Sept astuces pour aider votre enfant à garder ses draps au sec

Dernière mise à jour 15/12/11 | Article
Machine à laver le linge
Votre enfant fait régulièrement pipi au lit. Cela vous fatigue et vous aimeriez bien l’aider à passer le cap de la propreté.

Vous pouvez, dans un premier temps, mettre en place des mesures comportementales pour l’aider à passer des nuits sèches. Voici quelques conseils:

  • Ne pas enlever la couche trop tôt. Si votre enfant mouille son lit toutes les nuits, il vaut peut-être mieux lui laisser sa couche. On l’enlèvera à nouveau après plusieurs nuits sèches. S’il refuse, sachez qu’il existe des variantes aux couches-culottes qui ressemblent davantage à des slips ordinaires. Ils ont l’avantage de faire moins «bébé» et d’être plus discrets.
  • Limiter l’apport de liquide dès la fin de l’après-midi. La dernière boisson est prise au minimum une heure avant le coucher. Il est préférable également d’éviter toute boisson à base de théine et caféine et de ne pas proposer une alimentation trop salée à votre enfant, en particulier le soir, pour éviter de l’assoiffer.
  • Un passage aux toilettes avant d’aller au dodo est indispensable pour vider la vessie.
  • L’enfant doit pouvoir se rendre aux toilettes chaque fois qu’il en a besoin et au minimum cinq à six fois par jour. Favoriser la position assise (même pour les garçons) avec les pieds bien posés sur le sol. Au besoin, utiliser un rehausseur ou un petit tabouret pour poser les pieds. L’enfant doit pouvoir prendre son temps et relâcher sa vessie pour bien la vider. Attention, il est totalement déconseillé de demander à un enfant de se retenir d’aller aux toilettes, au risque qu’il développe une vessie hyperactive.
  •  Responsabiliser son enfant. Faire pipi au lit peut être vécu comme infantilisant. Pour atténuer ce sentiment, pourquoi ne pas proposer à votre enfant de vous aider en cas d’accident, en lui demandant d’enlever lui-même ses vêtements mouillés, de se laver, voire de vous donner un coup de main pour enlever les draps sales.
  • Faire preuve de patience et éviter de le culpabiliser. La lessive que cela occasionne est une charge dont se passeraient de nombreux parents. Pour autant, il ne faut jamais oublier que votre enfant n’y est pour rien s’il fait pipi au lit et que c’est totalement involontaire de sa part. Il faut donc éviter de le culpabiliser, de le gronder ou de le punir, au risque de freiner davantage cet apprentissage et de blesser son estime de soi. Alors motivez-le et ne manquez pas de le féliciter à chaque nuit sèche!
  • Palier à sa peur du noir, qui peut être responsable d’énurésie. Equiper l’enfant d’une veilleuse peut être d’un bon secours.

A LIRE AUSSI

Être parent
Sexualité: quand l’enfant s’éveille

Sexualité: quand l’enfant s’éveille

Les parents se sentent souvent démunis face aux comportements et questions des jeunes enfants qui découvrent...
Lire la suite
Coliques
Bébé

Dix gestes pour apaiser son bébé en cas de coliques ou pour rendre son bébé heureux!

Un bébé qui pleure met ses parents en émoi, les poussant à en chercher la raison: a-t-il faim?
Lire la suite
Haut potentiel
Ces personnes au potentiel hors norme

Ces personnes au potentiel hors norme

Plus qu’un phénomène de librairie, l’intelligence à haut potentiel est une réalité pour environ 2 à 5...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Maman, j’ai fait pipi dans ma culotte

Maman, j’ai fait pipi dans ma culotte

Les « accidents pipi » durant la journée sont courants lorsque l’enfant apprend la propreté. En revanche, après l’âge de 5 ans, et lorsqu’il a déjà été propre, il faut s’en inquiéter. Paloma Parvex, médecin responsable de l’unité de néphrologie pédiatrique aux Hôpitaux universitaires de Genève, nous explique pourquoi.
Enfant dormant paisiblement

Faire pipi au lit la nuit: les traitements

L’énurésie, soit le fait qu’un enfant fasse pipi au lit, est très fréquente, sans danger et disparaît avec l’âge.
Draps pendus au soleil

Enurésie nocturne: faut-il consulter?

Votre enfant fait pipi au lit régulièrement. Si cela vous inquiète, ou si cela vous gêne, ou si cela perturbe votre enfant, il ne faut pas hésiter à faire le point avec le pédiatre. Car à la lassitude des adultes peut s’ajouter une baisse d’estime de soi chez votre enfant, une blessure qu’il vaut mieux éviter.
Videos sur le meme sujet

L'adolescence: ce n'est pas une maladie

Comment bien traverser la période de l'adolescence ? Réponses avec le Professeur Pierre-André Michaud.

Hyperactivité et déficits de l'attention: le développement des enfants en question

L'antidote vous invite à découvrir l'hyperactivité et les déficits de l'attention chez les jeunes et vous aide à comprendre comment aborder le développement de ces enfants ?

Cyber-addictions: trop d'écrans nuisent à la santé

Certaines personnes passent trop de temps devant leurs écrans d'ordinateur, de télévision ou console de jeu. Lorsqu'elles ne contrôlent plus leur consommation, on les appelle des cyberdépendants. Ces addictions cachent souvent un malaise familial ou social sous-jacent. L'antidote fait le point sur les cyber-addictions.