Bien dormir à deux: la garantie d’un couple heureux?

Dernière mise à jour 27/06/14 | Article
Bien dormir à deux: la garantie d’un couple heureux?
Des chercheurs américains ont découvert un lien entre l’harmonisation du sommeil du couple et le bien-être des deux membres. Et la femme en tirerait même plus d’avantages que les hommes.

Le fonctionnement de notre organisme obéit à un rythme interne basé sur le cycle du jour et de la nuit. C’est lui qui régule la majorité de nos fonctions biologiques. Ce rythme «circadien» est aussi vieux que notre espèce, mais il est mis à mal par la modernité. A l’époque du jet lag et des écrans allumés à toute heure, il est parfois facile d’oublier son importance et les bases à respecter. Or la dérégulation de notre «horloge interne» entraîne des troubles du sommeil et d’importantes perturbations physiologiques, comme vient de le rappeler l’Institut national français de la santé et de la recherche médicale.

Influences réciproques

Récemment présentée au congrès SLEEP 2014 qui s'est tenu à Minneapolis, une étude a approfondi cette question de manière originale: elle a analysé l’influence du rythme circadien sur la vie de couple. «La plupart des informations dont nous disposons sur le sommeil proviennent d’études menées au niveau de l’individu seul; cependant, pour la majorité des adultes, le sommeil est un comportement partagé avec une autre personne, explique Heather Gunn (Université de Pittsburgh), qui a présenté ce travail de recherche. La façon dont les couples dorment ensemble pourrait à la fois influencer et être influencée par l’état de leur relation».

Un extrait de cette étude a été publié dans un supplément en ligne de la revue Sleep(1). Ses auteurs ont pu la mener grâce à la participation de 46 couples volontaires, qui ont rempli des formulaires d’auto-évaluation quant à la qualité de leur relation. Des données objectives ont également été récoltées dix jours durant via des actimètres, petits appareils permettant de mesurer l’activité d’une personne.

Les résultats ont montré que les couples volontaires dormaient souvent durant les mêmes périodes. Cette synchronie était encore plus forte chez les hommes et les femmes dormant dans le même lit que leur partenaire: environ 75% d’entre eux observaient les mêmes rythmes veille-sommeil.

Autre donnée intéressante: lorsque les femmes mariées interrogées se disaient heureuses dans leur couple, la synchronie entre les partenaires était encore plus grande. Selon Heather Gunn, «le sommeil des couples mariés est plus synchrone que celui des autres personnes. Ceci indique que nos habitudes de sommeil ne dépendent pas seulement dequandnous dormons, mais aussi d’avec quinous dormons.»

Stabilité affective

Ce n’est pas la toute première fois que les liens entre couple et sommeil féminin sont mis en lumière. En 2010, Wendy Troxel –qui a supervisé l’étude qui nous intéresse aujourd’hui– a publié un travail de recherche sur ce thème dans la même revue Sleep. Son objectif était alors de déterminer si le fait de vivre (ou d’avoir vécu) en couple influençait le temps de repos des femmes.

Plus de 350 volontaires âgées en moyenne de 51 ans avaient alors été réunies pour participer à l’étude. Selon les conclusions de ce travail, la qualité de la vie à deux jouait un rôle positif dans le sommeil des participantes. La stabilité amoureuse et affective représentait un avantage encore plus important: ainsi, les femmes qui étaient restées en couple pendant les huit ans précédant l’étude dormaient mieux que les autres.

Les choses ne sont donc pas univoques. Si le sommeil influence le bonheur du couple, il semble donc que le couple soit aussi garant d’un sommeil tranquille, du moins pour les femmes. Ce sont là des informations précieuses quand on sait que ces dernières ne tombent pas aussi facilement que les hommes dans les bras de Morphée. Plusieurs études, menées en Suisse et en France notamment (voir ici), montrent qu’elles sont plus nombreuses que les hommes à souffrir de troubles du sommeil.

(1) Un résumé (en anglais) de l’étude est disponible ici.

A LIRE AUSSI

Somnambulisme
Ce que vous devez savoir sur le somnambulisme

Ce que vous devez savoir sur le somnambulisme

Dormir debout, c’est possible pour les somnambules. Zoom sur un trouble pas si rare, et même fréquent...
Lire la suite
Apnée du sommeil
Aspirateur

Les secrets révélés de l'apnée du sommeil

Des millions de personnes s’étouffent chaque nuit. La coupable? L’évolution.
Lire la suite
Apnée du sommeil
test_detecte_apnee

Un test très simple détecte l’apnée du sommeil

Il existe désormais un test rapide et très fiable pour détecter les personnes qui risquent de souffrir...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
manieres_dormir

Loin d’être stables, les manières de dormir ont évolué au cours du temps

Le sommeil est une fonction biologique qui s’est transformée au cours du temps et qui continue à évoluer. Il fut ainsi un temps où se réveiller au milieu de la nuit n’avait rien d’anormal. Les explications du Dr José Haba-Rubio, neurologue au Centre d’investigation et de recherche du sommeil (CIRS) du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et co-auteur de «Je rêve de dormir» aux éditions Favre.
sommeil_fatalite

Même s’ils sont de plus en plus fréquents, les troubles du sommeil ne sont pas une fatalité

De plus en plus observé et contrôlé, le sommeil reste une fonction biologique mystérieuse. Pourquoi certains ont de la peine à s’endormir? Et comment aborder les problèmes d’insomnie? Les réponses du Dr Raphaël Heinzer, co-auteur du livre «Je rêve de dormir» aux éditions Favre et fondateur du Centre d’investigation et de recherche sur le sommeil (CIRS) du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) qui fêtera ses dix ans le 13 décembre prochain.
Videos sur le meme sujet

Troubles du sommeil: la fin du cauchemar!

Lorsque nos nuits se passent mal, ce sont nos journées qui trinquent. On est fatigué, irritable, somnolent, dangereux parfois. Cette émission s'intéresse aux troubles du sommeil avec l'avis d'un expert médecin et directeur du centre lausannois du sommeil.

Insomnie: quand les nuits deviennent blanches

Après 40 ans, environ une personne sur quatre dort mal, voire très mal. Et les conséquences d'un mauvais sommeil peuvent être très nombreuses.

Le sommeil et ses troubles

Environ une personne sur trois se plaint de troubles du sommeil. Explications et témoignages en vidéo.
Maladies sur le meme sujet
Insomnie

Insomnies

Les troubles du sommeil constituent un véritable problème de santé publique, tant par leur fréquence que par leurs répercussions humaines, sociales et économiques.