La génétique des populations démontre le métissage des peuples

Dernière mise à jour 16/11/21 | Vidéo
Loading the player ...
Nous sommes tous des métis!

C'est ce qui ressort des travaux menés par la génétique des populations pour répondre à trois questions fondamentales: dʹoù venons-nous, que sommes-nous et où allons-nous?

Les explications du généticien Lluis Quintana-Murci, professeur au Collège de France et auteur de l'ouvrage "Le Peuple des humains". Un sujet de Stéphane Délétroz.

"Le Peuple des humains, Sur les traces génétiques des migrations, métissages et adaptations", de Lluis Quintana-Murci, paru aux éditions Odile Jacob

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Fin de vie et soins palliatifs

Soins palliatifs: vivre le temps qui reste

Les soins palliatifs, c’est une démarche qui vise à aider les personnes gravement malades atteints de maladies incurables à maintenir une certaine qualité...
Lire la suite
Génétique

Consanguinité et maladies rares

Dans l’esprit collectif, la consanguinité est synonyme de mal formations et de maladies graves.
Lire la suite
Génétique

Rencontre avec Isabelle Mansuy, une spécialiste de l'épigénétique

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
pulsations_interview_Korff

«La neuro-pédiatrie est une spécialité multidisciplinaire par excellence»

Tandis que son domaine connaît une véritable révolution grâce à l’essor de la génétique, le Dr Christian Korff, responsable de l’Unité de neuropédiatrie des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), reste mobilisé sur des enjeux majeurs en lien avec le quotidien des enfants.
LMD_autisme_génétique

Autisme: la part génétique se confirme

Si l'errance du diagnostic reste le lot de nombreuses familles, les recherches se multiplient pour percer les causes de l'autisme. Et la piste génétique n'est pas en reste: près d’un cas de trouble autistique sur cinq trouverait son origine dans les gènes des jeunes patients.
rene_frydman

Pr René Frydman: «La connaissance peut être retardée, enfouie, mais tôt ou tard, elle se dévoile»

Dans le monde médical, René Frydman est ce que l’on appelle une superstar. Spécialiste en gynécologie-obstétrique, père du premier bébé-éprouvette en France, puis plus tard du premier bébé-médicament, co-fondateur de Médecins Sans Frontières avec Bernard Kouchner, professeur émérite… son curriculum vitae suscite l’admiration. Auteur d’une vingtaine d’ouvrages, il mène en parallèle diverses recherches, organise des colloques, a une vie de famille, se rend régulièrement à l’opéra, produit quasiment tout seul des émissions médicales à grand succès sur France Culture, et pratique même des accouchements. Retenu à l’Assemblée Nationale, il arrive avec une heure de retard à notre rendez-vous: «J’essaie de changer la loi, vous comprenez».
Videos sur le meme sujet

Comment Crispr, le couteau suisse de la génétique, ne cesse dʹêtre amélioré

Crispr, ce ciseau génétique dont la découverte a été récompensée en 2020 par le Nobel de chimie, a révolutionné les sciences moléculaires.

L'épigénétique pour améliorer lʹefficacité des chimiothérapies

En modifiant lʹexpression de certains gènes par des médicaments épigénétiques, les tumeurs pourraient plus ou moins bien résister aux médicaments anticancéreux.

Ça nʹa pas de science: la génomique récréative

Il y a les opinions, les rumeurs, les modes et il y a la science.