Sport versus Covid: démêler le vrai du faux

Dernière mise à jour 29/11/20 | Article
Supp_La Côte_Dossier_sport_covid
Pour certains, l’épidémie de Covid a été – ou est toujours – l’occasion de glisser plus de sport au quotidien. Pour d’autres, frappés par la maladie ou anéantis par le phénomène, elle a marqué un arrêt brutal. Comment reprendre quand inquiétudes et interrogations se bousculent ? Le point avec le Pr Vincent Gremeaux, responsable du Centre de médecine du sport du CHUV.

     

Un bilan médical «post-covid» est-il toujours nécessaire avant de reprendre le sport?

Pr Vincent Gremeaux  Pas du tout. Certaines personnes consultent alors qu’elles n’ont pas été touchées par la maladie. Un bilan ne se justifie alors pas plus qu’après deux mois d’arrêt de sport, durant un été par exemple. De la même manière, si l’on a connu un épisode de Covid, sans gravité, s’apparentant simplement à quelques jours d’un état grippal fébrile, la reprise du sport peut se faire spontanément. Il est toutefois important de reprendre progressivement et d’être attentif à tout symptôme, tel que douleur ou essoufflement inhabituels.

Dans quels cas un bilan médical s’impose-t-il?

Il est nécessaire de consulter si l’on a été touché par une forme sévère de la maladie, que l’on a été hospitalisé, qu’une fatigue intense perdure, mais également si l’on a fait du sport avec de la fièvre. Et pour cause : comme n’importe quel virus, le Covid peut entraîner une inflammation du cœur, la myocardite. Or, pratiquer une activité physique en ayant de la fièvre peut aggraver le phénomène. Cette complication est rare, mais elle existe.

Des lésions cardiaques peuvent-elles apparaître plus tardivement?

La myocardite apparaît dans la phase initiale de la maladie, elle est donc détectable relativement tôt. Mais de nombreux mécanismes restent encore à élucider autour du Covid et de ses conséquences. D’où l’importance, dans le cadre de l’activité physique, de reprendre en douceur et en écoutant les signaux émis par son corps.

________

Paru dans le hors-série « Votre santé », La Côte, Novembre 2020.

Articles sur le meme sujet
LMD_course_depression

(Re)sortir ses baskets pour contrer la dépression?

De plus en plus d’études montrent les bienfaits de l’activité physique contre la dépression. Agissant à la fois sur les plans psychologique et biologique, elle a l’avantage de ne pas avoir d’effets secondaires importants. Mais il reste à bien comprendre comment l’utiliser au mieux.
PULS_centre_prochaines_pandemies

Un centre pour les prochaines pandémies

Le Centre des maladies virales émergentes des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), créé en 2016, s’est préoccupé des virus bien avant l’arrivée du Covid. Grâce aux connaissances acquises, il a joué un rôle essentiel lors de la dernière pandémie.
Videos sur le meme sujet

La variole du singe circulerait parmi les humains depuis 2016

La variole du singe, la Mpox (anciennement Monkeypox en anglais), circulerait chez les humains depuis plus longtemps que ce lʹon pensait jusquʹà aujourdʹhui.

Le point sur la rage en Suisse

La Suisse est officiellement considérée comme "indemne" de la rage terrestre depuis 1999.

Les femmes sont prétéritées dans la prise en charge des maladies tropicales négligées

LʹONG DNDi (Drugs for Neglected Diseases initiative) sʹintéresse actuellement au biais de genre dans la prise en charge des maladies tropicales négligées, comme la maladie de Chagas, la dengue ou encore la leishmaniose.