Pontages coronariens

Dernière mise à jour 08/07/11 | Article
L’intervention cardiaque de pontages aorto-coronariens est le traitement de choix pour les patients souffrant d’une maladie coronarienne de deux ou plusieurs artères coronaires et/ou du tronc commun.
CHUV

Un article du Service de chirurgie cardio-vasculaire (CHUV)

Quand réalise-t-on un pontage aorto-coronarien?

La maladie coronarienne est la conséquence d’une atteinte athérosclérotique des artères coronaires du cœur. La progression de la maladie provoque une diminution du calibre des vaisseaux sanguins qui va avoir, comme conséquence inévitable, une diminution du débit sanguin et une ischémie suivie par la mort du muscle cardiaque (le myocarde) (Figure 1).

Progression de l’athérosclérose coronarienne

Figure 1 : Progression de l’athérosclérose coronarienne

La symptomatologie typique est une douleur thoracique à l’effort (dite angine de poitrine ou angor) qui s’aggrave progressivement, avec l’apparition de douleurs au repos et, selon l'extention et le degré de l'ischémie, l'apparition d’un infarctus myocardique aigu (parfois pouvant s'avérer la mort du patient).

Les pontages aorto-coronariens constituent donc le traitement chirurgical de choix pour la prévention de l’infarctus du myocarde.

Le traitement chirurgical

Le traitement chirurgical de la maladie coronarienne athérosclérotique consiste à créer des pontages aorto-coronariens (Figures 2 et 3). Il s’agit d’une intervention qui prévoit la création de pontages (greffons) entre l’aorte ascendante et les artères coronaires pour amener du sang au delà des lésions critiques.

Très souvent, cette intervention nécessite une circulation extracorporelle (CEC), mais il est parfois possible de construire des pontages aorto-coronariens à cœur battant.

Le choix des greffons est également très important:

  • les artères mammaires: l’artère mammaire interne gauche (AMIG) est utilisée pour créer un pontage sur la coronaire la plus importante, l’interventriculaire antérieure (IVA). Les résultats sont excellents et la perméabilité de ce greffon après 10 ans est d’environ 95 – 98%. L’artère mammaire interne droite (AMID) est utilisée pour des pontages sur la coronaire droite ou la circonflexe en greffon libre. Les résultats à long terme sont aussi excellents.
  • l’artère radiale est une des deux artères du bras. Elle est utilisée pour des pontages sur l’artère coronaire circonflexe (rarement sur la coronaire droite), et les résultats sont très satisfaisants avec une perméabilité à 10 ans d’environ 80%.
  • la veine saphène interne est une très longue veine de la jambe qui permet de ponter n’importe quelle artère coronaire. Ce greffon est largement utilisé mais les résultats sont moins encourageants, avec une perméabilité à 10 ans d’environ 65%.
Figure 2 : Exemple de pontage aorto-coronarien

Figure 2 : Exemple de pontage aorto-coronarien

Figure 3 : Exemple de pontage aorto-coronarien

Figure 3 : Exemple de pontage aorto-coronarien

Article original: http://www.cardio-vascular.chuv.ch/ccv_home/ccv-professionnels/ccv-prof-operations/ccv-prof-int_card-adultes/ccv-prof-int-cardiaques-pontages-coronariens.htm

A LIRE AUSSI

Hypertension
Quand les reins fonctionnent mal

Quand les reins fonctionnent mal

L’insuffisance rénale chronique est une maladie grave, trop souvent ignorée des patients eux-mêmes car,...
Lire la suite
Cholestérol
Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Depuis plus de vingt-cinq ans les statines ont été prescrites aux patients présentant un taux de cholestérol...
Lire la suite
Chirurgie cardiaque

Fistule artérioveineuse (dialyse)

La création d'une fistule est le type d'accès vasculaire préféré pour effectuer les dialyses dans le...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Consultation préanesthésique: évaluer les risques opératoires

La consultation préanesthésique sert à choisir la technique et à assurer le suivi postopératoire le plus approprié.

Le cœur, pompe autonome mécanique et électrique

Plus que tout autre organe du corps humain, le cœur est vital. L’entraîner en pratiquant une activité physique régulière et en mangeant sainement est utile pour prévenir les maladies qui peuvent le toucher.
machine_coeur_poumon

Perfusion vasculaire: la machine «cœur-poumon»

Pour réaliser une opération à cœur ouvert, la machine «cœur-poumon» est indispensable. La spécialiste en perfusion vasculaire, Eleonora De Stefano, cheffe perfusionniste au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), nous en détaille les fonctionnalités.
Videos sur le meme sujet

Température corporelle: un fragile équilibre

La température dans laquelle nous évoluons est rarement tout à fait à notre goût. Tant qu'il s'agit de confort, on peut faire avec. Mais si les températures deviennent extrêmes, cela peut avoir des conséquences graves. L'antidote se penche sur la question.

Premiers secours: tous utiles

En Suisse, les secours professionnels sont efficaces. Malgré des interventions rapide, il reste toujours un laps de temps durant lequel tout un chacun peut agir, et jouer un rôle important pour la victime d'une maladie ou d'un accident.

Hypertension: le mal du siècle

Trop de tension? "Et alors?" diront certains. Pourtant c'est la première maladie à travers le monde. Ou en est la situation, et pourquoi en sommes-nous là?