Bien vieillir avec la phytothérapie: les plantes stars

Dernière mise à jour 15/10/20 | Article
bien_vieillir_phytotherapie
L’intérêt scientifique pour l’utilisation thérapeutique des plantes, dont sont tirés des nombreux médicaments de synthèse, est grandissant. Mais leur utilisation n’est pas sans risque. En parler avec son médecin est essentiel.

La vigne rouge

La vigne rouge (vitis vinifera) est connue depuis la Grèce antique. Les parties de cette plante utilisées en thérapie sont les feuilles, les fruits et les graines, sous forme naturelle (jus notamment), d’extrait de plante sec ou en teinture-mère (solution hydroalcoolique fabriquée à partir de plantes fraîches). Le dosage est d’environ 400 mg d’extrait par jour. Son utilisation est validée pour l’hypertension artérielle, bien qu’elle soit moins efficace que les médicaments traditionnels. La vigne a également un léger effet bénéfique sur le diabète de type 2 et l’insuffisance veineuse des jambes. Il n’existe pas d’effet secondaire majeur.

L’ail

L’ail (allium sativum), originaire d’Asie centrale, est cultivé dans toutes les régions tempérées d’Europe. Il est utilisé en consommant son bulbe frais ou sec, ainsi que sous forme d’huile essentielle. Le dosage est d’environ 1 gramme par jour d’ail déshydraté. L’ail peut être intégré à l’alimentation pour la prévention des maladies cardiaques et des cancers. Attention, il peut entraîner des brûlures d’estomac. A éviter lors de la prise de médicaments qui fluidifient le sang ou encore lors de traitement contre le VIH.

Le piment doux

Le piment doux (capsicum frutescens) serait cultivé au Mexique depuis 7’000 ans et pousse aussi dans certains pays d’Europe. La partie utilisée en thérapie est le fruit mûr desséché, sous forme de teinture-mère, d’extrait liquide ou de crèmes contenant son produit actif, la capsaïcine. Il est efficace en application locale pour certaines douleurs chroniques, d’origine musculaire ou nerveuse. Il a montré une certaine efficacité dans le traitement de maux de dos ou de douleurs suite à un zona. En application locale, il n’a pas d’effet indésirable important.

Le psyllium

Le psyllium (plantago arenaria) est originaire du bassin méditerranéen et du Moyen-Orient. On en utilise les graines, disponibles sous forme de teinture-mère ou de poudre. A titre indicatif, pour une prise sous forme de graines, le dosage est d’une à deux cuillerées à soupe (10 grammes) par jour. La plante est efficace comme laxatif, permet de baisser le cholestérol et a une potentielle efficacité sur le diabète de type 2. Il est important de s’hydrater correctement lors de la prise de psyllium, pour éviter un effet secondaire rare mais grave d’obstruction des intestins.

Pour aller plus loin

_____________

Paru dans Générations, Hors-série « Se soigner autrement – Gros plan sur la médecine intégrative », Octobre 2019.

A LIRE AUSSI

Mémoire
trous_memoire_inquieter

Trous de mémoire, quand s’inquiéter?

Avec l’âge, la mémoire se fragilise et peut nous jouer des tours. Mais comment savoir si nos oublis sont...
Lire la suite
Bien vieillir
cinq_facteurs_rester_jeune

«Il existe cinq facteurs majeurs pour rester jeune le plus longtemps possible»

Le vieillissement est un processus biologique complexe. Le professeur Karl-Heinz Krause de l’Université...
Lire la suite
Mémoire
liberer_mauvais_souvenirs

Se libérer des mauvais souvenirs

Parfois, un épisode douloureux vécu dans le passé empêche d’apprécier pleinement le présent. Pour éviter...
Lire la suite
Videos sur le meme sujet

Les chutes: tomber quand on est âgé

Chaque année en Suisse, 280’000 personnes font une chute qui nécessite un traitement ambulatoire ou une hospitalisation.