Dépression

Dernière mise à jour 17/10/11 | Article
Homme avec la tête dans les mains
Le test le plus pertinent pour diagnostiquer un état dépressif, c’est l’évaluation de l’aptitude biologique à supporter les émotions, les pressions, les ennuis.

Le diagnostic de dépression est un diagnostic difficile à poser, même pour un médecin, même pour un spécialiste. Il y a de nombreuses dépressions atypiques et souvent le patient peut donner le change. En fait il s’agit d’un état d’épuisement neurophysiologique. L’importance de l’épuisement est variable et selon son intensité, entraîne des dépressions légères, moyennes ou sévères. Classiquement, l’état dépressif est caractérisé par un trouble de l’humeur, la difficulté ou l’impossibilité de se réjouir. Dans les cas graves, le patient n’est plus à même de ressentir quoi que ce soit, c’est un mort-vivant.

Mais la définition classique basée sur le trouble de l’humeur, n’englobe pas tous les états dépressifs. A la base de la plupart des états dépressifs avérés, on retrouve un état d’épuisement émotionnel préexistant. L’épuisement émotionnel est caractérisé par la difficulté d’évacuer les émotions négatives et la difficulté à résister aux pressions.

Au début le patient ne perd pas sa joie de vivre, il est encore capable de se réjouir ou donne cette impression, ce qui peut tromper un examinateur fixé sur la définition classique de la dépression. Le patient, souvent, traîne cet état d’épuisement pendant des années, voir des dizaines d’années, avec des hauts et des bas, des baisses du moral, des insomnies, une anxiété, des troubles de la concentration. L’épuisement émotionnel commence à l’adolescence ou au début de l’âge adulte et dure toute la vie s’il n’est pas traité.

Les antidépresseurs sont particulièrement efficaces, ils stabilisent l’humeur et surtout favorisent la gestion des émotions. Le patient parvient beaucoup plus facilement à chasser les pensées négatives, à prendre du recul, à se débarrasser des émotions qui l’encombrent.

Résister aux pressions, être stimulé par des émotions négatives et les défis, c’est une chance biologique. Qui n’a pas de prédisposition dépressive peut être affecté par les émotions négatives, les contrariétés, les coups du sort, les injustices, les trahisons, les aléas de la vie, mais conserve la faculté de récupérer.

C’est pourquoi le test le plus pertinent pour diagnostiquer un état dépressif, c’est l’évaluation de l’aptitude biologique à supporter les émotions, les pressions, les ennuis. La personne déprimée s’épuise et perd de l’énergie, celle qui ne l’est pas en gagne.

Couverture du Petit lexique de la psychothérapie

Source

Retrouvez d'autres mots essentiels dans le Petit lexique de la Psychothérapie du Dr François Adler aux éditions Georg.

A LIRE AUSSI

Libido
libido_femme_frequent

Problèmes de libido chez la femme: un trouble sexuel fréquent mais mal connu

Alors que la médecine actuelle reconnaît l’importance du désir sexuel féminin, ses troubles sont souvent...
Lire la suite
Libido
libido_femme_traitements

Problèmes de libido chez la femme: diagnostic et traitements

Bonne nouvelle, il existe plusieurs remèdes à un trouble du désir! Grâce au diagnostic médical et à certaines...
Lire la suite
Borderline
Enfant triste

Comment apparaît le trouble de la personnalité borderline?

Ces dernières décennies, des recherches approfondies ont été consacrées aux origines du trouble de la...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
prevenir_depression_bougeons

Pour prévenir le risque de dépression, bougeons!

Une étude d’une ampleur sans précédent confirme que la pratique régulière d’un exercice physique (même d’intensité modérée) est de nature à prévenir le risque de dépression.
interview_kayser_sedentaires

«Les personnes sédentaires sont plus enclines à la dépression»

Passionné de montagne, le Pr Bengt Kayser a œuvré pour donner au sport une dimension académique dans la région lémanique. Depuis 2013, l’Institut des sciences du sport de l’Université de Lausanne, dont il est le directeur, est un vrai centre national et international de compétences en sciences du sport.
La dépression avance souvent masquée

La dépression avance souvent masquée

Dans la dépression, ce sont souvent les symptômes physiques qui motivent un rendez-vous chez le médecin de famille. A ce dernier d’exclure d’abord une cause somatique avant de poser son diagnostic.
Videos sur le meme sujet

L'électricité pour lutter contre la dépression

L'électroconvulsivothérapie, autrefois appelée électrochocs, véhicule aujourd’hui encore une image négative.

Améliorer la cohérence cardiaque pour venir en aide aux enfants atteints de maladies psychiques

Selon l’OMS un enfant sur 5 est attient d’une maladie psychique ou d’un trouble du comportement.

Op Art et neurosciences pour soigner des maladies mentales

Et si l’art permettait de soigner des maladies mentales comme la schizophrénie ?
Maladies sur le meme sujet
Personne seule

Dépression

La dépression peut se manifester par une tristesse, un manque de plaisir et d'énergie, mais aussi par des changements dans le sommeil, l'appétit ou le poids.

Symptômes sur le meme sujet
La tristesse

Dépression

Je pleure souvent / je n’ai pas le moral / je suis déprimé(e)