Les caries: l'ennemi des dents

Dernière mise à jour 10/10/11 | Vidéo
Morceau de sucre taché
L'ennemi des dents, c'est le sucre. Et du sucre aujourd'hui, on en trouve partout. Les caries font le bonheur des dentistes et elles sont de plus en plus fréquentes. L'antidote propose d'apprendre à connaitre les caries, parfois négligées.

Les caries sont très répandues, on dit même qu'il s'agit l'une des maladies qui touche le plus de monde sur notre planète. Il n'existe pratiquement personne qui n'ait souffert au moins une fois dans sa vie de ce mal qui ronge les dents. Les caries sont évitables et dans ce domaine la prévention a fait beaucoup de progrès. Pourtant nos habitudes alimentaires évoluent, ce qui pourrait bien remettre en question les progrès chèrement acquis grâce à la prévention. Avec le Docteur Etienne Barras, médecin dentiste à Sion.

Articles sur le meme sujet
Bébé avec son biberon

La carie du biberon

La carie du biberon, médicalement appelée «carie précoce de l’enfance», concerne majoritairement les enfants entre 0 et 6 ans. Elle est favorisée par l’ingestion de boissons sucrées, et touche davantage les populations vulnérables.
Les hommes des cavernes et du Moyen-Age avaient moins de caries que nous

Les hommes des cavernes et du Moyen-Age avaient moins de caries que nous

Les bactéries ont mauvaise réputation. A tort, dans la majorité des cas.
Les sodas deviennent des boissons non gratta. Pourquoi?

Les sodas deviennent des boissons non grata. Pourquoi?

Qu'ils soient «allégés» en sucre ou pas, les sodas sont de plus en plus souvent la cible des scientifiques et des médecins. Mais aussi, depuis peu, des responsables politiques.
Videos sur le meme sujet

Les familles en pleine évolution

On sait que le stress, la surcharge de travail, la fatigue, le divorce, la charge familiale peuvent avoir un impact majeur sur la santé.

Homophobie: la face cachée d’une discrimination

Tous les jours, des garçons et des filles sont victimes d’injures ou d’actes à caractère homophobe. Les jeunes homosexuels ont de 2 à 5 fois plus de risques de commettre une tentative de suicide.

Dyslexie: les nouvelles pistes

Ils sont entre 8 et 10 % de la population, et ils ont longtemps passé pour des paresseux ou des incapables.