Un soutien-gorge pour détecter le cancer du sein

Dernière mise à jour 07/05/20 | Audio
Loading the player ...
SmartBra est un soutien-gorge qui intègre un diffuseur dʹultrasons pour détecter les tumeurs naissantes.

Cette innovation a été développée par la start-up IcosaMed épaulée par des étudiants de lʹEcole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

Les explications de Max Boysset, créateur et directeur de IcosaMed. Avec Fatemeh Ghadamieh et Hugo Juillet, étudiants à l'EPFL. Un sujet de Stéphane Délétroz.

Un soutien-gorge intelligent pour détecter le cancer du sein (EPFL)

Plus d'infos sur le cancer dans le dossier de RTS Découverte

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Santé sexuelle

Un corps, deux sexes

Autrefois appelés hermaphrodites, les personnes intersexes seraient des milliers en Suisse sans qu'en général leur entourage ne sache rien de leur différence.
Lire la suite
Santé sexuelle

La sodomie a-t-elle des impacts sur la santé?

Incontinence fécale, cancer, prolapsus ou constipation, Adrien Zerbini passe en revue les plus fréquentes inquiétudes liées à la sodomie, une pratique...
Lire la suite
Autres méthodes contraceptives

La pilule contraceptive hormonale masculine, ça existe

La pilule contraceptive pour les femmes existe depuis une soixantaine d’années déjà. Alors quid d’une version pour les hommes?
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
P20-04_cancer_sein_chimiothérapie

Cancer du sein: moins de chimiothérapie

Grâce à la signature génomique de la tumeur, 40 % des chimiothérapies sont aujourd’hui évitées. Du dépistage au suivi thérapeutique, le Centre du sein des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) propose toutes les prestations dans le domaine du cancer du sein.
PS37_reconstruction_mammaire

Cancer du sein: le temps de la reconstruction

La reconstruction mammaire fait désormais partie intégrante de la prise en charge globale du traitement du cancer du sein. Ces dernières années, les techniques se sont développées pour apporter des résultats sûrs et satisfaisants pour les patientes.
sein_eviter_chimiothérapie

Cancer du sein: éviter la chimiothérapie grâce aux tests génétiques

Depuis plusieurs années, les analyses génétiques sont utilisées pour orienter le choix thérapeutique dans les cancers du sein. Mais une nouvelle étude pourrait permettre de réduire significativement la prescription de chimiothérapies.
Videos sur le meme sujet

Un lien étroit entre contraceptifs et cancer du sein

Bien choisir son contraceptif hormonal permet de réduire les risques de cancer du sein.

Le Trodelvy, un nouveau médicament contre le cancer du sein

Stéphane Délétroz se penche sur un nouveau médicament pour le traitement dʹune forme particulière du cancer du sein.

Le réseau FARE pour accompagner les femmes atteintes du BRCA 1 et 2

Le réseau FARE (Face Au Risque Ensemble) est un réseau d'accompagnement qui a été mis sur pied par le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).
Maladies sur le meme sujet
Mammographie

Cancer du sein (carcinome mammaire)

Chaque année en Suisse, environ 5500 femmes et environ 40 hommes développent un cancer du sein. Le cancer du sein est ainsi le cancer le plus fréquent dans la population féminine: il représente presque un tiers de tous les diagnostics de cancer chez la femme.