Les promesses de la neurostimulation

Dernière mise à jour 09/11/16 | Article
promesses_neurostimulation
Un ophtalmologue propose des séances de stimulation visuelle aux sportifs d’élite pour améliorer leur capacité à traiter l’information et développer leurs performances perceptivo-cognitives. Les résultats sont spectaculaires.

Dans une salle obscure, un joueur du Genève-Servette Hockey Club s’entraîne de façon étonnante­: face à un écran 3D, il compte des balles jaunes qui bougent dans tous les sens. Il s’agit d’une séance de neurostimulation menée par l’équipe de Michel Matter, ophtalmologue à Genève et fondateur de Neurovision Consulting. Ce dernier en est persuadé: «­Cette technologie fera partie de l’entraînement des sportifs d’élite à l’avenir, au même titre que la musculation. Plusieurs champions olympiques et clubs de renom l’utilisent déjà.»

La neurostimulation permet d’améliorer la vision périphérique et accélère la vitesse de traitement de l’information visuelle. Elle augmente aussi les capacités d’attention. «­Ce dispositif a été développé par des chercheurs canadiens, précise l’ophtalmologue. Pour l’instant, nous l’avons testé sur des candidats individuels, des athlètes pour la plupart. Nous sommes en contact avec des universités pour participer à des études à plus grande échelle.­»

Grâce à la neurostimulation, Michel Matter estime obtenir des résultats prometteurs­: «Après quelques sessions seulement, un gardien de hockey m’a confié avoir plus de temps pour voir arriver le puck. Il a aussi développé sa capacité de réaction face aux événements du jeu.» Cette technique se révèle également utile en cas de lésion, comme dans le cas des commotions cérébrales. «Les sportifs que nous avons suivis ont vu leur récupération s’accélérer de façon spectaculaire», observe Michel Matter.

Convaincu par la neurostimulation, l’ophtalmologue n’y voit pas beaucoup d’inconvénients car elle ne comporte ni prise de médicaments ni effets secondaires. Le seul bémol réside dans une éventuelle utilisation abusive­: «­Certaines personnes vendent des miracles à leurs patients en les faisant jouer à un simple jeu vidéo. De notre côté, nous pratiquons un examen neuro-ophtalmologique, orthoptique et neurovisuel d’une demi-journée afin d’établir un protocole individualisé. Les séances se déroulent ensuite dans une salle obscure, en immersion totale devant un écran 3D. C’est la combinaison de ces facteurs qui permet d’obtenir des résultats».

A l’avenir, cette technologie pourrait-elle s’appliquer en dehors du monde sportif? «­C’est l’un de mes grands espoirs, confi e Michel Matter. A l’origine, la neurostimulation a d’ailleurs été conçue pour aider les patients atteints de la maladie d’Alzheimer. On pourrait imaginer qu’elle puisse être utile aux enfants hyperactifs, aux pilotes, aux militaires ou aux troupes d’intervention.­»­­

A LIRE AUSSI

Libido
libido_femme_frequent

Problèmes de libido chez la femme: un trouble sexuel fréquent mais mal connu

Alors que la médecine actuelle reconnaît l’importance du désir sexuel féminin, ses troubles sont souvent...
Lire la suite
Libido
libido_femme_traitements

Problèmes de libido chez la femme: diagnostic et traitements

Bonne nouvelle, il existe plusieurs remèdes à un trouble du désir! Grâce au diagnostic médical et à certaines...
Lire la suite
Anxiété et crise psychique
Une anxiété durable peut cacher un trouble profond

Une anxiété durable peut cacher un trouble profond

«Des conséquences trop longtemps sous-estimées.» Martin Preisig, psychiatre au Centre hospitalier universitaire...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
nous_avons_balance_cerveau

Nous avons tous une balance dans notre cerveau

Des chercheurs scandinaves ont découvert une substance capable de réguler la sensation de satiété dans le cerveau des souris.
peur_traces_cerveau

La peur laisse des traces dans notre cerveau

Des marques biologiques de la peur sont observables dans des zones primitives du cerveau. Une découverte qui ouvre la piste à de nouveaux traitements contre les phobies et les syndromes de stress post-traumatique.
maladies_alterent_cerveau

Ces maladies insoupçonnées qui altèrent le cerveau

Accident vasculaire cérébral, traumatismes crâniens, diabète, médicaments, etc.: de nombreux facteurs favorisent l’apparition de démences et la perte de la mémoire.
Videos sur le meme sujet

Quand le foie malade dérègle le cerveau

Un foie malade peut gravement perturber le fonctionnement du cerveau.

Le cerveau "endormi" reste attentif à son environnement

Adrien Zerbini s'intéresse à notre attention durant le sommeil.

Comment naissent les bonnes idées?

"Comment naissent les bonnes idées?", cʹest lʹintitulé dʹun symposium qui débute le 18 janvier 2019 au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) à Lausanne.