Le drainage lymphatique: thérapeutique et bienfaisant

Dernière mise à jour 19/11/20 | Article
drainage_lymphatique_bienfaisant
Très utile après une immobilisation forcée, une chirurgie ou simplement pour se débarrasser de sensations de lourdeur dans les membres inférieurs, le drainage lymphatique aide la lymphe à circuler correctement.

En chiffres

  • 800 ganglions lymphatiques sont présents, en moyenne, dans le corps humain.
  • 1 à 2 litres de lymphe se trouvent dans le corps. Ce liquide circule dans les vaisseaux lymphatiques grâce aux mouvements du corps et à l’activité musculaire. Il n’est pas pompé par le cœur, tel que le sang.
  • 1,3 à 4,5 gigas de lymphocytes par litre de sang circulent dans le corps.

Le drainage lymphatique manuel (DLM) est pratiqué par les physiothérapeutes en cabinet ou en milieu hospitalier depuis de nombreuses années. Ce massage doux aide la lymphe à circuler correctement dans le corps. Contrairement au sang, ce liquide n’est pas pompé par le cœur. Il circule dans les vaisseaux lymphatiques grâce aux mouvements du corps. «Le système lymphatique est la troisième voie circulatoire du corps humain, après les systèmes artériel et veineux, explique Anna Larcinese, physiothérapeute clinicienne spécialisée et cadre de soins au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV). La lymphe contient les grosses molécules sanguines, dont les lymphocytes. Lorsqu’il y a une infection, les ganglions lymphatiques enflent en produisant ces cellules immunitaires afin de lutter contre la maladie. Parfois, la fonction des ganglions est altérée, ou l’un ou plusieurs d’entre eux ont été enlevés, et le système ne fonctionne plus normalement, ce qui risque d’entraîner un œdème. On a alors recours au drainage lymphatique manuel.»

Aider la lymphe à mieux circuler

Par des pressions douces, la physiothérapeute aide alors la lymphe à mieux circuler. «Un œdème peut se former après une chirurgie, surtout si la cicatrice a coupé une grosse voie du système lymphatique», explique le Dr Frédéric Glauser, médecin adjoint au Service d’angiologie et hémostase des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Le drainage localisé permet de diminuer le gonflement qui se forme à cet endroit.

Le spécialiste prescrit également régulièrement des DLM aux personnes qui souffrent d’insuffisance veineuse. «Lorsque le système veineux fonctionne au ralenti, il est mis sous pression et du liquide peut alors sortir et s’accumuler dans les tissus. Cela provoque un œdème lymphatique qu’il faut drainer.» Et Sylvie Dentan, cheffe physiothérapeute et ergothérapeute à l’Hôpital de Morges, de préciser: «Lors d’insuffisance veineuse de stade avancé, les bandages et les bas de contention complètent le traitement de drainage lymphatique qui est remboursé par la Lamal.»

En oncologie, les physiothérapeutes ont souvent recours à ce massage doux en tant que thérapie. «Suite à un cancer du sein, il arrive souvent qu’un ou plusieurs ganglions lymphatiques situés sous le bras soient enlevés. Il devient donc impératif de procéder à des drainages réguliers de cette région pour traiter l’œdème», explique Anna Larcinese.

Lorsque les vaisseaux sont mis à mal

Le saviez-vous?

Un des effets souvent constatés après une séance est le besoin d’uriner. Signe que les liquides se sont mis à circuler correctement dans le corps.

Un traumatisme, une radiothérapie et même certains virus endommagent les vaisseaux lymphatiques. Le DLM est alors un outil indispensable pour éviter des complications.

Attention toutefois, il peut parfois être contre-indiqué: «En cas d’insuffisance cardiaque droite non compensée, de thrombose veineuse récente, de suspicion d’infection localisée, la technique est à éviter, précise Sylvie Dentan. On ne veut alors ni surcharger le cœur, ni prendre le risque de propager une infection.»

Mais le drainage lymphatique n’est pas uniquement un outil thérapeutique indispensable, il peut aussi être fait à des fins de détente et de bien-être. «Effectué sur les jambes, en fin de journée, le drainage lymphatique apporte un réel soulagement, comme le ferait un bon massage», explique Sylvie Dentan. Un avis partagé par Frédéric Glauser: «Il permet de diminuer les sensations de tension ressenties dans les jambes tout comme le ferait une douche froide. A titre préventif, le DLM est utile pour les personnes qui souffrent d’insuffisance veineuse superficielle des membres inférieurs, notamment.»

De nombreux instituts de beauté proposent des séances de drainage lymphatique pour apaiser les jambes lourdes ou atténuer l’effet peau d’orange. Attention: seules les séances effectuées par des physiothérapeutes et avec une prescription médicale sont prises en charge par l’assurance de base. Certaines assurances complémentaires peuvent rembourser ces séances si le thérapeute est reconnu par l’ASCA.

Une méthode danoise

Le drainage lymphatique manuel (DLM) a été mis au point par le danois Emil Vodder en 1936. Ce médecin, né à Copenhague, a été secondé dans ses travaux par sa femme Estrid. Le couple a par ailleurs enseigné le DLM partout en Europe, notamment à Lausanne, où il a créé en 1981 l’Association AIDMOV (Association Internationale de Drainage lymphatique manuel selon la méthode originale du Dr Emil Vodder).

Le DLM selon Vodder est un massage doux effectué directement sur la peau par petites pressions, des mouvements circulaires et autres gestes rythmés. Il aide la lymphe à réintégrer la circulation sanguine, ce qui évite qu’elle ne stagne dans les tissus. Le massage vise à favoriser l’écoulement de ce précieux liquide en direction des ganglions.

Depuis la mise au point de la méthode Vodder, d’autres praticiens, tels que le Dr Albert Leduc en Belgique, ont apporté quelques modifications aux manœuvres originales, mais le but recherché reste le même.

____________

Paru dans Générations, Hors-série « Se soigner autrement – Gros plan sur la médecine intégrative », Octobre 2019.

A LIRE AUSSI

Anti-inflammatoires
Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Fréquents et douloureux, les problèmes à l'épaule prennent du temps à guérir. L'origine de la douleur...
Lire la suite
Anesthésie
Une banane

Circoncision: à quoi sert le prépuce?

La circoncision, du latin circumcisio, signifiant «découper autour», consiste en l’ablation du prépuce,...
Lire la suite
Chirurgie de l'obésité
Les effets inattendus du by-pass gastrique

Les effets inattendus du by-pass gastrique

Carences, problèmes psychologiques et esthétiques, prise de poids font partie des effets secondaires...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
objectif_panoplie_patients

«L’objectif est d’offrir la panoplie de soins la plus adéquate et la plus sûre possible aux patients»

Le Pr Pierre-Yves Rodondi, médecin de famille, a fait de l’intégration adéquate des médecines complémentaires un de ses sujets de prédilection. D’abord au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) où il a travaillé sur cette thématique pendant sept ans. Aujourd’hui à l’Institut de médecine de famille de l’Université de Fribourg qu’il dirige. Son leitmotiv: que les médecines complémentaires utiles aux patients puissent faire partie intégrante de l’arsenal thérapeutique, aux côtés et sans opposition avec la médecine conventionnelle, par une approche scientifique et non dogmatique. Ni plus, ni moins.
medecine_chinoise_hopital

La médecine chinoise arrive à l'hôpital

Autrefois perçue comme de la poudre aux yeux, la médecine traditionnelle chinoise est de plus en plus acceptée par le monde scientifique occidental. Cette tradition évolue à présent en milieu hospitalier en collaboration avec la médecine conventionnelle.
Illustré_douleurs_chroniques

Douleurs chroniques: quel rôle pour les médecines complémentaires?

En Suisse, on estime que 20% de la population souffre de douleurs chroniques. Rarement visibles ou exprimées lors des examens médicaux, elles n’en ont pas moins un effet dévastateur sur le quotidien. Pourquoi les médecines complémentaires peuvent être utiles pour y faire face ? Le point avec la professeure Chantal Berna Renella, Responsable du Centre de médecine intégrative et complémentaire du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).
Videos sur le meme sujet

Comment la nature soigne

Vivre dans le béton des villes nuit à la santé. Inquiète, la communauté scientifique explore les ressources offertes par la nature.

Les bons remèdes de grand-mère pour se soigner… et les autres

Pour les bobos du quotidien, de nombreuses personnes préfèrent éviter une visite chez le docteur et se tourner vers des remèdes dits "de grand-mère".

Détox ou intox?

C’est un classique: avec le retour des beaux jours, les médias, et notamment la presse féminine, consacrent de nombreux articles et émissions aux cures détox.