Le soutien psychologique des seniors à domicile, une nécessité

Dernière mise à jour 26/06/17 | Article
soutien_psy_seniors
L’Observatoire suisse de la santé a récemment tiré la sonnette d’alarme à propos de l’augmentation des pathologies psychiques chez les aînés.

Nous constatons, en plus des dépressions et des psychoses, divers types d’addictions chez les aînés, comme celle aux médicaments, à l’alcool ou aux drogues. Ces derniers rencontrent souvent des difficultés physiques dues à l’augmentation de l’espérance de vie ou se trouvent face à un manque de moyens financiers qui peut conduire à une prise en charge restreinte tant sur le plan physique que psychique. Ce, dans un contexte social de plus grande solitude, dans la mesure où les personnes âgées sont davantage livrées à elles-mêmes que dans les sociétés traditionnelles.

Malgré les efforts fournis de part et d’autre, les patients âgés sont encore trop souvent confrontés à des situations difficiles : isolement, idées suicidaires, conflits non résolus à une étape de vie déterminante, difficulté à trouver une place dans la société, relations familiales conflictuelles, tristesse suite à un événement douloureux, peine à reprendre confiance en leurs capacités, etc. Force est donc de constater qu’aujourd’hui, dans un monde à la pointe de la communication, les seniors peuvent se retrouver totalement isolés et malades! Pour répondre à ces problématiques, une nouvelle structure a récemment vu le jour à Genève sous l’enseigne d’EcoutAdom. Après avoir longuement travaillé avec des personnes âgées, tant en institution qu’en cabinet privé, une équipe de psychothérapeutes a décidé de faire de la «clinique de terrain». Nous savons qu’il est difficile d’intervenir à domicile sans heurter, à juste titre, certaines sensibilités. Les préjugés et les stéréotypes ayant la vie dure, qui n’a jamais pensé que «les psys c’est pour les fous»? Alors qu’il n’en est rien.

Une clinique de terrain

De manière concrète, les professionnels commencent toujours par une séance de mise en confiance et de questionnement sur les a priori que peuvent avoir les patients à l’égard d’un spécialiste. S’ensuit un travail sur la demande d’aide, sur les possibilités et les limites des psychologues. La plupart du temps, deux séances de bilan sur le lieu de vie sont suggérées. À la demande du patient, il arrive également que des entretiens soient menés avec la famille, les médecins référents, les aides à domicile ou encore les pairs aidants. Une fois le cadre bien défini, le psychothérapeute débute la prise en charge avec un travail sur la mobilité. Souvent, le thème de la créativité est mis en avant car, comme le disait Winnicott (psychiatre et psychanalyste anglais), il faut donner une chance à l’expérience de l’informe, aux pulsions créatrices, motrices et sensorielles, de se manifester. Il s’agit de proposer un mode de perception créatif pour donner à l’individu le sentiment que la vie vaut la peine d’être vécue. Les séances sont hebdomadaires, mais les consultations peuvent être plus rapprochées lors de situations de crise par exemple.

La structure EcoutAdom propose l’intervention d’un spécialiste –psychiatre ou psychologue– qui se déplace sur le lieu de vie du senior, de façon ponctuelle ou régulière. Le thérapeute évalue la demande et engage ensuite un processus thérapeutique selon le degré de dépendance. EcoutAdom met en relation les familles et le système de soin, visant ainsi une prise en charge cohérente et harmonieuse. Ce concept unique et innovant permet aux personnes isolées de soulager leur souffrance psychique tout en garantissant, avec éthique et déontologie, le respect de leur vie privée et de leur intimité.

En 2030, un quart de la population aura plus de 65 ans. Les professionnels de la santé et les membres d’EcoutAdom s’efforcent d’élargir les soins à domicile et espèrent que ce modèle sera repris dans d’autres cantons.

______

Paru dans Planète Santé magazine N° 26 - Juin 2017

A LIRE AUSSI

Mémoire
trous_memoire_inquieter

Trous de mémoire, quand s’inquiéter?

Avec l’âge, la mémoire se fragilise et peut nous jouer des tours. Mais comment savoir si nos oublis sont...
Lire la suite
Bien vieillir
cinq_facteurs_rester_jeune

«Il existe cinq facteurs majeurs pour rester jeune le plus longtemps possible»

Le vieillissement est un processus biologique complexe. Le professeur Karl-Heinz Krause de l’Université...
Lire la suite
Mémoire
liberer_mauvais_souvenirs

Se libérer des mauvais souvenirs

Parfois, un épisode douloureux vécu dans le passé empêche d’apprécier pleinement le présent. Pour éviter...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
LMD_embonpoint_personnes_agees

L’embonpoint profite aux personnes âgées

Avec l’âge, avoir quelques kilos en trop est bon pour la santé. C’est ce que confirment des études récentes.
LMD_microbiote_âge

Mon microbiote, mon âge et moi

Objet de toutes les attentions, le microbiote reste empreint de mystère. Mais la recherche avance. Parmi les découvertes sous les projecteurs: l'évolution du microbiote au cours de notre vie et son impact potentiel sur la survenue de maladies dégénératives, comme la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson.
PS38B_Coup_vieux

Le «coup de vieux» existe vraiment

Vous avez le sentiment d’avoir pris un «coup de vieux»? C’est possible… Une récente étude tend à démontrer que la vieillesse n’a rien de linéaire et que certains âges de la vie seraient particulièrement propices à nous faire vieillir. Explications.
Videos sur le meme sujet

Les chutes: tomber quand on est âgé

Chaque année en Suisse, 280’000 personnes font une chute qui nécessite un traitement ambulatoire ou une hospitalisation.

Gros plan sur la sarcopénie

La sarcopénie est une maladie qui se manifeste par la diminution de la masse et de la performance musculaires.

Le pourquoi de l'épidémie mondiale de chutes chez les personnes âgées

Entre 2000 et 2016, le nombre de décès dus à des chutes chez des personnes de plus de septante-cinq ans a triplé.