Les promesses de la neurostimulation

Dernière mise à jour 09/11/16 | Article
promesses_neurostimulation
Un ophtalmologue propose des séances de stimulation visuelle aux sportifs d’élite pour améliorer leur capacité à traiter l’information et développer leurs performances perceptivo-cognitives. Les résultats sont spectaculaires.

Dans une salle obscure, un joueur du Genève-Servette Hockey Club s’entraîne de façon étonnante­: face à un écran 3D, il compte des balles jaunes qui bougent dans tous les sens. Il s’agit d’une séance de neurostimulation menée par l’équipe de Michel Matter, ophtalmologue à Genève et fondateur de Neurovision Consulting. Ce dernier en est persuadé: «­Cette technologie fera partie de l’entraînement des sportifs d’élite à l’avenir, au même titre que la musculation. Plusieurs champions olympiques et clubs de renom l’utilisent déjà.»

La neurostimulation permet d’améliorer la vision périphérique et accélère la vitesse de traitement de l’information visuelle. Elle augmente aussi les capacités d’attention. «­Ce dispositif a été développé par des chercheurs canadiens, précise l’ophtalmologue. Pour l’instant, nous l’avons testé sur des candidats individuels, des athlètes pour la plupart. Nous sommes en contact avec des universités pour participer à des études à plus grande échelle.­»

Grâce à la neurostimulation, Michel Matter estime obtenir des résultats prometteurs­: «Après quelques sessions seulement, un gardien de hockey m’a confié avoir plus de temps pour voir arriver le puck. Il a aussi développé sa capacité de réaction face aux événements du jeu.» Cette technique se révèle également utile en cas de lésion, comme dans le cas des commotions cérébrales. «Les sportifs que nous avons suivis ont vu leur récupération s’accélérer de façon spectaculaire», observe Michel Matter.

Convaincu par la neurostimulation, l’ophtalmologue n’y voit pas beaucoup d’inconvénients car elle ne comporte ni prise de médicaments ni effets secondaires. Le seul bémol réside dans une éventuelle utilisation abusive­: «­Certaines personnes vendent des miracles à leurs patients en les faisant jouer à un simple jeu vidéo. De notre côté, nous pratiquons un examen neuro-ophtalmologique, orthoptique et neurovisuel d’une demi-journée afin d’établir un protocole individualisé. Les séances se déroulent ensuite dans une salle obscure, en immersion totale devant un écran 3D. C’est la combinaison de ces facteurs qui permet d’obtenir des résultats».

A l’avenir, cette technologie pourrait-elle s’appliquer en dehors du monde sportif? «­C’est l’un de mes grands espoirs, confi e Michel Matter. A l’origine, la neurostimulation a d’ailleurs été conçue pour aider les patients atteints de la maladie d’Alzheimer. On pourrait imaginer qu’elle puisse être utile aux enfants hyperactifs, aux pilotes, aux militaires ou aux troupes d’intervention.­»­­

A LIRE AUSSI

Libido
libido_femme_frequent

Problèmes de libido chez la femme: un trouble sexuel fréquent mais mal connu

Alors que la médecine actuelle reconnaît l’importance du désir sexuel féminin, ses troubles sont souvent...
Lire la suite
Emotions
Une explosion de rage révèle des troubles psychiques

Une explosion de rage révèle des troubles psychiques

Incapable de gérer sa colère, un passager a été débarqué d’un avion puis interné. Car si ce sentiment...
Lire la suite
Burnout
LMD_burn-out_sortir

Burn-out, comment s’en sortir?

De plus en plus de personnes en Suisse souffrent d’épuisement professionnel. Avec l’aide d’un psychothérapeute,...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
P21-04_réparer_cerveau

Réparer le cerveau… et après?

Traumatisme crânien, tumeur, accident vasculaire cérébral… quand le cerveau est atteint, tout l’être peut être touché. Les défis sont alors multiples: réapprendre à marcher, à parler, parfois à gérer ses émotions. Chirurgie high-tech, rééducation incluant une robotique 2.0, suivi psychologique, aide au retour à la vie professionnelle: les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) misent sur une prise en charge multidisciplinaire alliant technologie et accompagnement au plus près de l’humain.
P21-04_organe_cerveau

Zoom sur le cerveau

Il est le cockpit du corps, de même que le siège de la parole, des émotions et des pensées: le cerveau est à la base de notre personnalité. Cet organe irremplaçable est pourtant vulnérable.
LMD_langage_corporel_emotion

Langage corporel: notre cerveau détecte l’absence d’émotion chez autrui

Dans une étude originale, des chercheurs du Département des neurosciences cliniques du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) mettent en évidence les mécanismes cérébraux capables de détecter une absence d’expression émotionnelle dans le langage corporel. Une découverte qui ouvre de larges perspectives dans le domaine des troubles neuropsychiatriques et neurologiques.
Videos sur le meme sujet

Rencontre avec Selma Aybek, spécialiste des troubles neurologiques fonctionnels

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

Dans la tête... d'un indécis

Des petites décisions du quotidien aux grandes résolutions, la vie nʹest quʹune succession de choix à faire.

Apaiser le cerveau grâce au silence

Michel le Van Quyen, neuroscientifique, se réveille un matin en 2017 partiellement paralysé.