystères de la grossesse, la dégénérescence maculaire liée à l'âge ou encore...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
LMD_quoi_neuf_2023

Quoi de neuf Docteur… en 2023?

Elles ciblent l’obésité, les mystères de la grossesse, la dégénérescence maculaire liée à l'âge ou encore les particules de Covid dans l’air… Zoom sur six innovations phares.
PULS_recherche_clinique_IA

Optimiser la recherche clinique grâce à l’IA

La recherche pourrait tirer profit de l’intelligence artificielle (IA), avec pour but ultime, des bénéfices pour les patientes et patients.
LMD_comment_ARNm_histoire

Comment l’ARN messager va changer l’histoire de la médecine

La pandémie de Covid-19 aura permis un bond de géant dans la recherche en vaccinologie. La technologie de l’ARN messager (ARNm) s’est révélée être un outil performant pour combattre le virus et marque un tournant en médecine.
Videos sur le meme sujet

Thomas Wolfensberger, un spécialiste de la chirurgie de l'œil

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

La respiration pourrait soigner plusieurs pathologies

Après lʹentrainement en hypoxie des sportifs professionnels, lʹinstitut des sciences du sport de lʹuniversité de Lausanne poursuit ses travaux sur lʹhypoxie, mais destiné cette fois à traiter des pathologies comme lʹhypertension, les problèmes de cognition et la neurodégénérescence.

La culture cellulaire 3D pour remplacer l'expérimentation animale

Des scientifiques ont peut-être trouvé une piste pour remplacer l'expérimentation animale dans la recherche médicale, en particulier celle contre le cancer.