Violence et addiction: deux aspects négatifs des jeux vidéo

Dernière mise à jour 10/11/15 | Audio
Loading the player ...
Adrien Zerbini s'intéresse aux jeux vidéo et pose deux questions partagées par de nombreux parents: les jeux vidéo sont-ils addictifs et les jeux violents peuvent-ils rendre les joueurs violents?

Les réponses de spécialistes et le témoignage d'un "addict" aux jeux.

Intervenants: Philip Nielsen, psychologue et thérapeute de famille à la Fondation Phénix, une institution spécialisée dans le traitement ambulatoire des addictions à Genève, Raph, un jeune homme "addict" aux jeux, Daphné Bavelier, professeur à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation à l’Université de Genève (Unige), et Stéphan Eliez, professeur à la Faculté de médecine de l’Unige et président de la Société européenne pour la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Hyperactivité

TDAH - déficit de l'attention, des enfants mal compris

Environ 4% des enfants et des adolescents sont atteints par le trouble de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Il est bien souvent la cause d'un...
Lire la suite
Puberté et adolescence

L'adolescence: ce n'est pas une maladie

Comment bien traverser la période de l'adolescence ? Réponses avec le Professeur Pierre-André Michaud.
Lire la suite
Prématuré

Développement de l'enfant prématuré

Dans ce film, nous suivons le parcours d’un enfant grand prématuré, de la naissance jusqu’à l’âge scolaire. En effet, le suivi neurodéveloppemental des...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
ecrans_sauvegarder_attention

Ecrans: sauvegarder son attention

Ils sont partout, du matin au soir, dans les mains des bébés comme des seniors. Nouveaux outils de communication et d’information, ordinateurs, tablettes et smartphones mettent notre cerveau à rude épreuve.
Videos sur le meme sujet

Les bienfaits des jeux d'action pour le cerveau

Cela fait trente ans que les psychologues débattent de l'impact des jeux vidéo sur les capacités cérébrales.