Les causes d’infertilité chez l’homme

Dernière mise à jour 17/10/18 | Article
causes_infertilite_homme
Quand il est difficile d’avoir un enfant, les causes sont souvent recherchées chez la femme. Pourtant, 30% des cas d’infertilité sont liés à l’homme, soit le même pourcentage que les cas liés à la femme.

Les causes de l’infertilité chez l’homme sont moins connues que celles responsables de l’infertilité féminine. Ce qui ne veut pas dire qu’elles n’existent pas. On sait maintenant qu’environ 30% des cas d’infertilité dans un couple sont liés à la femme, 30% à l’homme, 30% aux deux. Les 10% restants correspondent à des problèmes d’infertilité aux origines incomprises.

Les problèmes d’infertilité masculine interviennent à différents niveaux: production des spermatozoïdes, canaux conducteurs de sperme, système hormonal ou encore style de vie.

Des causes diverses

Une grossesse peut être rendue difficile à cause de la mauvaise qualité du sperme. Des anomalies dans le nombre ou dans la mobilité des spermatozoïdes les empêchent de rejoindre et de féconder efficacement l’ovocyte. L’origine de cette qualité insuffisante demeure souvent inconnue.

Dans certains cas, l’origine de l’infertilité est génétique. Il existe quelques situations où l’absence totale de spermatozoïdes dans le sperme (azoospermie) peut découler d’une mutation dans l’ADN. Une mutation du gène responsable de la mucoviscidose peut provoquer une absence des canaux conducteurs de sperme. Il a été aussi établi qu’une anomalie du chromosome Y peut amener à une diminution ou une absence de production de spermatozoïdes.

Le fait de porter des pantalons ou des sous-vêtements trop serrés au niveau du pelvis est souvent cité comme cause d’infertilité chez les hommes. Et c’est vrai! À cause de l’augmentation locale de la chaleur des testicules. Cette augmentation doit néanmoins être de longue durée au cours de la journée pour avoir un effet délétère. Dans des cas beaucoup plus rares d’hypofertilité, l’exposition à une chaleur trop élevée des testicules peut être due à l’anatomie: par exemple si des vaisseaux sanguins passent trop près des testicules –dans le cas d’une maladie veineuse appelée varicocèle (même si son effet sur la fertilité reste un sujet de controverse)– ou bien si les glandes sexuelles restent à l’intérieur de l’abdomen (cryptorchidie).

Un problème d’obstruction des canaux qui amènent les spermatozoïdes des testicules à l’extérieur est une autre cause plus rare de l’hypofertilité masculine. La fermeture des canaux peut être soit présente dès la naissance, soit consécutive à une vasectomie ou à une autre intervention chirurgicale.

Dans de rares cas, c’est une maladie génétique ou systémique qui vient perturber la reproduction masculine, comme une maladie hormonale, ou encore un diabète ou un cancer traité par chimiothérapie. Il semble que l’obésité soit aussi un facteur de diminution des chances de conception.

L’infection par un microbe –bactérie ou virus– est également une cause connue, tout comme l’inflammation chronique ou aiguë des testicules.

Le style de vie

Les effets du style de vie, chez l’homme comme chez la femme, ont un impact sur la fertilité. La consommation excessive d’alcool peut avoir un effet défavorable sur la qualité du sperme. Le tabagisme, la consommation de cannabis et le café sont aussi pointés du doigt, même si leurs effets sont contestés ou pas suffisamment prouvés.

Les perturbations de la sexualité présentent aussi un risque pour la fécondité. Certains troubles de l’érection ou de l’éjaculation peuvent rendre impossible une grossesse naturelle.

Enfin, l’âge de l’homme peut affecter sa fertilité, mais dans une bien moindre mesure que chez la femme.

________

Adapté de J’ai envie de comprendre… La procréation médicalement assistée (PMA), d’Aurélie Coulon et le Dr Nicolas Vulliemoz, en coll. avec le Pr Alexandre Mauron, Editions Planète Santé, 2018.

A LIRE AUSSI

Interruption de grossesse (IVG)
Avortement: la méthode médicamenteuse est la plus recommandée

Avortement: la méthode médicamenteuse est la plus recommandée

Les femmes voulant mettre un terme à une grossesse non désirée ont deux méthodes à disposition jusqu’à...
Lire la suite
Interruption de grossesse (IVG)
Interruption volontaire de grossesse: la loi suisse respecte la liberté de décision de la femme

Interruption volontaire de grossesse: la loi suisse respecte la liberté de décision de la femme

La Suisse a légalisé l’avortement en 2002. Depuis, une femme enceinte malgré elle peut librement décider...
Lire la suite
Accouchement
Patiente sous gaz hilarant

Gaz hilarant: l’anesthésique qui fait oublier la douleur

Cela n’a rien d’une plaisanterie. L’inhalation de gaz hilarant rend euphorique, s’accompagne de rires,...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
respirer_symbiose_maman

Pr David Baud: «Il faut respirer et être en symbiose avec la maman»

Il est l’un des seuls chirurgiens à pratiquer la chirurgie fœtale en Suisse. En opérant les bébés alors qu’ils sont encore dans le ventre de leur mère, le Pr David Baud, chef du Service d’obstétrique du Département femme-mère-enfant au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), leur donne une chance inespérée de vivre. En toute humilité et humanité, le chirurgien évoque son parcours d’exception et nous laisse pénétrer avec lui dans les mystères du début de la vie.
infertilite_epreuve_couple

L’infertilité, une épreuve pour le couple

Alors que le diagnostic d’infertilité est le point de départ d’un long processus, les épreuves ne s’arrêtent pas là. La procréation médicalement assistée (PMA) est une étape difficile pour la patiente et son conjoint, et nécessite un suivi infirmier et psychologique.
grossesse_chirurgie_bariatrique

Qu’en est-il de la grossesse après la chirurgie bariatrique ?

La chirurgie de l’obésité, qui nécessite un suivi sur mesure, concerne de plus en plus de femmes. Qu’en est-il lorsqu’une grossesse intervient après cette intervention? Quels sont les risques et les précautions à observer?
Videos sur le meme sujet

Comment on fait les bébés?

Comprendre comment on fait les bébés en moins de deux minutes.

Congeler ses ovocytes pour repousser sa maternité?

Le «social egg freezing» –appelé aussi auto-congélation d’ovocytes– permet à des femmes qui désirent un enfant, mais ne le veulent pas tout de suite, de reporter leur maternité grâce à la cryoconservation d’ovocytes.

Congeler ses ovocytes pour repousser sa maternité

Le "social egg freezing", appelé aussi auto-congélation d’ovocytes, permet à des femmes qui désirent un enfant, mais ne le veulent pas tout de suite, de reporter leur maternité grâce à la cryoconservation d’ovocytes.
Maladies sur le meme sujet
Test de grossesse négatif

Infertilité

En fonction de l'âge, il est conseillé de consulter après six mois ou une année de tentatives infructueuses pour mettre en route une grossesse. L'absence de règles pendant six mois sans grossesse doit aussi amener à consulter. Enfin, il est bon de se rappeler que dans la moitié des cas la cause de l'infertilité se trouve chez l'homme.

Symptômes sur le meme sujet
Que faire si je n'arrive pas à avoir d'enfant?

Infertilité

Je n'arrive pas à avoir d'enfant