Comment se protéger du soleil?

Dernière mise à jour 05/06/12 | Top conseils
Cadran solaire
Le Dr Frédérique-Anne Le Gal, médecin adjoint, responsable de l’unité d’onco-dermatologie aux HUG, nous rappelle le comportement à adopter pour se protéger du soleil.

Choisir ses heures

«C’est écrit absolument partout, c’est un fait acquis et pourtant les gens ne le font pas, se désole le Dr Le Gal. La preuve en est que durant l’été, les plages sont particulièrement bondées entre midi et quatre heures». Pile les heures qu’il faut à tout prix éviter…: durant les deux heures qui précèdent puis suivent le zénith (un horaire qui peut changer en fonction du pays où l’on se trouve). «C’est toute une remise en questions de nos emplois du temps en vacances, qu’il faut avoir. Le plus simple est souvent de se calquer sur les modèles de vie du pays où l’on va, ceux-ci sont en général très raisonnables. A Hammamet par exemple, on ne verra jamais un Tunisien sur la plage entre midi et quatre heures», continue la spécialiste.

Pour ceux qui resteraient sous nos latitudes durant les vacances, c’est exactement la même chose. Si par exemple, on souhaite sortir manger pour profiter du beau temps, il faut si possible choisir un endroit à l’ombre et utiliser de la crème solaire. Mais attention, il est important de l’appliquer un quart d’heure avant de sortir pour qu’elle soit efficace. Porter un chapeau est également conseillé.

Ombre et vêtements foncés

Si l’on doit malgré tout se retrouver dehors entre midi et seize heures, l’ombre et les vêtements s’imposent. En plus du fait que l’habit doit avoir des manches, il doit être foncé, rappelle le Dr Le Gal. Les vêtements foncés protègent en effet mieux des rayons UV. «Pour ne pas avoir plus chaud il faut aussi qu’ils soient amples, pour qu’il puisse y avoir des mouvements de convection d’air entre la peau et le tissu, ce qui permettra une évaporation de la transpiration et un refroidissement de la peau», précise l’experte.

Tout au long de l’année…

Il ne faut pas croire que les mesures de protection ne s'appliquent qu'en été. L'irradiation solaire est maximale le 21 juin sous nos latitudes (solstice d'été). Donc l'irradiation est identique le 15 mai et le 15 juillet. Mais comme il fait moins chaud en mai, on a tendance à moins se méfier, et surtout à mieux supporter l'exposition au soleil. En dehors des périodes estivales, il peut donc être utile de connaître l'index UV pour savoir s'il faut se protéger du soleil. Le site www.uv-index.ch donne cette information tous les jours, avec les recommandations de protection adaptée. En altitude (donc plus près du soleil), par contre, il faut prendre ses précautions tout au long de l’année».

A LIRE AUSSI

Natation
Natation

La natation est un sport doux mais très exigeant

Nager a de réels bénéfices pour la santé, mais il faut commencer sans forcer. Précisions.
Lire la suite
Bouger pour sa santé
Combien de calories pour une relation sexuelle?

Combien de calories pour une relation sexuelle?

Des chercheurs québécois ont voulu pouvoir répondre à cette question. Ils comparent l’activité sexuelle...
Lire la suite
Bouger pour sa santé
sport_seniors

Les bienfaits du sport chez les seniors

De plus en plus de retraités pratiquent une activité physique. Ils en retirent de nombreux bénéfices...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

La peau à l’épreuve de l’eau

La baignade et le soleil ne sont pas toujours tendres avec la peau. Quelques conseils pour mieux en profiter

Protéger les enfants du soleil, une nécessité

Les coups de soleil pris pendant l’enfance ont un impact important sur la probabilité de développer un cancer de la peau à l'âge adulte. Mieux vaut prévenir que guérir.
Mélanome de la conjonctive: ayez le soleil à l’œil!

Mélanome de la conjonctive: ayez le soleil à l’œil!

Et si le soleil, en plus de provoquer des cancers de la peau, pouvait être à l’origine de mélanomes de la conjonctive? C’est ce qu’a tenté de comprendre une équipe de chercheurs lausannois en s’intéressant de près au séquençage du génome de la tumeur. Une première dans l’histoire de ce type de mélanomes.
Videos sur le meme sujet

Mélanome: se protéger et sauver sa peau

Le soleil n'apporte pas que des bienfaits. Certains de ses rayons, les ultraviolets, peuvent causer des dommages irréparables aux noyaux de certaines cellules de notre peau.

Mélanome

Chaque année en Suisse, 1700 personnes sont atteintes d'un mélanome malin, et 200 en meurent. Principaux facteurs de risque : des expositions prolongées au soleil et des coups de soleil sévères pendant l'enfance ou l'adolescence. Explications.