Vers l’interdiction des rayons ultraviolets «esthétiques»?

Dernière mise à jour 25/05/12 | Article
Les cabines de bronzage
Démontré, le lien entre UV artificiels et cancers de la peau représente une part probablement modeste du nombre de cas recensés. Faut-il pour autant interdire les solariums? La réponse est politique.

La question des dangers cancéreux inhérents aux cabines bronzantes est éminemment politique.  Les UV artificiels ne sont certes responsables que d’une part a priori modeste du nombre de mélanomes cutanés. Mais l’existence même d’un lien démontré de causalité entre cette pratique et ces cancers parfois incurables soulève la question de l’interdiction de ce commerce à visée esthétique.

On peut  aussi envisager un nouveau renforcement des actions de prévention pour tenter de diminuer le recours à cette pratique : campagnes de communication sur les risques associés (cancers et vieillissement de la peau), ou visant à casser l’image positive du bronzage dans notre société. Vaste et ambitieux objectif.

D’autres solutions ont été proposées comme une taxation spécifique pour décourager financièrement les utilisateurs. Il y a aussi les actions de prévention visant à imposer une autorisation parentale; elles sont toutefois généralement inefficaces, principalement car les parents d’adolescents souhaitant s’exposer sont eux-mêmes utilisateurs de cabines de bronzage. Comment interdire à ses enfants de faire ce que l’on fait soi-même? 

Il n’en reste pas moins que l’interdiction de l’utilisation des cabines bronzantes pour les personnes âgées de moins de 18 ans est progressivement appliquée dans les différents pays européens. En France elle l’est (plus ou moins) depuis 1997. L’interdiction totale de mise à disposition de cabines de bronzage par UV pour un usage esthétique est une autre mesure qui doit être envisagée et mise en balance avec l’efficacité de mesures de prévention précédemment citées. Une question très politique.

«A notre connaissance, seul le Brésil a interdit l’utilisation des cabines UV à des fins esthétiques, expliquaient il y a quelques jours des spécialistes français. Cette mesure de contrôle du risque vient d’être décidée par l’État australien de Nouvelle Galles du Sud, avec prise d’effet en 2014. » A quand (et où) les premières interdictions sur le Vieux Continent?

A LIRE AUSSI

Cancer colorectal
L’ail, cette plante aux multiples vertus

L’ail, cette plante aux multiples vertus

Antihypertenseur, mais aussi antibactérien et hypolipémiant (abaisse le taux de cholestérol)… L’ail serait...
Lire la suite
Cancer de l'estomac
Rare en Suisse, le cancer de l’estomac est souvent fatal

Rare en Suisse, le cancer de l’estomac est souvent fatal

Le cancer de l'estomac est souvent diagnostiqué trop tard, car ses symptômes se confondent avec de nombreuses...
Lire la suite
Cancer de la prostate
Ablation de la prostate: comment faire face à l'incontinence

Ablation de la prostate: comment faire face à l'incontinence

Une infirmière expérimentée donne des conseils pratiques pour prévenir aux mieux les conséquences de...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
soleil_ami_ennemi

Le soleil, ami ou ennemi?

La réputation du soleil évolue au gré des connaissances scientifiques. Si les dangers d’une exposition excessive sont admis, on reconnaît aujourd’hui son influence positive sur la santé, notamment pour nos os, nos muscles et notre humeur. Du soleil, donc, mais pas n’importe comment.
Videos sur le meme sujet

Cancer de la peau, j'aurai ta peau

Les cancers de la peau frappent 15’000 personnes par année en Suisse. Parmi ces cancers, le mélanome est le plus rare et le plus dangereux.

Crèmes solaires : faux messages et vrais cancers

Nous avons tort de croire que les crèmes solaires protègent du mélanome.