Que faut-il penser du régime FODMAP?

Dernière mise à jour 03/11/15 | Article
Que faut-il penser du régime FODMAP?
Ceux qui souffrent du syndrome du côlon irritable adoptent de plus en plus une alimentation qui limite les sucres.

Le syndrome de l’intestin irritable se manifeste par des douleurs abdominales, des ballonnements, des gaz, de la constipation ou des diarrhées, voire un besoin urgent d’aller à la selle. La cause n’en est pas encore connue, mais on sait néanmoins que le stress ou certains aliments peuvent aggraver les symptômes.

C’est le cas d’une famille de sucres que beaucoup de personnes absorbent mal dans l’intestin grêle: les FODMAP (lire encadré). Ces hydrates de carbone arrivent dans le gros intestin, où une fermentation se produit grâce aux bactéries. Cette rapide fermentation dégage des gaz et provoque un appel d’eau, d’où le gonflement du ventre et des symptômes gastro-intestinaux.

Développée par une nutritionniste australienne il y a une quinzaine d’années, cette approche propose de limiter les aliments contenant des glucides (ou sucres) dits «fermentescibles» à l’origine des symptômes douloureux et embarrassants. «Il est ainsi possible de les diminuer, voire de les supprimer chez environ 70% des personnes qui en souffrent», souligne Stéphanie Neff, diététicienne à l’Hôpital cantonal de Fribourg et spécialiste des FODMAP.

Derrière un acronyme, des aliments variés

F Fermentescibles (rapidement fermentés par les bactéries du côlon)

O Oligosaccharides: certaines légumineuses (soja), céréales (blé), légumes (artichaut, betterave), fruits (kaki) et noix

D Disaccharides: lait et fromages non affinés

M Monosaccharides (fructose en excès par rapport au glucose): certains fruits (pomme, pêche, mangue), édulcorants, miel

A And (pour et)

P Polyols (sorbitol, mannitol, xylitol et maltitol): certains fruits (abricot, cerise), légumes (avocat, chou-fleur), édulcorants, chewing-gums

L’approche consiste à retirer tous les aliments riches en FODMAP durant six à huit semaines. Si les symptômes ont diminué ou disparu, les aliments concernés sont ensuite réintégrés petit à petit jusqu’à un seuil de tolérance individuelle.

Des études ont montré qu’un régime pauvre en FODMAP a d’autres bénéfices. Il permet d’obtenir de meilleurs résultats qu’un simple régime sans gluten pour les personnes qui souffrent du syndrome de l’intestin irritable et peut être efficace contre d’autres maladies gastro-intestinales, comme la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse.

Accompagnement impératif

«Cette diète a un sens pour des personnes qui présentent des problèmes de digestion assez vastes, commente Ali Dehlavi, gastro-entérologue à Lausanne. Elle peut être efficace en l’absence d’autres pathologies. Les risques de carence sont faibles: il existe toujours des aliments qui remplacent ceux que l’on supprime, et la diète n’est pas définitive. Mais il est impératif d’être accompagné d’un professionnel de la nutrition pour la suivre, en particulier dans la phase de réintroduction des aliments.»

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Douleurs du genou
On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

Après deux opérations au genou, l’Américaine championne de ski Lindsey Vonn a fait un come-back époustouflant....
Lire la suite
Troubles de l'odorat
Grains de poivre

Ne négligez pas les troubles de l’odorat

Plus d’une personne sur 20 souffre de perte de l’olfaction. Cela suite à un maladie ou un accident, voire...
Lire la suite