Les troubles du rythme cardiaque

Dernière mise à jour 15/01/14 | Article
Les troubles du rythme cardiaque
Notre coeur n’est pas une mécanique parfaite. Il lui arrive de connaître des troubles fonctionnels qui perturbent son rythme et nécessitent une réaction adaptée afin d’éviter le pire dans certains cas.

La fréquence cardiaque varie en permanence suivant l’heure de la journée, l’activité, l’état émotionnel ou l’usage de certains médicaments. Il n’y a donc pas vraiment de rythme «normal». «Au sommet du coeur, le noeud sinusal dicte le rythme cardiaque, un peu comme un chef d’orchestre», image le Dr Patrizio Pascale, médecin adjoint au Service de cardiologie du Centre Hospitalier du Valais Romand (CHVR).

«Lorsque le cœur n’obéit plus à ce ‹chef d’orchestre› et bat trop vite, trop lentement ou irrégulièrement, on parle de troubles du rythme cardiaque ou d’arythmies.» Certains de ces troubles ne sont pas perceptibles, d’autres s’expriment par des palpitations, des sensations de «trous» ou de «ratés» dans le rythme, mais aussi par un essoufflement, un malaise ou une perte de connaissance.

Le trouble du rythme le plus fréquent est la fibrillation auriculaire. Elle touche environ 1% de la population, sa prévalence augmente avec l’âge et concerne quelque 10% des personnes de plus de 80 ans. Si cette fibrillation auriculaire ne présente pas forcément un danger immédiat, sa persistance peut avoir des conséquences plus graves. Elle est ainsi à l’origine de 10-20% des accidents vasculaires cérébraux.

En effet, chez les patients atteints de fibrillation auriculaire, le sang n’est plus évacué correctement des oreillettes. En stagnant, il forme un caillot qui peut être envoyé dans la circulation générale en obstruant n’importe quel vaisseau, le plus souvent dans le cerveau, causant alors une attaque cérébrale.

Les facteurs de risque favorisant la fibrillation auriculaire et l’arythmie en général sont connus. On peut notamment évoquer l’âge, l’hypertension artérielle, l’obésité, et les atteintes cardiaques structurelles comme celles pouvant causer une insuffisance cardiaque.

Le traitement de l’arythmie cardiaque passe par des médicaments dits «antiarythmiques» ou par une intervention invasive. Certains patients peuvent également bénéficier d’un défibrillateur implantable. Ce petit appareil implanté sous la peau peut détecter les troubles du rythme cardiaque et les corriger par des stimulations rapides, voire un choc électrique si nécessaire.

Rythme sinusal et exemple d'arythmies

A LIRE AUSSI

Hypertension
Quand les reins fonctionnent mal

Quand les reins fonctionnent mal

L’insuffisance rénale chronique est une maladie grave, trop souvent ignorée des patients eux-mêmes car,...
Lire la suite
Cholestérol
Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Depuis plus de vingt-cinq ans les statines ont été prescrites aux patients présentant un taux de cholestérol...
Lire la suite
Chirurgie cardiaque

Fistule artérioveineuse (dialyse)

La création d'une fistule est le type d'accès vasculaire préféré pour effectuer les dialyses dans le...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
apnées_sommeil_recuperer_fatigue_coeur

L’apnée du sommeil empêche de récupérer et fatigue le cœur

Près d’un homme sur deux et une femme sur quatre, entre 40 et 85 ans, seraient atteints de ce syndrome en apparence anodin, mais qui peut affecter sérieusement la santé.
chocolat_trouble_rythme

Du chocolat contre un trouble majeur du rythme cardiaque

Le chocolat, réputé bon pour le cœur, pourrait aussi réduire indirectement le risque d'attaque cérébrale. Notamment en abaissant le risque de fibrillation auriculaire, le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent, bien que trop méconnu.
oktoberfest

Les excès d’alcool provoquent des arythmies cardiaques

Même ponctuelle, l’alcoolisation massive est délétère pour le cœur. Elle expose des personnes jeunes à des arythmies cardiaques, c’est-à-dire des troubles qui touchent avant tout les personnes âgées.
Videos sur le meme sujet

Gros plan sur le syndrome du cœur brisé

Avoir le cœur brisé est une expression métaphorique, mais outre sa dimension poétique, elle rejoint une réalité médicale tangible.

Défibrillateur: mode d'emploi

De plus en plus d’entreprises et de locaux publics sont équipés de défibrillateurs automatisés externes.

La régénération des cellules du cœur après un infarctus

Le taux de mortalité a énormément baissé en cas d’infarctus, grâce à des interventions en urgence de plus en plus rapides et efficaces.
Maladies sur le meme sujet
Stethoscope oscultant un coeur

Insuffisance cardiaque

Quand le cœur a de la peine à se remplir ou à expulser le sang, il n'arrive plus à assurer un débit sanguin suffisant. On parle d'insuffisance cardiaque.

veines

Insuffisance veineuse chronique

L'insuffisance veineuse est un trouble de la circulation dans les veines des jambes. Elle provoque des varices, un gonflement des jambes (œdème) et parfois des thromboses.

l'hypotension

Hypotension

L’hypotension est une pression artérielle plus basse que la normale. Les personnes réagissent très différemment à une tension basse : les unes en souffriront quotidiennement alors que d’autres ne remarqueront rien.

Symptômes sur le meme sujet
Des varices

Œdème des MI

J’ai les deux chevilles enflées

Douleur thorax

J'ai mal dans la poitrine