Le soleil peut vous sauver la vie

Dernière mise à jour 08/08/12 | Article
Fleurs au soleil
N’hésitez pas à profiter du soleil – mais pas n'importe comment –, la vitamine D qu'il vous apporte est indispensable!

La chercheuse Ellen Smit, de l'Oregon State University, a réalisé une étude prouvant que le manque de vitamine D augmente le risque de décès chez les personnes âgées, en particulier chez les plus fragiles.

Une personne fragile est physiquement diminuée, explique The Times of India, et souffre d’au moins trois de ces problèmes: la faiblesse musculaire, la marche lente, l’épuisement, le manque d’activité physique et la perte de poids involontaire. Est considéré comme «pré-fragile» une personne souffrant d’une ou deux de ces difficultés.

Ellen Smit a étudié le cas de 4300 personnes de plus de 60 ans en utilisant les données du National Health and Nutrition Examination Survey.

L’étude révèle notamment que les personnes âgées ayant un faible niveau de vitamine D ont une augmentation du risque de décès de 30% par rapport à une personne sans carence. Les personnes fragiles ont plus du double de risque de décès que celles en bonne santé.
La vitamine D ayant un rôle primordial dans la fonction des muscles et des os, elle serait donc directement liée à la fragilité.

Le soleil en petite quantité: un anticancer naturel

S'il est important de se protéger des rayons nocifs du soleil, il ne faut pas pour autant s'en cacher complètement. Une étude surnommée E3N, rapporte que prendre le soleil (en petite quantité) permettrait d’éviter le cancer du sein. Selon Futura Sciences, l’étude fait état d’une «diminution significative (25%) du risque de cancer du sein chez les femmes présentant des concentrations en vitamine D les plus élevées».

Il s’avère que les trois quarts des femmes n’ont pas un taux de vitamine D conforme à la norme. Elle devraient maintenir leur taux de vitamine D à 30 ng/mL, ce qui équivaut à 2.000 UI quotidiens.

Françoise Clavel-Chapelon de l’Institut Gustave-Roussy, auteure de l’étude, rappelle pourtant que 12 minutes au soleil chaque jour suffiraient amplement à obtenir cet apport:

«Douze minutes d’exposition au soleil sur 50% de la surface de la peau, un jour de grand beau temps, équivalent à la prise de 3.000 UI de vitamine D».

Et puisque les coups de soleil sont très mauvais pour la peau, Natural News rappelle qu’il est possible de trouver de la vitamine D dans la nourriture. On en trouve dans le saumon, les sardines, les œufs, le lait le yaourt et le beurre. La vitamine D est également présente dans les feuilles de pissenlit, les céréales et les patates douces.

Article original: http://www.slate.fr/lien/60053/soleil-sante-vitamine-d

A LIRE AUSSI

Chlamydia
Sexe oral: un plaisir qui n'est pas sans conséquences

Sexe oral: un plaisir qui n'est pas sans conséquences

Plaisir sexuel très apprécié par beaucoup d’hommes, la fellation pratiquée sans préservatif peut toutefois...
Lire la suite
Pilule d'urgence
Contraceptif d'urgence

La pilule d’urgence en dix questions

Autrefois connue sous le nom de «pilule du lendemain», la contraception d’urgence permet, si elle est...
Lire la suite
Pilule contraceptive
Mon premier rendez-vous chez le gynécologue

Mon premier rendez-vous chez le gynécologue

Il suscite de nombreuses questions, craintes et fantasmes auprès des adolescentes. Le premier rendez-vous...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Bienfaits de l'exercice physique: 5 coups gagnants!

Des chercheurs américains et australiens ont mené une analyse approfondie de 174 études prospectives consacrées aux éventuels bienfaits d'une activité physique soutenue. Conclusion? La réduction du risque d'être malade s'applique à cinq maladies chroniques majeures.
Un couple dans un champs

Le sexe, une médecine comme les autres? Des vertus thérapeutiques de l'acte amoureux

Le sexe est bon pour la santé. Vous l’ignoriez? C’est sans doute que vous n’avez pas suivi l’actualité d’assez près: si l’on en croit la presse, l’activité sexuelle présenterait plusieurs vertus thérapeutiques (six, huit, dix, seize ou dix-sept, selon les publications). Si l’on en croit les recherches mises en avant par ces articles, le sexe permettrait de brûler des calories, d’évacuer le stress, de dissiper la dépression, de soulager la douleur, de réduire les risques de cancer et de crise cardiaque, d’amoindrir les risques de décès – et permettrait même de réduire la fréquence des bouffées de chaleur chez les femmes ménopausées.
Videos sur le meme sujet

Cancer du sein: dépister pour mieux soigner

Cancer le plus fréquent chez la femme, surtout après 50 ans, le cancer du sein touche les femmes dans leur intégrité et a une connotation particulière. L'antidote nous aide à faire la lumière sur cette maladie.

Etre belle malgré la maladie

Le cancer du sein touche une femme sur 10 en Suisse. La grande majorité de ces femmes seront soumis à un traitement et guériront. Et malgré la maladie, elles peuvent êtres belles!

Cancer du sein: le combat d'Elena

Cancer féminin le plus fréquent, le cancer du sein touche une femme sur huit. Dans 80% des cas, la maladie touche des femmes de plus de 60 ans. Pourtant il atteint parfois des femmes très jeunes, comme Elena, frappée par la maladie à l'âge de 24 ans et qui témoigne dans cette vidéo.
Maladies sur le meme sujet
Mammographie

Cancer du sein (carcinome mammaire)

Chaque année en Suisse, environ 5500 femmes et environ 40 hommes développent un cancer du sein. Le cancer du sein est ainsi le cancer le plus fréquent dans la population féminine: il représente presque un tiers de tous les diagnostics de cancer chez la femme.