Des lymphocytes pour prévenir les métastases

Dernière mise à jour 09/06/22 | Audio
Loading the player ...
Freiner, voire inhiber, la propagation de métastases dans certains cancers, sans nuire au système immunitaire du patient, c'est lʹeffet des lymphocytes T "tueurs" utilisés dans certaines immunothérapies.

Les détails avec Laure Garnier, maître-assistante au Département de pathologie et immunologie de lʹUniversité de Genève (Unige) et première autrice de cette étude, interrogée par Silvio Dolzan.

Cancer: le double atout des lymphocytes T tueurs (Unige)

Plus d'infos sur le cancer dans le dossier spécial de RTS Découverte

Une émission 36.9 - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Santé des people
Santé des people

Le réveil parfois délirant après un coma artificiel

Le coma artificiel permet de mettre le cerveau au repos le temps de procéder à des interventions qui ne seraient pas supportables en état d'éveil.
Lire la suite
Recherche et nouveaux traitements

Un espoir de traitement pour la maladie de Huntington

La maladie de Huntington est une pathologie héréditaire qui entraine la dégénérescence des neurones au niveau moteur et cognitif.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
JEC_cancer_enfant_essais

Cancer de l’enfant: l’importance des essais cliniques

L’oncologie connaît des avancées spectaculaires qui ont permis, au cours des deux dernières décennies, de faire émerger de nouveaux traitements anticancéreux. Ces thérapies, qui ont déjà amélioré la prise en charge de certains cancers, sont en plein développement. Grâce à elles, le domaine du cancer de l’enfant est en train de vivre une véritable révolution. Pour l’avenir, les espoirs résident également dans l’émergence de traitements personnalisés.
LMD_vaccin_anti_cancer

Un vaccin anti-cancer pour bientôt?

Un vaccin contre le cancer pourrait-il bientôt être massivement déployé pour éviter la rechute chez les personnes touchées? Il est en tout cas sûr que le vaccin constitue un pas de géant dans le traitement cette maladie, qui concerne chaque année près de 44'000 personnes en Suisse.
PS42_INTERVIEW_Dietrich

«L’oncologie a fait plus de progrès en deux décennies qu’en 2000 ans»

Il envisageait de devenir pédiatre, avant d’être happé par l’univers de l’oncologie, ses défis et les rencontres exceptionnelles avec des patientes et des patients frappés par la maladie. À une année de prendre sa retraite, le Pr Pierre-Yves Dietrich, chef du Département d’oncologie des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Genève (UNIGE), jette un œil dans le rétroviseur de trois décennies de carrière pour se réjouir des progrès actuels, avant de rapidement se tourner vers l’avenir et les combats qu’il souhaite encore mener.
Videos sur le meme sujet

La lutte contre le cancer est plus efficace à lʹaube

Lʹefficacité des immunothérapies contre le cancer varie selon lʹheure de la journée.

Les cellules cancéreuses nous tendent des pièges

Une équipe baloise explore un nouveau mécanisme des cellules cancéreuses pour contrecarrer notre système immunitaire.

Dix ans d'évolution de l'immunothérapie

A lʹoccasion de l'année des 10 ans de "CQFD", Stéphane Délétroz fait le point sur lʹévolution de lʹimmunothérapie.
Maladies sur le meme sujet
Pancreas

Cancer du pancréas

Chaque année en Suisse, 1100 personnes développent un cancer du pancréas (carcinome pancréatique), ce qui correspond à environ 3% de toutes les maladies cancéreuses.