Le soutien psychologique des seniors à domicile, une nécessité

Dernière mise à jour 26/06/17 | Article
soutien_psy_seniors
L’Observatoire suisse de la santé a récemment tiré la sonnette d’alarme à propos de l’augmentation des pathologies psychiques chez les aînés.

Nous constatons, en plus des dépressions et des psychoses, divers types d’addictions chez les aînés, comme celle aux médicaments, à l’alcool ou aux drogues. Ces derniers rencontrent souvent des difficultés physiques dues à l’augmentation de l’espérance de vie ou se trouvent face à un manque de moyens financiers qui peut conduire à une prise en charge restreinte tant sur le plan physique que psychique. Ce, dans un contexte social de plus grande solitude, dans la mesure où les personnes âgées sont davantage livrées à elles-mêmes que dans les sociétés traditionnelles.

Malgré les efforts fournis de part et d’autre, les patients âgés sont encore trop souvent confrontés à des situations difficiles : isolement, idées suicidaires, conflits non résolus à une étape de vie déterminante, difficulté à trouver une place dans la société, relations familiales conflictuelles, tristesse suite à un événement douloureux, peine à reprendre confiance en leurs capacités, etc. Force est donc de constater qu’aujourd’hui, dans un monde à la pointe de la communication, les seniors peuvent se retrouver totalement isolés et malades! Pour répondre à ces problématiques, une nouvelle structure a récemment vu le jour à Genève sous l’enseigne d’EcoutAdom. Après avoir longuement travaillé avec des personnes âgées, tant en institution qu’en cabinet privé, une équipe de psychothérapeutes a décidé de faire de la «clinique de terrain». Nous savons qu’il est difficile d’intervenir à domicile sans heurter, à juste titre, certaines sensibilités. Les préjugés et les stéréotypes ayant la vie dure, qui n’a jamais pensé que «les psys c’est pour les fous»? Alors qu’il n’en est rien.

Une clinique de terrain

De manière concrète, les professionnels commencent toujours par une séance de mise en confiance et de questionnement sur les a priori que peuvent avoir les patients à l’égard d’un spécialiste. S’ensuit un travail sur la demande d’aide, sur les possibilités et les limites des psychologues. La plupart du temps, deux séances de bilan sur le lieu de vie sont suggérées. À la demande du patient, il arrive également que des entretiens soient menés avec la famille, les médecins référents, les aides à domicile ou encore les pairs aidants. Une fois le cadre bien défini, le psychothérapeute débute la prise en charge avec un travail sur la mobilité. Souvent, le thème de la créativité est mis en avant car, comme le disait Winnicott (psychiatre et psychanalyste anglais), il faut donner une chance à l’expérience de l’informe, aux pulsions créatrices, motrices et sensorielles, de se manifester. Il s’agit de proposer un mode de perception créatif pour donner à l’individu le sentiment que la vie vaut la peine d’être vécue. Les séances sont hebdomadaires, mais les consultations peuvent être plus rapprochées lors de situations de crise par exemple.

La structure EcoutAdom propose l’intervention d’un spécialiste –psychiatre ou psychologue– qui se déplace sur le lieu de vie du senior, de façon ponctuelle ou régulière. Le thérapeute évalue la demande et engage ensuite un processus thérapeutique selon le degré de dépendance. EcoutAdom met en relation les familles et le système de soin, visant ainsi une prise en charge cohérente et harmonieuse. Ce concept unique et innovant permet aux personnes isolées de soulager leur souffrance psychique tout en garantissant, avec éthique et déontologie, le respect de leur vie privée et de leur intimité.

En 2030, un quart de la population aura plus de 65 ans. Les professionnels de la santé et les membres d’EcoutAdom s’efforcent d’élargir les soins à domicile et espèrent que ce modèle sera repris dans d’autres cantons.

______

Paru dans Planète Santé magazine N° 26 - Juin 2017

Articles sur le meme sujet
LMD_musique_vieillissement_cerveau

La musique ralentit le vieillissement du cerveau

Moins de déclin cognitif, mémoire renforcée, audition plus performante et meilleure habileté manuelle font partie des avantages constatés chez des seniors qui se sont mis à la pratique musicale. Explications.
GEN22_retraite_si_on_pensait

Retraite: et si on y pensait déjà?

Qu’elle approche à grands pas ou tout doucement, la retraite bouleverse tout sur son passage. De la gestion du temps à celle des finances, en passant par les relations sociales, familiales et amicales: comment préparer cette nouvelle étape de vie? Conseils d’experts.
LMD_gerer_emotions_vieillir

Mieux gérer ses émotions pour mieux vieillir?

Et si savoir rapidement dissiper anxiété et idées noires pouvait aider à prévenir déclin cognitif et apparition de maladies neurodégénératives? Une équipe de neuroscientifiques de l’Université de Genève a décidé d’étudier les processus en jeu.
Videos sur le meme sujet

Des poupées thérapeutiques pour calmer les aînés

Dans certains cas, des poupées thérapeutiques remplacent les calmants chez les patients âgés et agités.

Les résultats des entraînements des aînés

En 2018, une tablette pour aider les aînés à rester en forme physiquement et psychiquement faisait son apparition: Stay fit longer.

Prévenir la maltraitance en maison de retraite

Début 2022, le groupe international côté en bourse ORPEA est au cœur dʹun scandale de maltraitance.