Crèmes antirides: efficacité minime

Dernière mise à jour 22/11/13 | Article
Crèmes antirides: efficacité minime
Atténue les rides, renforce l’élasticité de la peau, booste le collagène… Quelles sont les vertus d’une crème antirides? A-t-elle vraiment un effet sur les traces du temps ou faut-il renoncer à croire à ses promesses? Réponses avec le Dr Pierre Quinodoz, chirurgien plasticien à Genève et vice-président de la Société suisse de chirurgie plastique, reconstructive et esthétique (SSCPRE).
Comment expliquer le processus naturel du vieillissement de la peau?

Avec l’âge, la peau connaît un processus de vieillissement naturel car nous sommes programmés pour cela. A partir de 25 ans, notre système immunitaire se défend moins bien et les radicaux libres abîment la structure de la peau. En plus de ces conséquences liées au temps qui passe, notre visage est largement exposé à d’autres facteurs environnementaux: la pollution, le soleil (UVA, UVB…), mais aussi le tabac, l’alcool, le manque de sommeil… Tous ces éléments, associés à une diminution hormonale due à l’âge, sont responsables du vieillissement de la peau.

Qu’est-ce qu’une crème antirides et quelle est la différence avec une crème anti-âge?

Une crème anti-âge est un terme générique regroupant les crèmes luttant contre tous les signes de l’âge, comme les taches brunes ou le relâchement de la peau par exemple. C’est un terme plus global qu’«antirides» qui cible donc seulement les rides.

De quoi sont composées ces crèmes?

Les crèmes antirides sont généralement composées d’antioxydants, sous la forme de vitamines ou d’oligo-éléments, qui aident la peau à lutter contre les radicaux libres et les dommages causés par la pollution. Le rétinol est également présent dans de nombreuses crèmes, il stimule le renouvellement de la peau et lisse les ridules. Des actifs anti-âge, présents naturellement dans les agrumes ou le raisin, permettent aussi d’hydrater la peau et d’éliminer les cellules mortes. Quant aux filtres solaires, leur rôle est de protéger la peau. Mais ce n’est pas là une liste exhaustive, en comptant les conservateurs, les additifs, les colorants, etc., une vingtaine d’ingrédients au total peuvent composer une crème.

A quel âge faudrait-il commencer à mettre une crème antirides et quels sont ses bienfaits?

Dès l’âge de 25 ans, on peut commencer à mettre une crème anti-âge. L’antirides pour sa part, peut être débuté aux alentours de 35 ans. Le but est préventif car l’intérêt de ces crèmes est principalement de compléter les bienfaits d’une bonne hygiène de vie.

Quels sont les différents types de crèmes disponibles sur le marché et comment les choisir?

Premièrement, il faut choisir sa crème selon son type de peau. Une peau sèche présente une couche superficielle de l’épiderme fine et fragile, qui s’irrite facilement. Elle nécessite une crème sans acides exfoliants, qui pourraient la «décaper». Les peaux grasses ont au contraire besoin d’une crème régulant la séborrhée, et devront privilégier une crème peu acide mais capable d’empêcher le visage de briller sur la zone T (front, nez, menton).

Ensuite, deux crèmes, une de jour et une de nuit, sont nécessaires, car elles ne lutteront pas contre les effets du vieillissement de la même façon. La crème de jour protégera des UV, de la pollution, tandis que celle de nuit permettra une meilleure action antirides, car les cellules de la peau se régénèrent à ce moment-là.

Peut-on être allergique ou développer un effet indésirable?

Une allergie, de type eczéma ou urticaire, peut être développée au contact de chacun des composants d’une crème. Il est important d’arrêter les applications dès que l’on s’en aperçoit.

Que valent les allégations du type "booste le collagène", "riche en acide hyaluronique" ou encore "régénère l'ADN des cellules" sur les emballages? Peut-on s'y fier?

Ces allégations sont des formules marketing, qui jouent bien souvent sur les mots. La définition même d’un cosmétique repose sur le fait qu’il ne traverse pas l’épiderme, il n’aura donc qu’un effet superficiel. Mais les laboratoires doivent tout de même prouver une efficacité, même si elle est faible, de leurs produits.

Comment parer naturellement au vieillissement de la peau?

Pour cela, il faut privilégier une hygiène de vie saine : une alimentation riche en fruits et légumes, boire beaucoup d’eau, éviter le tabac et l’alcool, dormir suffisamment et éviter les irritations de la peau comme les expositions solaires trop importantes. Pour les femmes, le démaquillage doit être un geste systématique tous les soirs pour libérer la peau du maquillage et des impuretés. Enfin, des gommages réguliers sont également conseillés.

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Douleurs du genou
On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

Après deux opérations au genou, l’Américaine championne de ski Lindsey Vonn a fait un come-back époustouflant....
Lire la suite
Troubles de l'odorat
Grains de poivre

Ne négligez pas les troubles de l’odorat

Plus d’une personne sur 20 souffre de perte de l’olfaction. Cela suite à un maladie ou un accident, voire...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Antivieillissement: deux clans, deux médecines

Antivieillissement: deux clans, deux médecines

En médecine, deux approches du vieillissement s’affrontent: la gériatrie d’une part, et la médecine anti-âge de l’autre.
La médecine anti-âge est-elle le nouvel élixir de vie?

La médecine anti-âge est-elle le nouvel élixir de vie?

Avoir l’air d’avoir vingt ans alors qu’on en a cent: l’image peut choquer… ou faire envie! Et pourtant, vivre jeune le plus longtemps possible est une idéologie de plus en plus répandue. Elle porte un nom bien précis: la médecine anti-âge ou antivieillissement.
La sénescence cellulaire

Stresser les mitochondries pour augmenter la longévité

Les recherches menées sur le vieillissement pointent souvent vers un élément fondamental de la cellule: les mitochondries. Induire un stress mitochondrial modéré permettrait d’allonger la durée de vie.
Videos sur le meme sujet

Intoxications accidentelles

Les intoxications accidentelles sont nombreuses, malgré tous les messages de prévention. En Suisse, plus de 15’000 accidents par année sont dus aux médicaments, aux produits ménagers ou aux plantes.

Troubles de l'ouïe: moins de bruit pour mieux s'entendre!

Quelles sont les conséquences du bruit sur notre ouïe? Quels dommages provoquent-ils, quelles sont les solutions pour éviter le pire? L'antidote fait le point.

Tendinites: tendinoses et autres tendinopathies

Le sport est bon pour la santé. Le problème, c'est que trop sollicités, notre squelette, nos muscles et nos tendons peuvent parfois nous faire souffrir.