Congélation de l’énergie

Dernière mise à jour 17/10/11 | Article
Branche d'arbre recouverte de glace
Un des buts de la psychothérapie est d’apprendre au patient à accueillir ses émotions, toutes ses émotions y compris celles qui sont pénibles.

La déficience de l’expression émotionnelle, la difficulté d’accueillir, d’exprimer et de verbaliser ce qu’on ressent, conduit à un blocage de l’activité sous-corticale saine, dont la fonction principale est de stimuler, aussi bien le cortex cérébral (réflexion, créativité, jugement, prise de position) que toutes les fonctions vitales (respiration, circulation, thermorégulation, digestion, immunologie, système endocrinien, etc.).

Toute une partie du cerveau est mal utilisée, travaille au ralenti, les échanges cellulaires étant défaillants. Ce blocage physiologique entraîne un état d’épuisement avec toutes les conséquences psychiques ou somatiques qui y sont rattachées et correspond au plan dynamique à une congélation de l’énergie par hypoactivité cellulaire.

Un des buts de la psychothérapie est d’apprendre au patient à accueillir ses émotions, toutes ses émotions y compris celles qui sont pénibles, comme une activité physiologique saine, fondamentalement humaine. Accueillir ses émotions, c’est décongeler l’énergie bloquée, stimuler son cerveau et son corps.

Couverture du Petit lexique de la psychothérapie

Source

Retrouvez d'autres mots essentiels dans le Petit lexique de la Psychothérapie du Dr François Adler aux éditions Georg.

A LIRE AUSSI

Libido
libido_femme_frequent

Problèmes de libido chez la femme: un trouble sexuel fréquent mais mal connu

Alors que la médecine actuelle reconnaît l’importance du désir sexuel féminin, ses troubles sont souvent...
Lire la suite
Libido
libido_femme_traitements

Problèmes de libido chez la femme: diagnostic et traitements

Bonne nouvelle, il existe plusieurs remèdes à un trouble du désir! Grâce au diagnostic médical et à certaines...
Lire la suite
Anxiété et crise psychique
Une anxiété durable peut cacher un trouble profond

Une anxiété durable peut cacher un trouble profond

«Des conséquences trop longtemps sous-estimées.» Martin Preisig, psychiatre au Centre hospitalier universitaire...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
cerveau_glie_rebat_cartes

Cerveau: la glie rebat les cartes

Les cellules gliales ont bien longtemps été les grandes oubliées des neurosciences centrées sur les neurones. Pourtant, ces cellules sont essentielles au bon fonctionnement du cerveau et pourraient être des cibles thérapeutiques de choix.

Comment l’addiction modifie le cerveau

Neuroscientifique à l’Université de Genève, Christian Lüscher a élucidé les mécanismes cérébraux qui conduisent à l’addiction et a trouvé le moyen de les neutraliser chez les souris. Le chercheur a reçu le prix Théodore Ott 2017 pour ses travaux qui pourraient avoir d’importantes implications cliniques.
booster_cerveau_dansez

Vous voulez booster votre cerveau? Alors dansez!

Pratiquée par toutes les civilisations depuis la nuit des temps, la danse est un excellent moyen d’entretenir la santé du corps. Mais de récentes études montrent aussi que, plus que toute autre pratique, elle est également bénéfique pour le cerveau.
Videos sur le meme sujet

Quand la colère gronde, notre cerveau se met en alerte

En une fraction de seconde, l'humain remarque beaucoup plus rapidement une voix jugée menaçante qu’une voix normale ou joyeuse.

Les bienfaits de la danse sur le cerveau

La danse stimulerait les connexions cérébrales, préserverait la santé, réconcilierait le corps et le cerveau et pourrait ressouder le couple ou stimuler les équipes.

Le circuit de l’addiction aux drogues identifié

Des chercheurs de l’Université de Genève (Unige) viennent d’identifier le circuit de l’addiction dans le cerveau des souris.