Transplantation de mémoire réussie… entre deux escargots

Dernière mise à jour 17/05/18 | Audio
Loading the player ...
Des chercheurs américains ont réussi à transplanter de la mémoire d’un individu à un autre.

Les individus en question sont des escargots marins, des Aplysia Californica. 
Les détails avec Bastien Confino et la réaction de Jean-François Démonet, responsable du Centre Leenards de la mémoire au Centre hospitalier universitaire vaudois.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Mécanismes du cerveau

Dyspraxie, le trouble du «Comment faire?»

La dyspraxie est un trouble invisible et encore méconnu. Les enfants qui en souffrent sont souvent maladroits, ils ont de la difficulté à nouer leurs lacets,...
Lire la suite
Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)

Les T.O.C, la prison psychologique

L'ordre, la rigueur, le fait de vérifier si une tâche est bien accomplie, ces traits de caractère sont à priori plutôt considérés comme étant des qualités....
Lire la suite
Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)

Dans la tête d'une personne souffrant de TOC, d'hyperactivité ou d'Alzheimer

La réalité virtuelle permet dorénavant de "se mettre" dans la tête d'une personne souffrant du Trouble obsessionnel-compulsif (TOC), d'hyperactivité ou...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
demasquer_ennemi_memoire

Démasquer l’ennemi de notre mémoire

Mémoire et état général ne font souvent qu’un. Fatigue, déprime, abus d’alcool: les ombres portées à notre forme le sont aussi aux performances de nos neurones.
Puls_soigner_memoire

Stimuler ses neurones tout au long de la vie

La revue scientifique The Lancet a émis des recommandations, qui devraient être suivies tout au long de la vie, pour stimuler ses neurones et prévenir ainsi des maladies telles qu’Alzheimer ou les démences.
Videos sur le meme sujet

Rencontre avec Armin Schnider, un spécialiste de la confabulation

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

Prendre sa retraite ferait du mal à la mémoire

Une étude anglaise parue l'année dernière dans l'European Journal of Epidemiology est formelle: la mémoire à court terme décline de 38% dès le moment où l'on prend sa retraite!