De la sueur, des larmes et du sang pour une maladie rarissime

Dernière mise à jour 21/11/17 | Audio
Loading the player ...
Elisabeth Gordon se penche sur un cas médical surprenant qui vient d'être décrit par des cliniciens italiens.

Cette maladie, qui affecte surtout les fillettes et les jeunes femmes, se manifeste par un écoulement de sueur rougeâtre à travers la peau.
Les détails sur cette maladie rarissime qui porte un nom: l'hématidrose.

Une émission CQFD - RTS La Première

Articles sur le meme sujet
vrai_faux_rares

Le vrai et le faux sur les maladies rares

Par manque d’information, de nombreuses idées reçues circulent sur les maladies rares. Biologiste de formation, Alessandra Strom travaille depuis trois ans au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) pour le portail d’information sur les maladies rares Info-maladiesrares.ch, en partenariat avec les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Elle fait le point sur les a priori les plus fréquents.
La sarcoïdose : une maladie rare à la prise en charge complexe

La sarcoïdose : une maladie rare à la prise en charge complexe

En Suisse, près de 3 500 personnes souffrent de sarcoïdose. Des nodules inflammatoires de taille variable se forment dans différents organes, les poumons étant le plus souvent touchés. Les symptômes sont si divers qu’ils rendent le diagnostic difficile.
Examens biologiques

Le lupus est difficile à diagnostiquer

Cette maladie auto-immune, chère au Dr House, se manifeste par de très nombreux symptôme, d'où son diagnostic souvent difficile.
Videos sur le meme sujet

La maladie de Charcot ou quand le corps est une prison

La sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot est une maladie dégénérative qui touche les motoneurones qui commandent les muscles.

SLA: mon corps est une prison

Tout comme ses cousines Alzheimer et Parkinson, la SLA ou «maladie de Charcot» est en augmentation en raison du vieillissement de la population. Elle touche actuellement 800 personnes en Suisse.

Un traitement inédit pour une maladie rare jusqu’alors incurable

Une équipe germano-lausannoise vient de mettre au point un traitement efficace contre la dysplasie ectodermique hypohidrotique.