La pilule contre le cancer de la thyroïde

Dernière mise à jour 21/07/15 | Audio
Loading the player ...
Anouck Merz présente le résultat d'une large étude épidémiologique menée en France.

Conclusion: prendre la pilule contraceptive diminuerait le risque de cancer de la thyroïde chez les femmes.
Les détails sur cette découverte avec Florent De Vathaire, épidémiologiste à l’Insern, à Paris, qui a mené cette recherche.
Nouvelle diffusion de la séquence du 11 novembre 2014.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Vaccins

De l'intérêt de la vaccination

Selon certaines personnes, le rapport bénéfice-risque ne serait pas en faveur du vaccin.
Lire la suite
Amputation

Reconstruction de la vessie

Certaines affections de la vessie, telles un cancer, une perte de la fonction de vidange ou de recueil des urines, peuvent nécessiter son ablation. Il...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PULS_pathologistes_oncologues

Traitement du cancer: les pathologistes au chevet des oncologues

Plus un jour ou presque ne se passe sans qu’on annonce une «révolution» dans le traitement du cancer.
PULS_pathologistes_oncologues

Traitement du cancer: les pathologistes au chevet des oncologues

Plus un jour ou presque ne se passe sans qu’on annonce une «révolution» dans le traitement du cancer.
Cheville enflée

Œdèmes lymphatiques après un cancer

Les œdèmes lymphatiques sont des accumulations d’eau dans les bras ou les jambes. Ils surviennent après des opérations du cancer, parfois rapidement, parfois après plusieurs années. Les œdèmes lymphatiques sont traités par physiothérapie.
Videos sur le meme sujet

Cancer: des biomarqueurs pour prédire le succès d'une immunothérapie

La moitié environ des patients atteints d'un cancer ne réagit pas à une immunothérapie tout en en subissant les effets secondaires.

Couper les vivres aux tumeurs

Comment priver de manière ciblée les cellules cancéreuses de leur nourriture et de leur oxygène?

Une nouveauté dans la lutte contre le cancer de l'ovaire

Selon une étude publiée dans Nature Communications, des chercheurs du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et de l'Université de Lausanne (UNIL) ont développé une nouvelle méthode d'immunothérapie qui permettrait de lutter plus efficacement contre le cancer de l'ovaire.