Génétique: les chimères sortent du mythe

Dernière mise à jour 08/03/17 | Audio
Loading the player ...
Dans la mythologie grecque, les chimères étaient des animaux "mélangés", comme Pégase le cheval ailé.

Une équipe de chercheurs américains vient d’introduire avec succès des cellules humaines dans un embryon de porc. Ils ont donc créé, pour la première fois, un être vivant avec deux parties d’espèces différentes. La mythologie grecque est-elle en train de devenir réalité?
On en parle avec Denis Duboule, généticien à l’Université de Genève et à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), au micro de Pierre Bratschi.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Génétique

Consanguinité et maladies rares

Dans l’esprit collectif, la consanguinité est synonyme de mal formations et de maladies graves.
Lire la suite
Fin de vie et soins palliatifs

Soins palliatifs: vivre le temps qui reste

Les soins palliatifs, c’est une démarche qui vise à aider les personnes gravement malades atteints de maladies incurables à maintenir une certaine qualité...
Lire la suite
Relation patient - médecin

Patients-soignants: vers une relation de confiance

Les relations entre les patients et les soignants ont évolué. Aujourd'hui le corps médical doit aussi être à l'écoute, collaborer et établir une relation...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
accelerateur_medecine_personnalisee

Coup d’accélérateur pour la médecine personnalisée

Avec l’ouverture du premier centre de génomique de Suisse à Genève, l’arc lémanique mérite plus que jamais le surnom de «Health Valley». Equipé de séquenceurs à haut débit ultraperformants, le centre doit répondre à la demande exponentielle de décryptages d’ADN et accélérer l’avènement de la médecine individualisée.
PULS_pharmacogenomique

La pharmacogénomique au secours des douleurs chroniques

En partie à cause de différences génétiques qui influencent la réponse individuelle à une substance, chaque patient répond différemment à l’administration d’un médicament.
Les gènes de la goutte

Les gènes de la goutte dans les mailles du filet

Un consortium de plus de 150 équipes, parmi lesquelles des chercheurs lausannois, ont mis en commun les données de 140000 patients pour identifier 18 nouveaux «variants génétiques» impliqués dans l’augmentation du taux d’acide urique dans le sang, elle-même responsable de la goutte.
Videos sur le meme sujet

Qu'est-ce que le génome humain?

Tous les êtres humains sur la terre ont un génome, aussi appelé patrimoine génétique.

Comment décode-t-on le génome?

Moins de trois minutes pour comprendre comment on peut séquencer l'ADN d'un individu grâce à sa salive, à son sang ou à son tissu musculaire.

La génétique pour les nuls

Le 14 avril 2003, la Maison Blanche annonçait la fin du séquençage du génome humain, l'achèvement d'un projet amorcé en 1990.