La biologie de la rupture

Dernière mise à jour 18/01/16 | Audio
Loading the player ...
Bastien Confino se demande pourquoi, alors que l’amour entre deux personnes a pu être si intense, il n’est pas rare de voir petit à petit une certaine distance s’installer et les sentiments s’essouffler

A côté des raisons psychologiques, comportementales et émotionnelles, sommes-nous biologiquement programmés pour la rupture ou au contraire pour une vie éternelle avec le ou la même partenaire?
Eléments de réponse avec Jean-Didier Vincent, neurobiologiste, membre de l’académie française des sciences et de médecine.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Borderline

Qu'est-ce qu'être borderline?

Borderline est un trouble qui définit la personnalité dans la façon d'interagir avec son environnement (professionnel, social, familial…).
Lire la suite
Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)

Tics, TOC et Tourette: des troubles mystérieux

Tics, TOC et syndrome de Gilles de la Tourette: il existe des signes avant-coureurs. Comment les dépister dès l’enfance, comment les empoigner et les soigner...
Lire la suite
Mécanismes du cerveau

L'hypnopédie: faut pas rêver!

L'hypnopédie est une théorie selon laquelle l'Homme est capable d'apprendre en dormant.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
liberer_pervers_narcissique

Se libérer d’un pervers narcissique

S’il ne correspond à aucune entité nosographique officielle, le pervers narcissique inflige néanmoins à ses victimes de réelles souffrances.
isolement_solitude_coeur

L'isolement et la solitude nuisent aussi à votre cœur

L'isolement social et la solitude doivent aussi être considérés désormais comme des facteurs de risque cardiovasculaire.
rire_bon_sante

Rire est vraiment bon pour notre santé

Nous rions en moyenne une vingtaine de fois par jour, et c’est tant mieux. Réduction du stress, activation des muscles, renforcement du lien social: les bienfaits du rire sont nombreux.
Videos sur le meme sujet

Comment lire et interpréter les émotions sur les visages?

Interpréter les émotions exprimées par les visages qui nous entourent, nous le faisons sans cesse... Mais le faisons-nous correctement?

Le cortex insulaire et lʹapprentissage de la peur

Quand ça fait mal, cʹest pour notre bien!

Quand la colère gronde, notre cerveau se met en alerte

En une fraction de seconde, l'humain remarque beaucoup plus rapidement une voix jugée menaçante qu’une voix normale ou joyeuse.