La détection rapide des virus

Dernière mise à jour 13/01/16 | Audio
Loading the player ...
Détecter la Malaria, Ebola ou le HIV sans passer par une analyse de sang c’est désormais possible grâce à une technologie développée par des chercheurs de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ).

Les explications sur cette méthode qui se base sur la biréfringence - la capacité d’une substance à changer la polarisation de la lumière - avec Raffaele Mezzenga, professeur et chercheur auprès de l’Institut of food nutrition and health du Département des sciences de la santé et de la technologie de l’EPFZ, interrogé par Anne Baecher.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Recherche et nouveaux traitements
Handicap

Nouvel espoir pour les paraplégiques

Des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont étudié des rats paraplégiques à qui on a donné une thérapie pour retrouver l'usage...
Lire la suite
Recherche et nouveaux traitements

Des nanoparticules d’or pour détruire les virus

Des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont développé des nanoparticules d’or capables d'attirer les virus et de les détruire...
Lire la suite