Du nouveau contre certaines tumeurs du cerveau

Dernière mise à jour 08/01/16 | Audio
Loading the player ...
Huma Khamis dévoile les résultats d'une vaste étude initiée par le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).

Des essais cliniques démontrent que l'utilisation de champs électriques alternés permet de ralentir drastiquement la progression de tumeurs du cerveau très agressives: les glioblastomes.
Les détails avec l'un des auteurs de cette publication: Andreas Hottinger médecin au Département des neurosciences cliniques au CHUV et président du Groupe suisse de neuro-oncologie de l'Académie suisse de recherche expérimentale contre le cancer.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Recherche et nouveaux traitements
Handicap

Nouvel espoir pour les paraplégiques

Des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont étudié des rats paraplégiques à qui on a donné une thérapie pour retrouver l'usage...
Lire la suite
Traitement anticancer

Couper les vivres aux tumeurs

Comment priver de manière ciblée les cellules cancéreuses de leur nourriture et de leur oxygène?
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
interview_peters_immunitaires

Les défenses immunitaires, nouvelle arme contre le cancer

L’immunothérapie, qui a révolutionné la lutte contre le mélanome et le cancer du poumon, est maintenant utilisée pour traiter diverses tumeurs.
Videos sur le meme sujet

Comment le cancer peut croître et se multiplier si rapidement

Une découverte tessinoise ouvre potentiellement de nouvelles portes dans le traitement du cancer.

Couper les vivres aux tumeurs

Comment priver de manière ciblée les cellules cancéreuses de leur nourriture et de leur oxygène?
Maladies sur le meme sujet
Pancreas

Cancer du pancréas

Chaque année en Suisse, 1100 personnes développent un cancer du pancréas (carcinome pancréatique), ce qui correspond à environ 3% de toutes les maladies cancéreuses.

Scanner de la tête

Tumeurs cérébrales

Chaque année en Suisse, environ 600 personnes développent une tumeur maligne du cerveau, ce qui correspond à près de 1,5% de toutes les maladies cancéreuses.