Du nouveau dans le domaine de la trisomie 21

Dernière mise à jour 29/11/17 | Audio
Loading the player ...
Un nouveau pas a été franchi dans l’explication de la trisomie 21, appelée aussi le syndrome de Down, une maladie génétique fréquente.

Des chercheurs de l’Université de Genève (Unige) et de l’Ecole polytechnique de Zurich sont allés jusqu’au niveau des protéines pour comprendre ce qui dysfonctionne.
Les explications de Stylianos Antonarakis, professeur au Département de médecine génétique et développement de l’Unige, interrogé par Cécile Guérin.

"Trisomie 21 : la recherche franchit un nouveau cap" (Unige)

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Maladies congénitales

CIV et CIA ou quand le cœur des nouveau-nés connaît des défaillances

Parmi les malformations cardiaques les plus fréquentes chez les nourrissons figurent la communication interventriculaire (CIV) et la communication interauriculaire...
Lire la suite
Être parent

Le syndrome de Münchausen par procuration, une forme étrange de maltraitance

Les personnes qui souffrent du syndrome de Münchausen simulent tous les symptômes d'une maladie afin d'attirer sur elles l'attention des médecins et des...
Lire la suite
Accidents

Hémiplégie, faire avec ce qu'il reste de soi

En Suisse environ 16’000 personnes sont victimes d’un accident vasculaire cérébrale chaque année.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Tubes d'analyses

Trisomies 13 et 18: grosses divergences sur la «qualité de vie»

S’intéresser aux personnes porteuses d’une anomalie chromosomique n’est jamais une chose très facile. Des chercheurs de Montréal l’ont fait. Ils ont cherché à évaluer de quelle manière les parents perçoivent ce qu’il en est de la «qualité de vie» de leur enfant trisomique. Puis, ils ont fait de même avec les médecins prenant en charge ces mêmes enfants. Les résultats donnent amplement matière à réflexion.